category icon

Production végétale

Les vergers vivants

Les consommateurs exigent de plus en plus d’avoir des denrées alimentaires saines, de qualité élevée et produites dans le respect de l’environnement. fenaco Produits du sol a trouvé la réponse à ces attentes en collaboration avec les productrices et les producteurs. Ce projet répond au nom de « Vergers Vivants ».

Pas de fruits sans pollinisateurs.Photo: Shutterstock.com/tankist276

Pas de fruits sans pollinisateurs.
Photo: Shutterstock.com/tankist276

Publié le

Rédactrice Revue UFA

L’alimentation est essentielle à la vie humaine, ce n’est pas une découverte. Mais la conscience de son importance pour la santé de l’être humain et de son impact sur la nature s’est accrue. De nombreux ménages suisses souhaitent qu’on leur propose davantage d’aliments « made in Switzerland » sains, de haute qualité et, surtout, produits de façon écologique. Le principal partenaire commercial des producteurs de fruits, légumes et pommes de terre, fenaco Produits du sol, a pris l’affaire au sérieux. C’est pourquoi il a créé, dans le secteur des fruits à pépins, le programme « Vergers Vivants ». Cette initiative axée sur les besoins du terrain a pour but de faire progresser l’arboriculture fruitière suisse. Les producteurs concernés bénéficient du soutien technique de fenaco pour mettre en œuvre les exigences du programme.

Pour quelques mesures, il existe même une indemnisation financière directe de fenaco, car leur application entraîne une hausse des coûts de production. L’argent versé doit être utilisé pour les mesures et non pour le marketing. Afin de réaliser un supplément de prix pour ces fruits produits de façon écologique, fenaco Produits du sol recherche des synergies avec des partenaires de la chaîne de valeur.

De la recherche à la pratique

Le lancement du programme a demandé d’intenses travaux de recherche en amont. fenaco Produits du sol a travaillé avec l’Institut de recherche de l’agriculture biologique (FiBL) sur un projet de réduction des résidus de produits phytosanitaires dans les pommes. Par ailleurs, le projet de recherche « Des pommes suisses, naturellement ! » a été lancé dans le cadre d’une coopération entre fenaco et Agroscope (centre de compétences de la Confédération suisse pour la recherche agricole). Les résultats obtenus sont le fondement du programme « Vergers Vivants ». Recherche, développement et transfert de connaissances continueront d’être les piliers porteurs de ce programme en six points.

Lutte naturelle contre les ravageurs

La lutte naturelle contre les ravageurs est importante pour une production écologique. La promotion des auxiliaires aide à réduire le recours aux pesticides. L’installation de nichoirs peut favoriser l’installation d’oiseaux insectivores. De plus, pour éviter une forte multiplication des insectes, l’utilisation de techniques de confusion faisant appel aux phéromones s’est avérée efficace. En l’occurrence, on perturbe la communication établie via ces substances aromatiques entre les mâles et les femelles d’une espèce d’insecte. Les mâles ne parviennent pas à trouver des femelles pour les féconder.

Produits phyto biologiques et désherbage mécanique

En cas d’apparition de maladies fongiques, on utilise des fongicides de synthèse, surtout en début de période de végétation. Mais à partir de la mi-juin et jusqu’à la récolte, les arboriculteurs participant à ce programme misent uniquement sur des produits phytosanitaires utilisés également en production biologique. Le désherbage est aussi principalement effectué avec des produits de synthèse.

Les mauvaises herbes doivent être combattues dans le verger, car elles absorbent une partie des nutriments et de l’eau nécessaires aux arbres. La lutte mécanique, par exemple par hersage, est souhaitable. Mais elle pose un problème dans la mesure où elle demande plus de travail et occasionne des frais de production élevés.

Promotion de la biodiversité et de l’activité du sol

Sans pollinisateurs, les fruits ne peuvent pas tenir la promesse des fleurs. Les abeilles sauvages et les bourdons, en particulier, sont des visiteurs de vergers ardemment désirés. La construction d’abris pour abeilles peut être une option. La biodiversité ayant une grande influence sur la présence des insectes pollinisateurs et d’autres auxiliaires, l’installation de prairies ou de jachères fleuries ou la plantation de haies peuvent offrir des habitats aux abeilles et à d’autres espèces d’insectes ou d’animaux. Les rapaces apprécieront l’installation de nichoirs et de perchoirs, qui favorisent la lutte durable contre les campagnols. Les petits carnassiers, comme la belette, sont aussi des chasseurs de rongeurs accomplis, qui trouvent d’excellents abris dans les tas de pierres. Mais la biodiversité du sol a également un rôle important à jouer. Des microorganismes et des animaux microscopiques participent au métabolisme des sols, qui est essentiel pour la santé de ces derniers. Les plantes ne peuvent en effet croître vigoureusement que sur un sol sain. Un sol qui a mis des milliers d’années à se développer doit être préservé et entretenu. L’utilisation de compost et d’engrais organiques favorise la teneur en humus et améliore l’activité biologique du sol.

Utilisation parcimonieuse des ressources

L’utilisation de technologies telles que l’irrigation goutte-à-goutte permet de réduire considérablement la consommation d’eau dans le verger. En l’occurrence, les arbres reçoivent exactement l’eau dont ils ont besoin à chaque stade de végétation, ce qui réduit les pertes par évaporation et transpiration. Des sondes mesurant l’humidité du sol (tensiomètres) peuvent aider à décider quand un arrosage est nécessaire.

Le projet « Vergers Vivants » est ainsi en accord avec l’évolution de la politique agricole, la « PA22+ ». Il incite les agriculteurs à produire de façon plus écologique et plus respectueuse des animaux. Cela suppose notamment de réduire la consommation des ressources non renouvelables.

Grâce à un intense partage de connaissances, il est bel et bien possible de produire de manière plus efficiente. Le projet offre des perspectives aux agricultrices et aux agriculteurs en mettant davantage en avant la valeur ajoutée de leurs produits. Générer de la valeur ajoutée dans la production fruitière et rendre ces atouts plus visibles : tel est le principal but poursuivi par les acteurs du projet « Vergers Vivants ».

Train de mesures « Vergers Vivants »

• Promotion des auxiliaires pour lutter naturellement contre les ravageurs.  
• Réduction de l’utilisation de produits phytosanitaires de synthèse.  
• Encouragement du désherbage mécanique.  
• Développement de la biodiversité.  
• Amélioration de l’activité du sol.  
• Réduction de la consommation d’eau d’arrosage.

Compléments d’information www.vergersvivants.ch

Offres lecteur

Offres lecteurs

Commandez dès maintenant l'une de nos offres lecteurs.

Commander ici

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.