category icon

Production végétale

La vapeur d’eau est efficace pour lutter contre les maladies des semences de céréales

Les traitements des semences visent à protéger des cultures contre les maladies lors de la germination. En collaboration avec la coopérative agricole fenaco, Agroscope a étudié, entre autres, les procédés thermiques utilisant la vapeur et l'eau chaude pour le traitement des semences de céréales. Selon les résultats obtenus, ces méthodes ont un grand potentiel.

Ble_pixabay_music4life
(pixabay.com/music4life)

Publié le

En automne 2017, la Confédération a lancé un plan d'action national pour réduire les risques liés aux produits phytosanitaires (voir ci-dessous). Agroscope et la coopérative agricole fenaco, avec le soutien supplémentaire de la Fondation Hauser et de Sativa Rheinau, ont donc lancé un projet intitulé «Traitement alternatif des semences». Agroscope a notamment testé, en laboratoire et sur le terrain, l'efficacité des traitements à l'eau chaude et à la vapeur pour les semences de céréales.

Efficace contre les maladies à la surface des graines

L'accent a été mis sur les maladies fongiques que sont la moisissure des neiges, la carie commune et le charbon nu. En laboratoire, les scientifiques d'Agroscope ont étudié la capacité de germination et l’état de santé des semences après le traitement. Les avantages du traitement à la vapeur par rapport aux autres méthodes sont évidents: la durée du traitement est courte, il est peu coûteux et efficace contre les maladies qui se trouvent à l'extérieur de la graine. Seul désavantage: contrairement au bain d'eau chaude coûteux, la vapeur n'aide pas à lutter contre les maladies qui se trouvent à l'intérieur des semences, comme les agents pathogènes du charbon nu.

Un meilleur diagnostic est nécessaire

«Le traitement à la vapeur sera désormais de plus en plus utilisé. Afin d'améliorer également la protection contre les agents pathogènes dans l'embryon des semences, il est important que nous optimisions les possibilités de diagnostic. Le traitement par la vapeur, combiné à un diagnostic amélioré des maladies, permettra de réduire l'utilisation des produits chimiques de synthèse pour le traitement des semences tout en produisant des céréales saines», explique Karen Sullam, responsable du projet «Traitement alternatif des semences de céréales» chez Agroscope.

La certification des semences doit être adaptée

Dans la pratique, il est possible de passer du traitement conventionnel des semences au traitement à la vapeur. Cependant, les années où les conditions météorologiques sont difficiles et où la pression des maladies est élevée peuvent constituer un défi. D'autres données et expériences de la pratique seront recueillies dans les années à venir. En outre, le processus de certification des semences doit être adapté en déterminant au préalable, par un test à petite échelle, les conditions de traitement optimales pour chaque lot de semences.

Informations complémentaires

  • Contexte de la collaboration: Entre 2018/2019 et 2019/2020, les scientifiques des groupes de recherche d'Agroscope Protection écologique des végétaux en grandes cultures et Qualité des semences ont effectué des essais en plein champ et des analyses en laboratoire avec du blé et de l'orge d'automne. Sur la base des résultats de ces travaux de recherche, la coopérative agricole fenaco entend utiliser désormais le traitement à la vapeur. Des détails à ce sujet figurent dans le communiqué de presse de fenaco. Pour assurer le contrôle de la qualité, Agroscope analysera à l'avenir des échantillons de semences non traitées et traitées à la vapeur.
  • Plan d'action national visant la réduction des produits phytosanitaires: En septembre 2017, le Conseil fédéral a adopté le plan d'action visant la réduction des risques et l'utilisation durable des produits phytosanitaires (communiqué de presse du Conseil fédéral du 6 septembre 2017). Ce plan prévoit entre autres que les produits phytosanitaires chimiques de synthèse ne doivent être utilisés que lorsqu’il y a aucune autre mesure de lutte pour assurer une protection adéquate des plantes.
  • Le traitement des semences aujourd'hui: Dans la production céréalière, le traitement des semences au moyen de produits chimiques de synthèse reste une mesure préventive importante pour les protéger contre les ravageurs et les maladies fongiques (par exemple charbons). Des céréales panifiables et fourragères saines sont d'une grande importance pour garantir la sécurité d'approvisionnement de la Suisse. Les maladies transmises par les semences telles que la moisissure des neiges (Microdochium majus), la carie commune et la carie naine (Tilletia caries / Tilletia controversa) ainsi que le charbon (espèces d’Ustilago) entraînent des pertes de rendement élevées. En outre, la carie commune, par exemple, avec ses produits du métabolisme, peut mettre en danger la santé humaine et animale.

Source: Agroscope

Offres lecteur

Offres lecteurs

Commandez dès maintenant l'une de nos offres lecteurs.

Commander ici

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.