category icon

Production végétale

Pommes de terre: fumure selon la variété

En culture de pommes de terre, l’azote et le phosphore sont deux éléments nutritifs qui conditionnent le rendement de manière décisive. L’azote assure l’augmentation du volume et le phosphore la tubérisation. L’intensité de la fumure azotée dépend de la variété et du mode de valorisation de la pomme de terre.

Semis de pommes de terre dans le cadre du procédé tout-en-un.

Semis de pommes de terre dans le cadre du procédé tout-en-un.

Publié le

Actualisé le

Azote et phosphore

La pratique culturale conditionne le mode de fumure. De nos jours, les praticiens recourent de plus en plus à la technique du tout-en-un: le buttage et l'application de la fumure se font au moment de la plantation. Lorsque le buttage est réalisé trois semaines après la plantation, le premier apport d'engrais s'effectue également à ce moment-là.

Azote

Un bon apport en azote est important pour garantir une bonne croissance quantitative.

Jusqu'à un certain seuil, une augmentation de la fumure azotée a un impact sur le rendement. Cette augmentation de rendement a toutefois tendance à diminuer à partir d’un apport total en azote de 160 kg N/ha. Pour les pommes de terre destinées à la transformation, il convient de tenir compte du fait que la teneur en amidon diminue en présence d’une fumure azotée élevée. En règle générale, l’apport optimal est de 120140 kg N/ha. Et même lorsque la teneur en amidon n'est pas un critère important, par exemple pour les pommes de terre de consommation, les apports en azote trop élevés peuvent avoir des effets négatifs. Ainsi, par exemple, la sensibilité de la plante aux maladies augmente et la durée de conservation des tubercules est réduite. Il convient en outre de tenir compte du fait que la fumure azotée doit être adaptée à la variété (voir tableau).

Engrais pommes de terre

• Landor PDT 5.9.30 + Mg + B + Mn + S  • Landor Spécial 6.8.24 + Mg + B + S  • Sulfate d’ammoniaque 21N + 24S  • Sulfamid 30N + Mg + 10 S

Type d'azote

Au moment d’opter pour un engrais, il convient de tenir compte de la forme que peut prendre l'azote. Il est préférable d’utiliser des engrais ammoniacaux (p. ex. sulfate d'ammoniaque) plutôt que des engrais nitriques. L'ammonium a un effet à long terme plus important, étant donné qu’il doit d'abord être transformé en nitrate dans le sol avant de pouvoir être assimilé par la plante. De préférence, il faut employer des engrais comme le sulfate d’ammoniaque, Sulfamid ou un engrais complet ammoniacal.

Sulfamid a un effet plus soutenu dans le temps. La magnésie et le soufre présents dans cette formule sont également importants pour la pomme de terre. L’azote sous forme nitrique entraîne une croissance excessive des tiges et des feuilles, réduit le nombre de tubercules et se lessive plus facilement lors de fortes pluies.

Phosphore

Le phosphore favorise la formation de racines et de stolons. Les tubercules se forment sur les stolons, raison pour laquelle l'apport en P doit être suffisant, en particulier lors de la phase de formation des stolons et des tubercules. Au cours de cette phase, lorsque les pommes de terre ne parviennent pas à puiser suffisamment de P dans le sol, par exemple si la disponibilité du P est limitée en raison d'un temps froid ou sec ou d'une valeur pH défavorable, le recours à un engrais foliaire peut s’avérer être une bonne solution. L'utilisation d'un engrais foliaire, à l'exemple du produit Patastar, favorise une assimilation rapide du phosphore au niveau de la feuille, le rendant immédiatement disponible pour la plante. La tubérisation peut ainsi être favorisée, même en cas de manque de phosphore au niveau du sol, ce qui se répercute finalement positivement sur le rendement.

Engrais simples ou complets?

Dans le sol, l'azote est un élément très mobile. Il en va différemment pour le phosphore. En présence d’un apport en phosphore minéral, l'élément nutritif demeure dans un rayon très proche du granulé d'engrais. La plante doit pousser pour, en quelque sorte, s'approprier le phosphore. Dans le cadre de l’utilisation d'un engrais P sous forme simple, les granulés d'engrais sont répartis relativement loin les uns des autres. Lors-qu'un engrais complet est utilisé, la densité des granulés au champ est plus élevée qu’avec un engrais simple. Cette densité à la surface plus importante fait que les plantes peuvent exploiter le phosphore plus rapidement: leurs racines ont moins de chemin à parcourir pour atteindre les granulés d’engrais.

Une fumure enfouie est un autre moyen d’assurer un apport suffisant en phosphore. Pour ce faire, il convient d'appliquer un tiers de la quantité de P sur le rang et d'épandre le solde sur une grande largeur. 

AuteurWalter von Flüe, service technique Landor, 4127 Birsfelden

La chaux vive améliore la structure du sol

Les pommes de terre préfèrent les sols meubles et disposant d’une structure grumeleuse. L’apport de chaux vive peut améliorer la structure du sol. En réagissant avec l’eau, la chaux fait floculer le complexe argilo-humique. Les ions de calcium et de magnésium stabilisent la structure du sol de manière durable. Il en résulte une bonne structure grumeleuse sans mottes de terre. Les tubercules de pommes de terre disposent alors de bonnes conditions de croissance et seront bien uniformes. En outre, ce sol plus meuble se détachera plus facilement des tubercules lors de la récolte. A court terme, la chaux vive augmente le pH du sol. Elle ne s’utilise toutefois principalement qu’en tant qu’amendement du sol. L’utilisation de chaux vive ne convient pas pour augmenter le pH du sol sur le long terme.

Offres lecteur

Offres lecteurs

Commandez dès maintenant l'une de nos offres lecteurs.

Commander ici

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.