category icon

Technique agricole

Electricité et traitement ciblé

Le projet Innovagri d’Agroline et LANDI teste trois méthodes innovantes de protection durable des plantes. Les agriculteurs et agricultrices peuvent commander et tester ces solutions alternatives sous forme de prestation complète à la journée ou en cas de besoin ponctuel. Avec ces nouvelles méthodes, le recours aux produits phytosanitaires est fortement réduit voire remplacé.

Avec Crop.zone, une substance conductrice biologique appliquée à l’avant du tracteur améliore l’efficacité du courant...

Avec Crop.zone, une substance conductrice biologique appliquée à l’avant du tracteur améliore l’efficacité du courant électrique.

Publié le

La gestion des adventices doit devenir plus écologique et plus efficiente. Pour atteindre ce but, Agroline et des coopératives LANDI ont lancé le projet Innovagri. Treize coopératives LANDI participent au projet pilote et proposent à leurs membres une ou plusieurs technologies prometteuses de lutte contre les mauvaises herbes.

Lutte écologique contre les adventices

La première solution consiste à utiliser le courant électrique pour réguler les adventices. Dans les vergers, Xpower détruit les mauvaises herbes jusqu’aux racines au moyen de courant électrique. A une vitesse d’environ 3 km / h pour une largeur d’application de 3,5 m ou de 1,1 m, on transmet une dose d’énergie électrique aux tissus végétaux des adventices au moyen d’électrodes. Xpower comprend un générateur, huit convertisseurs haute tension et un tableau de commande. Il est aussi équipé de capteurs, tels que le détecteur de mouvement à radar qui interrompt la distribution du courant à l’arrêt, le capteur à ultrasons qui contrôle la distance au sol, la colonne de signalisation et l’antenne GPS.

Innovagri propose une deuxième machine qui détruit la végétation indésirable au moyen du courant électrique : Crop.zone. Cet appareil est utilisé pour l’élimination des fanes dans les cultures de pommes de terre. Crop.zone constitue donc une alternative aux Reglone (encore autorisés jusqu’au 1 er juillet 2022), au brûlage ou à l’arrachage des fanes. Pour améliorer la conduction, on applique une substance conductrice biologique sur la masse végétale au moyen d’un pulvérisateur à attelage frontal avant la distribution du courant électrique. Crop.zone travaille à une vitesse de 5 km / h pour une largeur d’application de 12 m. Le rendement est d’environ 6 ha par heure.

Application ciblée

Avec ecoRobotix, l’intelligence artificielle (IA) fait ses débuts au champ. Cette technologie est constituée d’une machine attelée composée de trois modules d’une largeur de travail de 2 m chacun. Chaque module est muni d’un système de caméra et de 52 buses pour traiter avec une précision de 24 cm 2 les adventices reconnues par l’algorithme. Cet épandage ciblé permet d’utiliser jusqu’à 90 % de produits phytosanitaires en moins. Avec une vitesse de 5 km / h et une largeur d’application totale de 6 m, ce système arrive à un rendement pouvant atteindre 4 ha par heure.

alt_text

La machine d’ecoRobotix pulvérise de manière ciblée uniquement les adventices.

Utilisation efficace

Avec le système ecoRobotix et l’IA, les possibilités semblent illimitées. « Aujourd’hui, nous sommes en mesure d’utiliser en agriculture des algorithmes qui identifient des adventices spécifiques et les traitent chimiquement », explique Michael Graf, responsable du Precision Center de Bucher Landtechnik AG, qui s’occupe de la distribution d’ecoRobotix. « Ce système peut aussi être utilisé pour une application foliaire spécifique sur une culture. Il est ainsi possible de recourir à la protection phytosanitaire là où elle est nécessaire », ajoute Michael Graf. Toutefois, cette amélioration de l’efficacité en termes de quantité et de surface pourrait influer négativement sur l’effet du produit phytosanitaire. Pour répondre à cette question agronomique décisive, des essais sont prévus dans différentes cultures cette année.

L’utilisation du courant électrique présente de nombreux avantages par rapport aux traitements chimiques, notamment en arboriculture. Les herbicides peuvent par exemple avoir un impact négatif sur les arbres en cas d’évaporation trop forte et trop rapide due à une météo chaude et ensoleillée. En outre, en évitant de travailler le sol, on limite la minéralisation – indésirable – des nutriments, en particulier en automne. L’utilisation du courant électrique évite ainsi le travail du sol, la dérive et les résistances des plantes dues aux traitements répétés avec des produits phytosanitaires.

alt_text

Avec le Xpower, les adventices dans les vergers sont détruites jusqu’aux racines par de l’électricité.

Technologies alternatives

Grâce à ces technologies, Agroline met à disposition des solutions alternatives innovantes et sûres. Deux des trois systèmes sont basés sur l’utilisation du courant électrique pour la gestion des adventices. Le troisième recourt à l’IA pour identifier et traiter avec précision les mauvaises herbes. Ces machines innovantes sont actuellement toutes au stade de prototypes et ne sont pas fabriquées en série. Grâce à Agroline et aux coopératives LANDI, Innovagri réduit le risque entrepreneurial lié à l’introduction de nouvelles technologies chez les agriculteurs et agricultrices. Par ailleurs, le projet pilote permet aux jeunes entreprises d’entrer rapidement sur le marché et de réaliser des tests pratiques de leurs produits dans le sens d’une agriculture durable. 

Offres lecteur

Offres lecteurs

Commandez dès maintenant l'une de nos offres lecteurs.

Commander ici

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.