Production animale

L’aide du vétérinaire: «Pourquoi mes agneaux toussent-ils ? »

Ces dernières années, plusieurs de mes agneaux ont souffert d’écoulements nasaux et de problèmes de toux après leur arrivée à l’étable. A quoi est-ce dû et comment puis-je prévenir ce risque ? 

Agriculteur R. B.

Publié le

Chez les agneaux, les maladies des voies respiratoires peuvent être occasionnées par des virus, des bactéries ou des parasites. Bon nombre de ces agents pathogènes sont aussi présents dans les voies respiratoires des agneaux en bonne santé. En présence d’autres facteurs comme l’absence d’abri contre le soleil ou les précipitations, un mauvais climat, une densité trop élevée à l’étable ou un approvisionnement en minéraux et en vitamines inadéquat, des maladies surviennent.

Lorsque ce sont surtout les jeunes agneaux qui sont touchés et qu’ils présentent des symptômes aigus comme un manque d’envie de téter, de la fièvre et une respiration haletante, voire que certains meurent subitement, il est très probable que des bactéries telles que les pasteurelles, les streptocoques ou les mycoplasmes en soient la cause. Si les animaux concernés sont des agneaux plus âgés et qu’ils présentent des symptômes plutôt insidieux comme une toux chronique, des écoulements nasaux, une respiration plus marquée ou des signes d’amaigrissement, cela peut être dû à des bactéries comme à des virus (p. ex. adématose pulmonaire) ou des parasites (vers pulmonaires). En raison du très long intervalle entre la contamination et l’apparition des symptômes, une adénomatose est plutôt improbable, surtout lorsque ce sont les agneaux qui sont contaminés. Bon nombre d’agents pathogènes peuvent aussi apparaître simultanément et se favoriser mutuellement. Une infection chronique par les vers pulmonaires est ainsi souvent le précurseur d’infections bactériennes des poumons.

Pour établir un diagnostic définitif, il est souvent nécessaire de procéder à des analyses plus approfondies. La méthode qui fournit les indications les plus précises consiste à réaliser une autopsie du poumon concerné. La plupart des maladies engendrent des altérations typiques des poumons, visibles à l’œil nu et distinctes. Si nécessaire, lors de l’autopsie, il est également possible d’effectuer une analyse bactériologique et d’établir un antibiogramme. Une infection par des vers pulmonaires peut être décelée à l’aide d’une analyse des selles. A ce sujet, il convient de rappeler que les larves de vers pulmonaires ne sont pas toujours excrétées et qu’il est indispensable d’utiliser un procédé spécifique d’expulsion des vers.

Pour éviter que les agneaux ne souffrent d’écoulements nasaux et de toux en automne, les mesures suivantes sont judicieuses :

  • Protection contre les intempéries après la tonte au printemps et protection contre le soleil lorsqu’il fait chaud en été ; 
  • Approvisionnement suffisant en minéraux ; 
  • Optimiser le climat d’étable et éviter une densité d’occupation trop élevée en automne ; 
  • Immunisation des agneaux contre la pasteurellose à l’aide d’un vaccin combiné ; 
  • Traitement à l’aide d’un vermifuge efficace contre les vers pulmonaires (p. ex. lactone macrocyclique ou benzimidazole).

Une question vous préoccupe et vous souhaitez la poser à un véterinaire ?  Envoyez-la-nous par courrier ou par e-mail avec la mention « Vétérinaire » à :  Revue UFA, Theaterstrasse 15 a, 8401 Winterthour, redaktion@ufarevue.ch

Newsletter

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter dès maintenant et gagnez de superbes prix !

Offres lecteur

Offres lecteurs

Commandez dès maintenant l'une de nos offres lecteurs.

Voyage de lecteurs en Sicile reporté à septembre 2021

11. - 18.09.2021

Voyage de lecteurs en Sicile reporté à septembre 2021

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.