category icon

Production végétale

Exploiter les débouchés potentiels

Lors de son Maxi-Event annuel, fenaco Céréales, oléagineux, matières premières informe sur l’actualité commerciale. Outre le décompte final de la dernière récolte, les défis auxquels la branche céréalière est actuellement confrontée ont également été abordés.

Maxi-Event 2019

Les orateurs du Maxi-Event 2019 ( de g. à dr. ) : Fortunat Schmid, Hansjörg Reiss, Dr Roland Peter, Stephan Scheuner et Joseph von Rotz. 

(Verena Säle)

Publié le

Actualisé le

Collaboratrice scientifique, groupe de recherche extension cultures maraîchères, Agroscope

Organisé par l’unité d’activité fenaco Céréales, oléagineux, matières premières, le Maxi-Event a eu lieu début avril 2019 à Kirchberg ( BE ).

Les participants – pour la plupart des responsables de centres collecteurs, de silos ou de magasins LAN-DI – ont été informés sur le marché et les facteurs qui influencent la commercialisation des céréales et des oléagineux.

Céréales fourragères

Hansjörg Reiss, responsable de fenaco Céréales, oléagineux, matières premières, a donné un aperçu du marché des céréales fourragères, appelant à soutenir les céréales fourragères suisses pour qu’elles continuent de couvrir 50 % des besoins nationaux.

Céréales panifiables et oléagineux

« Rendements réjouissants et qualité élevée » : ainsi se résume la récolte de céréales panifiables 2018 selon le responsable du secteur commercial des produits alimentaires bruts, Joseph von Rotz, qui a aussi fait le point sur les débouchés potentiels. Pour le colza, il faut compenser les fluctuations des quantités grâce à des stocks stratégiques permettant de mieux approvisionner le marché. L’utilisation accrue d’huile de colza en lieu et place d’huile de palme est aussi une opportunité. S’agissant des céréales panifiables, il faut trouver une solution pour remplacer la loi chocolatière, promouvoir davantage le pain suisse et sensibiliser la population.

Bilan d’approvisionnement

« Y a-t-il assez de céréales pour couvrir les besoins ? Quelle est la qualité des céréales panifiables ? » Voilà les deux questions que Swiss granum se pose chaque année après la récolte, rappelle son directeur, Stephan Scheuner, qui a expliqué comment Swiss granum calcule le bilan d’approvisionnement au moyen des estimations et des relevés des récoltes, ainsi que des quantités importées.

Sélection végétale

Dr Roland Peter dirige le domaine stratégique de recherche « Amélioration des plantes » chez Agroscope. Il a présenté diverses méthodes de sélection végétale. De nouvelles technologies en matière de modification du génome permettraient d’accélérer les progrès de la sélection. Il reste toutefois à clarifier quelles réglementations s’appliqueront aux variétés obtenues par ces méthodes. 

Offres lecteur

Offres lecteurs

Commandez dès maintenant l'une de nos offres lecteurs.

Commander ici

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.