category icon

Production végétale

Choisir le bon moment pour traiter

Le mildiou est la maladie la plus redoutée par les producteurs de pommes de terre. Dès que les premiers symptômes apparaissent sur une plante, la maladie se propage très rapidement dans la culture. Pour éviter des pertes de rendement, une bonne stratégie fongicide et une intervention précoce sont des mesures indispensables.

La stratégie fongicide est décisive pour une culture de pommes de terre saine.

La stratégie fongicide est décisive pour une culture de pommes de terre saine.

Publié le

Actualisé le

Collaboratrice scientifique, groupe de recherche extension cultures maraîchères, Agroscope

Focus: culture des pommes de terre  Mildiou de la pomme de terre

Le mildiou peut provoquer des pertes de rendement et de qualité considérables dans la culture de pommes de terre. Cette maladie est causée par le champignon pathogène Phytophtora infestans. Ce champignon contamine toutes les parties de la plante, des pommes de terre jusqu’aux extrémités des pousses aériennes. Les mesures décisives pour le succès de la lutte sont le moment de la première intervention et le choix de la matière active appropriée.

Infection et symptômes

Le risque d’attaque primaire par Phytophthora infestansprovient principalement de tubercules avec une infection latente, sur lesquels la maladie n’est pas visible. Les sources d’infection sont donc les plantons et les repousses de pommes de terre. Lors de la germination au printemps, le champignon pousse avec la plante hors du sol. La tige est recouverte de taches brunes et devient cassante. Le vent et l’eau se chargent ensuite de la dissémination des spores et de l’attaque sur les feuilles (infection secondaire). Sur les plantes infectées apparaissent des taches brunes avec un duvet blanc sur la face inférieure à la transition vers les parties saines, ainsi qu’une bordure claire à la surface supérieure. Des conditions chaudes et humides favorisent l’infection. Par beau temps, une surveillance accrue est malgré tout indispensable dès le mois d’août. A partir de cette période, la rosée qui se forme durant la nuit peut générer un microclimat humide dans la culture et provoquer une infection tardive, même par temps sec.

Outre une infection latente, Phytophtora infestanspeut également provoquer la pourriture (mildiou) des tubercules. Les taches brun-gris, légèrement enfoncées, sont une porte d’entrée pour d’autres pathogènes.

Alternariose

Beaucoup de fongicides employés contre Phytophtora infestans sont également efficaces contre l’alternariose. Un traitement distinct contre l’alternariose ou l’ajout d’un produit lors du traitement contre le mildiou est justifié lorsque des produits ayant une faible efficacité secondaire contre l’alternariose sont utilisés ou lorsque la pression du mildiou est faible, par exemple lors des années plutôt sèches et dans le cas d’un nombre réduit de traitements.

Les produits recommandés par le service phytosanitaire de fenaco contre l’alternariose figurent dans le graphique.

Stratégie fongicide

Le moment idéal pour la première application fongicide est environ huit à dix jours avant le premier dégât visible. Comme ce moment est très difficile à estimer, il est plus prudent de se fier à la règle préconisant une première application avant que la végétation présente sur la ligne de plantation commence à se toucher. La prudence est particulièrement de mise lorsque les films agryl de pommes de terre couvertes sont retirés dans la région. En règle générale, les parcelles doivent être contrôlées et les intervalles entre traitements respectés (selon la météo, la pression de la maladie et la variété cultivée). Lorsque la pression infectieuse est élevée, il faudrait utiliser une combinaison de produits anti-sporulants et sporicides.

Les produits sont choisis en fonction de la sensibilité variétale et de la pression du mildiou. Les produits de contact sont une bonne solution pour les variétés peu sensibles, lorsque la pression de la maladie est faible et que le feuillage est totalement développé. Pour les variétés sensibles ou en cas de pression élevée, il faut utiliser des produits systémiques ou pénétrants, à l’exception des phénylamides (Epoque, Fantic M, Ridolmil Gold). Ceuxci doivent être employés uniquement en préventif, afin d’éviter la formation de souches résistantes au Phytophtora. Pour limiter la propagation de la maladie dans la tige à un stade précoce, les fongicides systémiques sont adaptés (Infinito, Consento, Arkaban, etc.). Pour les derniers traitements, il faut opter pour des produits fongicides de contact qui brûlent les spores. Le cas échéant, l’emploi d’un défanant combiné à un fongicide est une solution intéressante pour empêcher la contamination des tubercules dans le sol. Pour éviter les résistances, les groupes de matière active doivent être alternés. Chaque groupe de matière active est soumis à un nombre maximal d’applications qui doit être respecté.

alt_text

Les plantes atteintes de mildiou présentent des nécroses et un duvet sur la face inférieure des feuilles. 

Service d’avertissement

Les services d’avertissement sont une aide importante pour déterminer le moment de la première intervention. Les services phytosanitaires cantonaux et les conseillers émettent des informations de prévention et renseignent sur l’apparition de foyers de maladie.

Les systèmes de prévisions peuvent par ailleurs être une aide à la décision. Ce modèle informatique propose une recommandation de traitement sur la base des conditions météo, du risque d’infection et de la présence ou non de foyers. Il tient également compte du stade de développement et de la variété de pommes de terre.

Les foyers découverts doivent être annoncés au service phytosanitaire cantonal, pour l’émission des informations de prévention. 

AuteureVerena Säle, Revue UFA, 8401 Winterthour

Modèle de prévision PhytoPRE: www.phytopre.ch

Offres lecteur

Offres lecteurs

Commandez dès maintenant l'une de nos offres lecteurs.

Commander ici

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.