category icon

Production animale

Une phase de sevrage plus sûre

Dans l’élevage de porcelets, l’un des principaux objectifs consiste à ce qu’un nombre aussi élevé que possible de porcelets traversent la phase de sevrage en bonne santé. Atteindre cet objectif en utilisant une quantité restreinte d’antibiotiques implique de prendre des mesures compatibles avec la pratique, notamment en ce qui concerne l’alimentation.

Les porcelets doivent être préparés au sevrage.

Les porcelets doivent être préparés au sevrage.

Publié le

Actualisé le

Spécialiste porcs, UFA AG

Pour un sevrage réussi des porcelets

Facteurs de réussite pour une bonne alimentation post-sevrage

• Fourrage déjà connu  • Petites portions plus souvent  • Aliments faciles à digérer  • Bouillie meilleure que les aliments secs  • Nettoyage régulier des restes d’aliments  • Eau propre

Le recours aux antibiotiques en production animale fait largement débat. De nombreuses personnes craignent que les produits d’origine animale et même les nappes phréatiques soient infestés par des bactéries multirésistantes. Il est indéniable que toute administration inappropriée d’antibiotiques peut favoriser les résistances bactériologiques.

Quels défis?

En production porcine, la majeure partie des traitements antibiotiques ont lieu dans l’élevage de porcelets. Le plus gros défi est celui des diarrhées récurrentes pendant le sevrage, qui peuvent généralement être traitées correctement uniquement avec des antibiotiques. Une diminution du recours aux antibiotiques passe par une optimisation de l’alimentation. Bien souvent, les mesures relatives à l’alimentation et la distribution de compléments ciblés permettent d’éviter l’administration de médicaments.

Plus qu’un changement de porcherie

Le sevrage, qui a lieu à l’âge de quatre semaines environ, est une source considérable de stress pour le porcelet. Il s’agit en effet d’un changement d’environnement, de congénères, d’installations, de germes présents dans le milieu et surtout d’alimentation. Au lendemain du sevrage, le porcelet doit brusquement remplacer 1 l de lait maternel par des aliments solides. Habitué au lait maternel majoritairement composé de lactose, de protéine lactique et de graisse animale, le système digestif du porcelet doit brusquement digérer des aliments à forte teneur en amidon. Il est donc primordial que les porcelets s’habituent à manger des aliments solides lorsqu’ils sont encore avec leur mère. Avec un aliment de sevrage approprié, le système digestif est ainsi bien préparé et peut être aidé pendant cette phase délicate.

Aliment de sevrage sûr

L’aliment de sevrage UFA 308-6 securo apporte sécurité et soutien aux porcelets pendant la phase de sevrage et peut ainsi contribuer à diminuer l’utilisation d’antibiotiques. L’aliment complet est distribué aux jeunes animaux au plus tard une semaine avant le sevrage jusqu’à au moins deux semaines après le sevrage. Ce n’est qu’ainsi que les additifs déploieront tous leurs effets sur les animaux.

Polyphénols

Une bonne digestion est une condition indispensable à une bonne assimilation des aliments et à un système immunitaire efficace. Les polyphénols sont des substances actives végétales secondaires qui protègent les plantes des dégâts des ravageurs. Des études indépendantes ont montré qu’ils contribuent entre autres à inhiber les bactéries nocives et à équilibrer la flore intestinale. Le système digestif, particulièrement l’intestin, joue un rôle important en relation avec le système immunitaire et la santé. Les polyphénols contenus dans l’aliment de sevrage UFA 308-6 securo sous forme de complément alimentaire favorisent la formation de grandes villosités intestinales et contribuent à la santé et à la stabilité de l’intestin. Ce dernier peut ainsi remplir ses fonctions liées à la défense immunitaire. Les germes nocifs parviennent moins bien à se fixer à la paroi intestinale et la formation de toxines est entravée.

Acides et immunoglobulines

Les acides gras à chaînes courtes et moyennes contenus dans UFA 308-6 securo ne sont pas identifiés comme tels par les bactéries et peuvent donc pénétrer à l’intérieur de celles-ci. De surcroît, cet acide est efficace contre les bactéries à Gram positif et à Gram négatif, comme les staphylocoques, les streptocoques, les clostridies et E. coli.

Par ailleurs, l’apport d’immunoglobulines peut stabiliser l’état de santé du porcelet, qui mange ainsi plus et est plus performant.

Mouture

La mouture plus grossière maintient l’activité de l’intestin, ce qui favorise les bonnes bactéries et diminue la sensibilité aux germes pathogènes. La structure de l’aliment a été soumise à des tests pratiques. Les feedbacks rendus par les exploitations indiquent un effet favorable sur la consistance des fèces et sur le comportement des porcelets, sans baisse des performances.

Stratégie pour plus de sécurité

UFA 308-6 securo, UFA 302 Prestarter, l’aliment de démarrage UFA 3042 et l’aliment pour porcelets UFA 311-6 forment la stratégie securo (voir graphique), garante en premier lieu de sécurité et de santé. Grâce au choix des composants et des additifs ainsi qu’à une mouture plus grossière, les aliments pour porcelets securo sont parfaitement adaptés pour favoriser la santé de l’animal. Ils peuvent contribuer à réduire l’utilisation d’antibiotiques sur l’exploitation. 

AuteursChristophe Colomb et Olivier Lopez, spécialistes des porcs au service technique UFA, 1070 Puidoux

Offres lecteur

Offres lecteurs

Commandez dès maintenant l'une de nos offres lecteurs.

Commander ici

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.