category icon

Production végétale

1000 ha de soja fourrager bio sont recherchés

Des modifications importantes sont annoncées pour la production biologique en Suisse. A partir de 2022, suite à diverses adaptations du cahier des charges de Bio Suisse, l’alimentation des ruminants devra être exclusivement assurée avec des produits Bourgeon suisses.

Il faut augmenter la culture de soja fourrager bio.

Il faut augmenter la culture de soja fourrager bio.

(agrarfoto.com)

Publié le

Actualisé le

Conseillers Région Suisse romande, UFA-Samen

La production du fourrage de base pourra être assurée par les herbages ou le maïs indigène. Par contre, pour les concentrés et plus spécifiquement les protéagineux, le défi est de taille mais pas impossible. Afin de donner un signal clair, le groupe fenaco - LANDI recherche 1000 ha de soja fourrager bio pour la récolte 2021.

Pourquoi du soja fourrager bio ?

Premièrement, parce que c’est le soja qui présente la plus haute teneur en protéine. Ce critère est primordial sachant que le volume de concentrés autorisé ne devra pas excéder 5 % de la matière sèche ingérée. Plus les quantités de concentrés distribuées sont faibles, plus l’aliment doit être concentré. Cette contrainte élimine d’emblée le pois protéagineux et la féverole. Le lupin est très proche du soja, mais sa culture est plus compliquée et la production reste assez problématique.

Deuxièmement, toute la filière doit tirer à la même corde ou, dans le cas précis concernant le soja, à la même culture. La filière pourrait être entièrement helvétique, depuis la production de semences indigènes par des multiplicateurs bio en passant par la réception puis la transformation en aliments et, finalement l’affouragement au bétail dans les exploitations bio.

Il faut rappeler que la Suisse possède un programme de sélection de soja à Agroscope, qui propose régulièrement de nouvelles variétés adaptées aux conditions locales, et plus spécifiquement depuis 2016, aux conditions bio. Ces variétés sont ensuite testées dans le réseau d’essais de swiss granum pour une inscription sur la liste recommandée (LR) du soja. Pour les pois protéagineux, la féverole et le lupin, les tests variétaux ne se font plus ou alors à alternance de trois ans. Bien entendu, les essais pour l’inscription sur la LR se font en mode conventionnel. Il a été prouvé que par extrapolation, les résultats ainsi que les variétés pouvaient être intégrés à l’agriculture biologique.

Itinéraire technique pour le soja fourrager bio

Préparation du sol

Le choix de la parcelle reste toujours très important ; on évitera les parcelles avec une forte minéralisation de l’azote, ceci pour limiter une prolifération des mauvaises herbes. De plus, grâce à sa capacité à fixer l’azote de l’air, le soja ne nécessite aucune fumure azotée.

Il est absolument nécessaire de prêter la plus grande attention à la préparation du sol. Pour le soja, cette étape sera la clé de la réussite. Un labour classique n’est pas indispensable, mais dans les parcelles affichant une pression des adventices ou un stock grainier élevés, il est préférable de labourer pour éviter des problèmes qui seraient irrattrapables par la suite. Le faux-semis est un moyen de réduire la pression des adventices. Un labour devrait être effectué trois à quatre semaines avant le semis avec des passages à intervalles réguliers de sept à dix jours si les conditions pédoclimatiques le permettent. En présence de conditions propices, cette technique permet de réduire le nombre de passages de sarcleuse.

L’évolution technique de ces dernières années permet de réaliser un travail toujours plus précis. Une plus grande largeur de travail assure un rendement à la surface important au moment opportun. En règle générale, deux à trois passages suffisent lorsque le faux-semis est maîtrisé dans une parcelle sur laquelle la pression des adventices est faible. Si ce n’est pas le cas, le nombre de passages peut doubler. Contrairement au soja alimentaire, le soja fourrager bio supporte une légère présence de graines d’adventices dans la récolte.

Variétés à disposition en qualité Bio

Variétés à disposition en qualité Bio pour la production de soja fourrager bio (rendement supérieur de 5 à 10 % à Protéix) : 

  • Obélix : Variété précoce présentant le plus haut rendement des variétés précoces. Formation du rendement par le PMG. Résistant à la verse. Très bonne disponibilité. Hile brun. 
  • Galice : Variété mi-précoce, supérieur en rendement à Obélix mais plus tardif à maturité. Très bonne tenue de tige et tolérance moyenne à bonne au froid à la floraison. Hile brun.
  • Aurelina : Variété mi-précoce, comparable en rendement à Galice. Teneur en protéine très élevée. Légère sensibilité à la verse.

Densité de semis

  • Objectif de population : 50 à 65 plantes / m 
  • Faculté germinative : ~85 % 
  • Pertes au désherbage : 1 à 2 % par passage 
  • Densité de semis recommandée : 60 à 80 grains / m 
  • Emballage en dose de 125 000 grains 
  • 5 à 7 doses / ha

Inoculation (absolument nécessaire pour chaque semis)

  • Pour 1 ha, diluer un sachet d’inoculum dans ¾ l d’eau et mélanger à la semence à l’abri de la lumière. Le produit Hi Stick peut aussi être appliqué à sec. Ceci juste avant le semis.
  • Ou mélanger un sachet d’inoculum avec 10 kg de microgranulé à épandre sur la ligne de semis, avec un semoir équipé de microgranulateurs.
alt_text

De nouvelles directives Bio Suisse pour l’affouragement des ruminants entreront en vigueur en 2022.

(UFA-Revue)

Semis

L’interligne de 50 cm s’est imposé dans la pratique. Il permet de sarcler facilement et proprement le soja jusqu’à la fermeture des rangs et d’utiliser des machines identiques pour différentes cultures (maïs, tournesol, betteraves, colza). Les semis avec le semoir à céréales sont déconseillés, ce dernier permettant uniquement de recourir à la herse étrille ou à la houe rotative. Or, ces techniques ne suffisent pas pour préserver la propreté des parcelles de soja. La profondeur de semis recommandée est de 4 cm.

Date de semis

La date de semis varie bien entendu en fonction de l’emplacement et de l’exposition de la parcelle. En bio, il est recommandé de semer dans des sols réchauffés, atteignant 8 à 10° C à la profondeur où le semis s’effectue. Le soja démarre ainsi rapidement et sera plus concurrentiel face aux adventices. Quand le sol à tendance à créer des croûtes de battance, il faut éviter de semer avant de fortes précipitations. La levée sera irrégulière et les adventices peuvent facilement prendre plus le dessus.

Régulation des adventices en 3 étapes

1 Faux-semis 

  • 3 à 4 semaines avant le semis
  • travail du sol à profondeur décroissante à intervalle de 7 à 10 jours

2 Herse étrille à l’aveugle 

  • destruction des mauvaises herbes au stade fil blanc 
  • 2 à 3 jours après le semis
  • début germination du soja, et se trouvant au minimum à 3 cm sous terre 
  • éviter de rouler sur la ligne de soja (idéal si le tracteur est équipé de GPS)
  • passage de la herse étrille non agressive

3 Sarclage 

  • meilleur résultat avec une sar cleuse à pattes d’oies
  • bien travailler la ligne avec les doigts

Il faut noter que l’enherbement tardif avec des chénopodes, amarantes, etc. résulte principalement de plantes qui sont présentes dès le départ dans la culture et qui ont échappé aux deux premières étapes de gestion des mauvaises herbes. Le soja ne doit pas être ménagé au départ et il est normal d’arracher quelques plantes. La densité de semis sera adaptée de manière à atteindre un peuplement de 50 à 65 plantes / m 2 . Le marché est demandeur, les semences sont disponibles, la technique est connue et éprouvée, la filière existe, de la production de semences à la fabrication d’aliments. Or il manque près de mille hectares supplémentaires à produire ! Les LANDI se tiennent à la disposition des personnes souhaitant produire du soja fourrager bio. 

Offres lecteur

Offres lecteurs

Commandez dès maintenant l'une de nos offres lecteurs.

Commander ici

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.