category icon

Production végétale

Défaner avec de l’électricité

Le diquat, un défanant très efficace, perdra son homologation en juillet 2022. Des alternatives sont recherchées pour les cultures de pommes de terre. Une technique utilisant le courant électrique développée par Crop.zone pourrait en être une. Elle a été testée en conditions réelles par Agroline, la HAFL et le Strickhof.

combined_6898308_0_6898309_0.jpg
(Patrick Meyer)

Publié le

       

       

En bref

– L’essai a testé si la méthode Crop.zone convient pour détruire les fanes de pommes de terre.
– L’utilisation de courant électrique s’est avérée efficace pour détruire les fanes.
– Des points faibles ont été constatés au niveau du maniement de la machine. Utilisée à titre d’herbicide total, cette méthode présente par ailleurs une efficacité variable.

Le Reglone, un herbicide à base de diquat, est peu coûteux, fiable et agit rapidement. De nombreux producteurs et productrices de pommes de terre privilégient ce produit pour le défanage de leurs cultures avant la récolte. Le Reglone perdra son homologation à partir du 1 er juillet 2022. A partir de cette date, il faudra donc se tourner vers d’autres solutions pour défaner les pommes de terre.

Alternatives à l’étude

Avec Innovagri, Agroline s’emploie à proposer des alternatives innovantes pour la production végétale et la protection des plantes. De nouvelles technologies sont ainsi examinées sous toutes les coutures en collaboration avec des instituts de recherche suisses de renom. Avec Crop.zone, Agroline tente de remplacer l’herbicide de contact par l’énergie électrique. Cette année, l’équipe d’Innovagri a testé diverses alternatives au Reglone, dont Crop.zone, sur deux sites, en partenariat avec la HAFL (Haute école des sciences agronomiques, forestières et alimentaires) et le Strickhof. Pour remplacer le diquat, on recherche des procédés efficaces et plus performants, tant sur le plan économique qu’environnemental. Les résultats des deux essais sont actuellement en cours d’analyse.

Du courant pour défaner les pommes de terre

Crop.zone détruit les fanes de pommes de terre à l’aide d’un courant électrique. Une dose d’énergie électrique est appliquée sur les tissus végétaux par l’intermédiaire d’électrodes, sur une largeur de travail ou d’application de douze mètres. L’appareillage de Crop.zone comprend un générateur, un convertisseur haute tension, un tableau de commande et deux rondelles de mise à la terre. La rampe d’application se compose de 16 applicateurs d’une largeur de 75 centimètres et d’une puissance de 7 kW chacun. Des capteurs sont aussi intégrés, dont un détecteur de mouvement, qui interrompt la distribution du courant à l’arrêt. Afin d’amener efficacement le courant sur les fanes, une substance conductrice biologique, appelée Volt.Fuel, est appliquée préalablement au moyen d’un pulvérisateur à attelage frontal. Cette année, Agroline a pu tester deux machines équipées de la technologie Crop.zone en Suisse romande et alémanique. L’objectif était de voir si la méthode du courant électrique pouvait s’appliquer au défanage des pommes de terre. Il s’agissait, d’une part, d’évaluer s’il était possible de réduire les quantités d’herbicides chimiques appliquées en les combinant à un désher bage électrique et, d’autre part, d’étudier si l’efficacité du désherbage électrique changeait en fonction de la variété. Enfin, la qualité des tubercules et la capacité de germination ont aussi été analysées.

Premières expériences

La technologie Crop.zone s’est révélée très efficace sur les fanes de pommes de terre (voir illustration). L’effet du courant est directement visible après l’application. Les fanes deviennent d’abord plus foncées et perdent nettement en vitalité. Après deux jours déjà, on peut observer une décoloration nécrotique et une diminution de la couverture du sol pouvant atteindre 70 %. Après une deuxième application de Crop.zone, les fanes qui avaient survécu ont été presque entièrement détruites en quelques jours. Samuel Flury, de Flury Lohnarbeiten AG, a fait le même constat : « On peut dire que l’effet sur les fanes de pommes de terre a été très bon sur le terrain. »

Avec Crop.zone, la consommation de diesel est d’environ douze litres par hectare. Un débit de chantier de six hectares par heure n’a pas pu être atteint, car la rampe de douze mètres devait être à chaque fois repliée avant de tourner. La construction de la rampe a paru relativement faible, mais ce point a été revu par le fabricant. Pour la replier, la rampe doit être relevée manuellement pour la verrouiller, ce qui influence négativement la maniabilité du prototype et son débit de chantier.

Andreas Rüsch, Strickhof, secteur Production végétale

« La technologie Crop.zone a agi étonnamment rapidement et efficacement. Lorsque les inconvénients pratiques, tels que le poids, le repliement manuel de la rampe pour tourner et le manque d’efficacité entre les buttes pourront être réduits, je considérerai Crop.zone comme une solution alternative convenable pour le défanage. Comme pour le défanage, un deuxième traitement chimique ou thermique est nécessaire dans les cultures très vigoureuses, afin de prévenir une repousse du feuillage ou un enherbement tardif. »

Andreas Keiser, Chargé de cours en grandes cultures et en sélection végétale, HAFL

« Dans les cultures de plants de pommes de terre, qui sont encore en pleine croissance au moment du défanage, l’effet de Crop.zone a été plus lent que pour les pommes de terre de consommation. C’est pourquoi les tubercules étaient plus grands lors de la récolte avec le procédé Crop.zone. Après deux applications, l’effet était comparable à celui obtenu avec l’option chimique. Il faut en tenir compte pour fixer la date d’intervention, notamment pour les plants de pommes de terre. La question de l’effet du courant électrique sur la faculté germinative des plants est encore ouverte. Des études sont actuellement en cours. »

Facteurs influençant l’efficacité

Bien que les conditions aient été optimales sur de nombreux sites lors de la plantation et de la levée, les fortes précipitations et orages de grêle ont malmené les producteurs et productrices de pommes de terre. Ainsi, dans les tests effectués avec Crop.zone, les fanes de pommes de terre présentaient une croissance et un degré de maturité très différents selon la variété et la parcelle. La machine a parfois fourni des résultats décevants sur les parcelles qui n’avaient pas été désherbées ou seulement de manière réduite. Bien que le courant électrique soit qualifié par d’autres fabricants d’herbicide total, l’appareil a fourni des résultats insuffisants suivant l’espèce d’adventice, ce qui n’était pas le cas pour les fanes de pommes de terre.

Avec Crop.zone, la consommation de diesel est d’environ douze litres par hectare.

On a aussi constaté que le courant électrique était plus efficace sur les plantes dicotylédones que sur les graminées. L’élément décisif pour l’efficacité du courant est le temps durant lequel celui-ci reste sur la masse végétale ainsi que le rapport entre la surface des électrodes et celle de la végétation à éliminer.

alt_text

Sur le site d’Hindelbank (BE), le traitement avec du courant électrique a permis un dessèchement visible des fanes de pommes de terre.

(Patrick Meyer)

Crop.zone dans la pratique

Le générateur pèse à lui seul trois tonnes et nécessite une puissance correspondant à 150 CV pour l’application de 112 kW. On a ainsi besoin d’un tracteur de 180 à 200 CV pour utiliser la rampe de douze mètres de largeur et le générateur. L’ensemble de l’installation pèse une dizaine de tonnes avec le pulvérisateur avant et le réservoir. En 2022, il s’agira d’adapter la largeur de travail afin de réduire les besoins en puissance et la pression exercée sur le sol. Une deuxième difficulté a été d’obtenir une application homogène du courant sur les fanes. Au début, les électrodes les plus à l’extérieur ont posé des problèmes. Elles n’exerçaient en effet pas assez de contre-pression sur les fanes, ce qui a entraîné une destruction insuffisante de la végétation dans le creux des buttes. Afin de pouvoir mieux toucher et détruire les fanes dans cette zone, une solution avec des ressorts est envisagée pour 2022. Afin d’optimiser encore les éléments et les domaines d’application, aussi en dehors du défanage des pommes de terre, une solution modulaire, permettant de changer facilement les applicateurs, est en discussion.

Crop.zone : une alternative possible ?

Crop.zone est une solution qui pourrait compenser le retrait du Reglone. Cette technologie représente une potentielle alternative sans herbicides aux procédés traditionnels de défanage. Elle offre aussi la possibilité de réduire les quantités d’herbicides chimiques en les combinant avec un désherbage électrique. Les expériences réalisées pendant la saison 21 ont été très utiles pour développer cette machine en collaboration avec le fabricant, pour qu’elle soit adaptée aux spécificités suisses. L’objectif pour 2022 sera d’adapter la technologie Crop.zone aux conditions helvétiques.

Offres lecteurs

Commandez dès maintenant l'une de nos offres lecteurs.

Commander ici
Gâteau aux pommes de terre

 

Gâteau aux pommes de terre

Chutney de pommes

 

Chutney de pommes

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.