category icon

Production végétale

Pour plus de qualité et de vigueur

Le potassium est l’un des dix principaux éléments de la croûte terrestre. Pourquoi alors les engrais potassiques sont-ils nécessaires ? Quels effets ont-ils sur la qualité et la résistance à la sécheresse des plantes ?

potassium

Une carence en potassium cause des nécroses foliaires chez les betteraves.

(agrarfoto.com)

Publié le

Actualisé le

La plupart du potassium ( K ) du sol se trouve dans le réseau cristallin des silicates et est donc peu accessible aux plantes. Une partie est liée aux minéraux argileux et à l’humus et peut être échangée à moyen terme avec la solution du sol. Seul un faible pourcentage est disponible pour les plantes, sous forme d’ions dans la solution du sol. Facilement soluble dans l’eau, le potassium est rapidement disponible après un apport d’engrais au sol. Sur les sols légers et sableux dont la teneur en argile est inférieure à 15 %, le risque de lessivage est élevé, car il n’y a que peu de sites de liaison pour le potassium dissous. Dans les sols lourds et argileux, par contre, ce risque est pratiquement inexistant.

Fonctions dans la plante

Le potassium assume d’importantes fonctions dans la plante. Il régit son équilibre hydrique – de l’absorption de l’eau par les racines jusqu’au rejet par les feuilles – en exerçant une action osmotique. Grâce à un bon contrôle par les stomates, la transpiration est plus élevée en cas d’approvisionnement suffisant en potassium qu’en cas de carence. La plante utilise alors plus efficacement le peu d’eau disponible pour former de la biomasse et améliorer le rendement. En outre, le potassium inhibe la synthèse de l’acide abscissique, l’hormone de la maturation. Ainsi, le processus provoquant une maturité forcée, déclenché en cas de stress, perd en intensité et les plantes conservent plus longtemps leur vitalité. Un bon approvisionnement en potassium augmente donc la tolérance des plantes à la sécheresse. De plus, le potassium favorise la synthèse des parois cellulaires et influence l’activité de diverses enzymes. Le stockage des sucres dans les organes de réserve est par exemple favorisé par l’activité enzymatique. C’est pourquoi le potassium est aussi associé à la qualité.

Carence en potassium

Une carence en potassium disponible dans le sol provoque des symptômes tels que flétrissement, feuillage flasque, nécroses du bord des feuilles, décolorations foliaires et perturbations de la croissance. Le transport des sucres et des acides aminés depuis les feuilles vers les organes de réserve étant perturbé, des maladies peuvent se propager sur les feuilles fragilisées. Le tableau recense les symptômes de carence en potassium pour diverses cultures. Un excédent de potassium peut aussi être nocif. Il se traduit par une mauvaise structure du sol et par des perturbations de la croissance suite à des brûlures des racines en raison d’une salinité du sol trop élevée.

La pomme de terre, la tomate, la courge et le concombre ont des besoins en potassium particulièrement importants.

Fertilisation potassique

La fertilisation potassique de fond s’effectue surtout à deux moments : après la récolte, en automne ou au printemps. La fumure traditionnelle effectuée sur les chaumes permet généralement de bénéficier d’une bonne praticabilité du sol et d’incorporer immédiatement l’engrais au sol. Le fait que le potassium améliore la résistance au gel des cultures plaide aussi en faveur d’une fumure d’automne. Les ions de potassium présents dans les cellules agissent comme un antigel. Le potassium étant soluble, une fumure d’automne comporte un risque de lessivage, notamment pour les sols très légers et sableux.

Tolérance au chlorure

  • Plantes aimant le chlorure : Betteraves 
  • Plantes tolérant le chlorure : Céréales, maïs, colza, asperges, soja 
  • Plantes tolérant le chlorure sous certaines conditions : Tournesol, vigne, pommes de terre ( consommation et plants ) 
  • Plantes sensibles au chlorure : Pommes de terre ( transformation et production d’amidon )

Prudence en production fourragère

Attention à la fumure potassique sur herbages. Des déséquilibres entre les éléments peuvent provoquer des carences induites, au même titre qu’un manque de l’élément dans le sol. Cet élément nutritif est en concurrence avec le sodium, le magnésium et le calcium. Lorsqu’un sol présente des teneurs trop élevées en potassium, les éléments nutritifs précités (Na, Mg, Ca) risquent d’être moins absorbés, ce qui peut induire une carence en magnésium chez les animaux (tétanie d’herbage). Afin d’éviter un déséquilibre entre les éléments, une analyse de leurs formes solubles, voire une mesure de CEC (capacité d’échange des cations) sont recommandées afin de mettre en place une fumure adéquate. 

Production de potassium

Le potassium est principalement extrait de mines sous forme de sel. Il en existe des réserves importantes dans le nord et l’est de l’Europe. 90 % du potassium extrait sont destinés à l’agriculture, soit environ 33 000 t par an en Suisse. Il se présente sous diverses formes, le plus souvent du chlorure ou du sulfate de potassium ( pauvre en chlore ). Cet aspect est important pour la fumure, car la tolérance au chlorure varie selon les cultures.

Offres lecteur

Offres lecteurs

Commandez dès maintenant l'une de nos offres lecteurs.

Commander ici

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.