category icon

Production végétale

Osmipro – La nature au service des arboriculteurs

L’abeille est une pollinisatrice importante pour de nombreuses plantes. Grâce à leur très forte activité, les abeilles maçonnes sont des auxiliaires efficaces dans les cultures d’arbres fruitiers. Un service permet la location saisonnière de ces hyménoptères et propose des nichoirs pour leur reproduction.

L’osmie dans une fleur de cerisier pour la pollinisation.

L’osmie dans une fleur de cerisier pour la pollinisation.

Publié le

Actualisé le

Protection des plantes, fenaco

Arbres fruitiers

Depuis quelques années, des arboriculteurs avant-gardistes utilisent des osmies, ces abeilles dites « maçonnes » ou « sauvages » pour polliniser leur verger. Aujourd’hui, fenaco s’investit dans le développent de cette pratique avec l’Osmipro, un service de pollinisation professionnel qui optimise et facilite l’utilisation de ces abeilles auprès des arboriculteurs professionnels. Ce service consiste à mettre à disposition des osmies, des nichoirs, des soins aux cocons et de synchroniser les dates d’éclosion avec le début de la floraison du verger ainsi qu’offrir un service de conseils sur le terrain.

Pourquoi travailler avec des osmies ?

L’osmie possède des qualités exceptionnelles de pollinisation. A la différence de l’abeille domestique ( Apis mellifera), elle récolte le pollen avec son ventre velu et le transporte sans le mouiller rendant la fécondation du pistil optimale. Presque chaque contact avec une fleur provoque une fécondation. En plus, elle butine par beau temps dès que la température atteint 4° C et peut voler jusqu’à 15 heures par jour. C’est ce qui la rend si intéressante pour les plantes à floraison précoce, comme l’abricotier, le cerisier et le poirier. L’osmie, comme le bourdon, change fréquemment de rang dans le verger lorsqu’elle butine, ce qui améliore beaucoup la pollinisation croisée et la fécondation. Le rayon d’action de l’osmie varie de 50 à 100 mètres et elle ne pollinise que là où elle est installée, ignorant d’autres plantes à nectar, comme le pissenlit.

alt_text

L’Osmipro est un service de pollinisation professionnel.

Sous les filets, les osmies se comportent mieux que les abeilles à miel. Des études sur pommiers réalisées aux Etats-Unis et en France démontrent que les osmies stimulent les activités des abeilles à miel. La cohabitation ne pose aucun problème, et les abeilles domestiques s’avèrent plus mobiles en raison de la compétition pour la nourriture pollinique.

La vie de l’osmie

Elle ne forme pas de colonies, ne produit pas de miel et chaque femelle pond ses œufs. L’osmie est une abeille solitaire, discrète, travailleuse qui se reproduit au rythme d’une génération par année.

Au printemps, après la fécondation de la femelle par le mâle, elle récolte du pollen et du nectar pour nourrir les couvains. Pour ce faire, elle aligne des « cellules » dans des cavités, par exemple des tiges creuses, avant d’obturer l’entrée du nid avec un épais bouchon d’argile, d’où le nom d’abeille maçonne. La femelle adulte meurt après quatre à six semaines. Une fois la larve éclose, elle se nourrit du pollen et du nectar mis à sa disposition dans la cellule. Elle grossit rapidement et entreprend la construction d’un cocon solide dans lequel elle se transforme en chrysalide. La métamorphose de la nouvelle génération intervient à la fin de l’été : arrivées au stade adulte, ces abeilles hibernent puis seront prêtes à polliniser les premières fleurs de l’année suivante.

Service Osmipro, comment ça marche ?

Un bulletin de commande à remplir est disponible dans les LANDI ou directement via le site www.nuetzlinge. ch.Au minimum trois jours ouvrables avant la date de livraison désirée ( selon floraison ), l’acheteur active la livraison de son / ses nichoirs avec les cocons chez Semences UFA Auxiliaires. Dans un délai de trois jours, l’acheteur reçoit par la poste les nichoirs avec une instruction pour l’installation dans les vergers. A l’ouverture des premières fleurs ( environ 1 % ), les flacons de cocons doivent être déposés et ouverts dans les nichoirs. 14 jours après l’ouverture, les flacons doivent être refermés pour éviter les parasitismes. L’activité diminue lentement après la floraison, mais les abris doivent ensuite rester sur le site pendant au moins 4 semaines. Entre le 1 août et le 30 septembre, les nichoirs doivent être retournés chez LANDI. Les cocons seront lavés, stérilisés, défaits de leurs parasites pour être stockés dans des chambres climatisées en attendant la prochaine saison.

Osmipro est très intéressant pour les cerisiers, les poiriers et les variétés d’abricotiers autostériles. En verger de pommier, il s’avère un très bon complément aux abeilles à miel, surtout par période défavorable à la pollinisation. Osmipro est l’assurance d’une bonne pollinisation.

Et autre avantage, les osmies ne piquent pas ! 

Auteur   Didier Ançay, Ingénieur agronome HES, conseiller service technique Protection des plantes.

Offres lecteur

Offres lecteurs

Commandez dès maintenant l'une de nos offres lecteurs.

Commander ici

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.