category icon

Production animale

Là où le bât blesse

Le panaris (appelé « phlegmon interdigité » dans le langage technique) est une inflammation purulente de la peau et du tissu sous-cutané. Il ne concerne pas seulement les bovins, mais aussi les porcs. Suivant le stade, il peut s’étendre en profondeur et atteindre l’os.

Un début de panaris peut facilement passer inaperçu. Une observation plus attentive permet de distinguer une légère rougeur et un faible gonflement au n...

Un début de panaris peut facilement passer inaperçu. Une observation plus attentive permet de distinguer une légère rougeur et un faible gonflement au niveau du bourrelet coronaire lequel est sensible à la pression.

(Photo: Suisag)

Publié le

Actualisé le

Un panaris apparaît en présence, d’une part, d’une blessure et, d’autre part, d’agents infectieux en quantité suffisante dans l’environnement. Des blessures au niveau du bourrelet coronaire ou des crevasses et des fissures sur l’onglon ainsi que sur le talon sont autant de portes d’entrée potentielles pour les bactéries (généralement des streptocoques ou des staphylocoques).

Reconnaître un panaris

Un début de panaris ou un panaris superficiel peut, selon les circonstances, facilement passer inaperçu, car l’animal touché ne boite que très légèrement. Une observation plus attentive permet de distinguer une légère rougeur et un faible gonflement au niveau du bourrelet coronaire (zone de transition entre la peau et la corne de l’onglon), lequel est sensible à la pression. Si l’on palpe cette zone, l’animal réagit en émettant des signes de douleur, par exemple en retirant l’onglon.

Extrêmement douloureux, un panaris profond apparaît de manière flagrante : l’animal touché boite clairement, voire ne prend plus du tout appui sur l’onglon. Outre une enflure et une rougeur, on observe aussi souvent une plaie avec un écoulement de pus. Si l’inflammation progresse, l’os de la couronne peut aussi être affecté, ce qui peut aller jusqu’à la perte de l’onglon.

Que faire en cas de panaris ?

En cas de symptômes de panaris, les animaux devraient dans tous les cas être traités avec un antibiotique et un analgésique. Le processus inflammatoire étant très douloureux, il ne faudrait en aucun cas renoncer à l’analgésique. Si le panaris est ouvert, il est recommandé de nettoyer la plaie et de la traiter avec un spray antiseptique. Au lieu de ce dernier, il est également possible de recouvrir la zone de miel, lequel favorise la cicatrisation et préserve la souplesse de la peau endommagée. Les animaux présentant un panaris sévère doivent être isolés si possible. La blessure peut ainsi guérir tranquillement et les animaux ne sont soumis à aucun stress, par exemple lorsqu’ils s’alimentent. Mettre l’animal à l’infirmerie – laquelle doit être nettoyée et désinfectée après la guérison – permet aussi de réduire la propagation de l’agent infectieux.

Mesures préventives

Si les traitements liés aux panaris se multiplient, il faudrait contrôler le sol à la recherche d’irrégularités, de fentes ou de vis saillantes (etc.) ; le cas échéant, il convient d’éliminer ces défauts, ce qui diminue le risque de blessures et donc d’infection par des agents pathogènes. Les facteurs qui contribuent à ramollir la corne des onglons représentent aussi des risques de panaris. C’est pourquoi il convient de préserver les onglons de l’humidité. Pour ce faire, il s’agit concrètement d’éviter la formation de flaques d’eau ou d’urine ainsi que de zones boueuses.

Par ailleurs, une désinfection et un nettoyage réguliers de la porcherie permettent de réduire considérablement la pression des agents infectieux dans l’environnement. Concernant le nettoyage, il faudrait, si possible, utiliser de l’eau chaude ainsi qu’une mousse idoine ou du savon doux liquide. S’agissant de la désinfection, pour que celleci soit efficace, le désinfectant employé doit avoir un effet anti-bactérien et être appliqué conformément aux recommandations du fabricant. De même, la porcherie doit être sèche avant d’épandre le désinfectant, afin d’éviter de diluer ce dernier. Enfin, mélanger de la chaux désinfectante à la litière diminue aussi la pression des agents infectieux dans l’environnement ; cette opération devrait être effectuée régulièrement en cas de problèmes. 

Agri Quiz: santé intestinale porcine

Agri Quiz: santé intestinale porcine

Testez vos connaissances: Quel est le poste de coûts le plus important dans une entreprise d’élevage porcin ? Ou alors quel facteur a une grande influence sur le prix d’abattage des porcs ?

Vers le quiz
Quiz sur les céréales

Quiz sur les céréales

Testez vos connaissances en participant à l’Agri Quiz de la Revue UFA. Les questions portent sur l’origine du blé, ses caractéristiques ainsi que les pratiques agronomiques en la matière.

Vers le quiz

Articles les plus lues

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous fournissant des informations sur la manière dont le site est utilisé. Pour plus d'informations, consultez notre politique en matière de cookies.

  • Les cookies nécessaires permettent la fonctionnalité de base. Le site ne peut pas travailler correctement sans ces cookies, qui ne peuvent être désactivés qu'en modifiant les paramètres de votre navigateur.