category icon

Production végétale

Une année 2023 en demi-teinte pour le maïs

La saison du maïs 2023 se caractérise par des températures moyennes en dessus des normales saisonnières ainsi qu’une répartition des précipitations hors des normes habituelles. Cette situation a eu des répercussions sur les rendements ainsi que sur la qualité du maïs fourrager, du maïs d’ensilage et du maïs-grain.

Le maïs, originaire d'Amérique centrale et d'Amérique du Sud, ne peut être cultivé sous des climats tempérés que grâce à la sélection de variétés précoc...

Le maïs, originaire d'Amérique centrale et d'Amérique du Sud, ne peut être cultivé sous des climats tempérés que grâce à la sélection de variétés précoces.

(Dr Katharina Kempf)

Publié le

Product manager maïs, Semences UFA

Service externe, Semences UFA

La suisse a globalement connu un mois d’avril relativement froid qui a retardé la plupart des semis de maïs. Cumulé à des précipitations déficitaires entre la période des semis et le mois de juin, les cultures de maïs ont été ralenties à l’installation. Cela rappelle l’importance du choix de variétés avec une bonne vigueur de départ, assurant une meilleure implantation. Ces conditions peu poussantes ont également exposé pendant plus longtemps les maïs aux nuisibles comme les vers fils de fer et l’oscinie (appelée également « mouche de frit ») qui ont détruit des grains ou jeunes pousses. Ces plantes manquantes sont un des facteurs qui limite le rendement en fin de campagne.

Malgré des débuts contrastés, le mois de juillet pluvieux a été bénéfique à la fécondation des épis dans la plupart des régions. Pour le maïs fourrage, le rafraîchissement général de la météo début août a été trompeur sur les prévisions de récoltes. En effet, les taux de matières sèches idéaux ont été rapidement atteints pour l’ensilage des maïs semés en culture principale. La conséquence est la réalisation de chantiers pendant de chaudes journées ou avec des maïs trop secs. Cela impacte la qualité du fourrage pour une année entière. Les conservateurs d’ensilage sont de bons outils afin de stabiliser le fourrage dans les silos, mais ne rattrapent pas une matière sèche trop élevée.

En grains, la longue période chaude et sèche de septembre à mi-octobre a permis des récoltes dans de bonnes conditions avec des humidités réduites, diminuant les frais de séchages. Les rendements sont cependant hétérogènes et fortement dépendants de la réserve hydrique disponible des sols tout au long de la saison.

La présence de la chrysomèle s’est encore renforcée cette saison. Parmi les mesures préventives déjà bien connues, il s’agit de ne pas cultiver de maïs sur maïs dans la même parcelle, même en 2 e culture. Les larves présentes dans le sol ne peuvent pas se nourrir d’autres plantes, empêchant la formation d’une plus grande population. 

alt_text

Cet assortiment ainsi que le rapport sur les essais sont disponibles dans les centres Agro des LANDI.

Agri Quiz: santé intestinale porcine

Agri Quiz: santé intestinale porcine

Testez vos connaissances: Quel est le poste de coûts le plus important dans une entreprise d’élevage porcin ? Ou alors quel facteur a une grande influence sur le prix d’abattage des porcs ?

Vers le quiz
Quiz sur les céréales

Quiz sur les céréales

Testez vos connaissances en participant à l’Agri Quiz de la Revue UFA. Les questions portent sur l’origine du blé, ses caractéristiques ainsi que les pratiques agronomiques en la matière.

Vers le quiz

Articles les plus lues

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous fournissant des informations sur la manière dont le site est utilisé. Pour plus d'informations, consultez notre politique en matière de cookies.

  • Les cookies nécessaires permettent la fonctionnalité de base. Le site ne peut pas travailler correctement sans ces cookies, qui ne peuvent être désactivés qu'en modifiant les paramètres de votre navigateur.