category icon

Production végétale

Le système Maxi fonctionne

Le Maxi Event est le rendez-vous de la communauté pour la commercialisation des céréales et des oléagineux (système Maxi), organisé annuellement par fenaco GOF. Cette année, la faiblesse de la récolte de l’année précédente et les conséquences de la guerre en Ukraine étaient sur toutes les lèvres. Une chose est sûre cependant : s’il est compliqué, l’approvisionnement de la Suisse en matières premières est maîtrisable.

Les orateurs du Maxi Event 2022 (de gauche à droite) : Fortunat Schmid, Basil Rüttimann, Joseph von Rotz (tous les trois de fenaco GOF), Urs Schneider (...

Les orateurs du Maxi Event 2022 (de gauche à droite) : Fortunat Schmid, Basil Rüttimann, Joseph von Rotz (tous les trois de fenaco GOF), Urs Schneider (directeur adjoint de l’Union suisse des paysans), Stephan Gut (UFA SA) et Heinz Mollet (chef de la division Agro, fenaco société coopérative).

(Dr. Katharina Kempf)

Publié le

La faible récolte de l’année passée accroît les incertitudes quant à l’approvisionnement sur le marché des céréales et des oléagineux. La guerre en Ukraine vient s’y ajouter. Conséquence : une nette augmentation des prix. Tels ont été les sujets abordés par les quelque 250 invités du Maxi Event, début avril à Kirchberg.

Céréales fourragères : partenariats solides

Comme les récoltes des pays voisins étaient également faibles, il est difficile de s’y approvisionner en céréales fourragères, a indiqué fenaco GOF. Les regards se tournent donc vers l’Est, où l’on a enregistré de forts rendements. Grâce aux bonnes relations avec nos partenaires commerciaux, comme la Roumanie, l’approvisionnement de la Suisse reste assuré. Mais la logistique est exigeante. La situation est plus complexe encore pour les protéines, dont l’Ukraine était le principal fournisseur. A l’échelle planétaire aussi, l’achat de protéines, comme le soja fourrager, par exemple, est problématique.

Bons prix pour les céréales indigènes

Malgré une baisse de la qualité, les céréales panifiables de la moisson 2021 étaient commercialisées à la fin 2021. Grâce aux réserves stratégiques, on a pu écarter une pénurie. Une aide supplémentaire a été fournie par l’augmentation des contingents d’importation de blé tendre et la baisse en trois étapes des taxes douanières. S’agissant des oléagineux, la récolte suisse n’a de nouveau pas couvert la demande (tournesol, colza). Pour les céréales et les oléagineux, les recettes de la récolte 2021 ont été nettement supérieures à 2020.

Système Maxi 2.0

Le système Maxi a été créé il y a 22 ans. Depuis, les conditions cadres ont changé et le système doit être adapté. Les mesures à cet effet vont, par exemple, de l’adaptation des cultures aux conditions régionales à la refonte du système de transport ferroviaire, en passant par des centres collecteurs efficaces et des solutions numériques pour la prise en charge. 

Système Maxi

En étroit partenariat avec près de 100 centres collecteurs, le groupe fenaco-LANDI a élaboré un modèle durable pour la commercialisation des céréales et des oléagineux. Le groupe fenaco-LANDI commercialise, au travers du système Maxi, des quantités importantes de céréales panifiables et d’oléagineux indigènes.

Le système Maxi est basé sur

– une répartition contraignante des tâches entre les centres collecteurs et fenaco ;

– le paiement d’un acompte en automne ;

– une présentation transparente des revenus des ventes et des charges dans les décomptes finaux au printemps.

Compléments d’information sur www.fenaco-gof.ch

Articles les plus lues

Offres lecteurs

Commandez dès maintenant l'une de nos offres lecteurs.

Commander ici

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.