Production animale

L’aide du vétérinaire: Comment éviter la coccidiose chez les veaux ?

Mes veaux souffrent souvent de coccidiose, bien que l’étable soit propre et nettoyée régulièrement. Comment lutter préventivement contre ce problème par le biais de l’affouragement ?

L.S., agricultrice

Les animaux souffrant de diarrhée et les veaux chétifs peuvent éventuellement souffrir de coccidiose.

Publié le

Actualisé le

Ces dernières années, chez les veaux, les problèmes de coccidiose se sont amplifiés. Pour comprendre l’évolution de la maladie, certaines de ses caractéristiques doivent être présentées : 

  • L’agent pathogène est un parasite intestinal monocellulaire qui endommage les cellules intestinales. 
  • L’agent pathogène est excrété avec les fèces, sporule à l’extérieur et peut être ingéré à nouveau par la suite. 
  • Les oocystes des coccidies sont très résistants aux produits de désinfection. 
  • Les coccidies sont vraisemblablement toujours présentes dans les élevages bovins. 
  • Les maladies liées aux coccidies sont déclenchées par des changements alimentaires, un affaiblissement de la défense immunitaire et une pression très élevée des germes dans l’environnement.

Les solutions suivantes sont envisageables pour résoudre un problème de troupeau : 

  • Au cours des premières semaines de vie, élever les veaux par petits groupes de même âge. 
  • Privilégier des boxes faciles à nettoyer et empêchant les contacts corporels avec des animaux plus âgés. 
  • La litière des boxes doit être sèche. 
  • Veiller à ce que les boxes et les animaux soient le plus propre possible.

Venons-en à la question en tant que telle : comment lutter de manière préventive contre les maladies liées aux coccidies par le biais de l’affouragement ?

Les principaux éléments à prendre en compte sont les suivants : 

  • Il s’agit de tout faire pour que le veau soit aussi résistant que possible. 
  • La digestion devrait être stabilisée au maximum et le veau doit recevoir un maximum d’énergie pour disposer d’un métabolisme optimal.

Les veaux doivent recevoir beaucoup de colostrum pour développer une immunité passive contre les maladies intestinales néonatales (survenant chez les nouveaux-nés).
Au cours des premières semaines de vie, les veaux doivent consommer un maximum d’énergie. Cela signifie que le veau doit pouvoir consommer du lait plus de deux fois par jour pour que l’appareil digestif puisse être mis à contribution de façon optimale. Dès la deuxième semaine de vie, le veau doit aussi recevoir, en plus de l’eau et du foin, un aliment pour veaux riche en énergie, que ce soit sous forme de müesli pour veaux ou d’aliment à base de céréales complété par des cubes de maïs plante entière.
Il faut veiller à l’approvisionnement en vitamines et en oligo-éléments du veau et, éventuellement, de la mère pendant la dernière phase du tarissement. Si ces mesures n’ont aucun ou trop peu d’effet, le vétérinaire de troupeau peut faire analyser les échantillons de fèces pour confirmer son diagnostic et, si le résultat est positif, opter pour une prophylaxie saisonnière médicamenteuse contre les coccidies afin de briser la chaîne infectieuse au sein du troupeau.

Une question vous préoccupe et vous souhaitez la poser à un vétérinaire ?

Envoyez-la-nous par courrier ou par e-mail avec la mention « Vétérinaire » à : Revue UFA, Theaterstrasse 15 a, 8401 Winterthour, redaktion@ufarevue.ch

Newsletter

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter dès maintenant et gagnez de superbes prix !

Offres lecteur

Offres lecteurs

Commandez dès maintenant l'une de nos offres lecteurs.

Voyage de lecteurs en Sicile reporté à septembre 2021

11. - 18.09.2021

Voyage de lecteurs en Sicile reporté à septembre 2021

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.