category icon

Technique agricole

Guide pour des constructions agricoles durables

De l’idée d’un projet de construction agricole à sa réalisation et son utilisation, la recherche de solutions durables relève aujourd’hui autant d’une volonté que d’une nécessité. Pour aider l’agriculteur·trice maître d’ouvrage et les partenaires (conseillers·ères, architectes, entrepreneurs, etc.), Agridea travaille avec l’aide d’expert·es à l’élaboration d’un guide pour des constructions agricoles durables.

Les dimensions, la conception architecturale, l’adaptation à la topographie et le choix des matériaux sont déterminants pour intégrer durablement les bâ...

Les dimensions, la conception architecturale, l’adaptation à la topographie et le choix des matériaux sont déterminants pour intégrer durablement les bâtiments dans le paysage. Photo: Franziska Grossenbacher 

Publié le

 

Bien évaluer ses propres besoins et, en même temps, avoir conscience des enjeux liés à d’autres parties prenantes et en tenir compte lors de la réalisation : tels sont les éléments clés de tout projet de construction. Le bâtiment doit répondre aux besoins de l’exploitation agricole tout en s’insérant dans son environnement de manière optimale (voisinage, sols, paysage, etc.).

Pour soutenir à la fois la nécessaire vue d’ensemble et les nombreux choix à faire dans un objectif de durabilité, il n’existe pas aujourd’hui d’outil spécifique à la construction agricole. Le guide vise donc principalement à aider les acteurs à identifier et prendre en compte les éléments décisifs pour des projets de construction réussis et durables.

Se poser les bonnes questions et évaluer l’impact des choix

En utilisant le modèle classique des trois piliers de la durabilité (environnement / société / économie), les expert·es du projet ont retenu les thèmes et questions clés les plus pertinents pour évaluer la durabilité des constructions agricoles. Cette grille de lecture permet d’avoir conscience des enjeux et donc de se poser les bonnes questions dès l’idée de projet.

Les choix à réaliser lors d’un projet de construction sont nombreux, à commencer par celui de construire ou non. Ils nécessitent également de se focaliser sur des éléments précis pour arriver à retenir par exemple l’équipement de traite adapté, une forme de dallage limitant les émissions ou une bonne intégration paysagère. Cette double perspective entre la vue d’ensemble et les choix précis est indispensable pour maintenir l’objectif de durabilité tout au long du processus.

Le guide veut aider les acteurs à évaluer l’impact des choix. Dans ce but, des critères et des indicateurs utiles pour évaluer la durabilité du projet ont été déterminés. De même, les synergies ou les conflits d’objectifs entre les critères ont dû être identifiés : par exemple, les synergies entre la consommation de matériaux et la réalisation de constructions simples, optimisant les coûts et la statique.

De même, selon la variante du système d’élevage, des synergies et des conflits d’objectifs apparaissent entre les exigences du bien-être animal et celles de la protection de l’air. Grâce au guide, le porteur de projet pourra mettre en évidence l’impact de ses choix sur d’autres enjeux.

alt_text

Dans la situation actuelle, l’approvisionnement et l’efficacité énergétique sont encore plus essentiels pour la durabilité d’un bâtiment.  Photo: Beat Steiner

S’appuyer sur l’existant et favoriser le dialogue entre acteurs

Le guide constitue une base de référence permettant de consigner les informations importantes relatives au projet et de déterminer l’impact de certaines décisions prises. Il facilite également le dialogue entre les acteurs impliqués. Par ailleurs, l’accès aisé à des informations pertinentes et fiables et un accompagnement de qualité sont déterminants pour permettre des choix éclairés. Ainsi, en parallèle de l’évaluation, le guide donnera, à terme, accès aux informations de référence aujourd’hui disséminées dans de nombreux documents et plateformes, que ce soit pour l’agriculteur ou les autres acteurs accompagnant le projet.

Intervenir sur l’ensemble du processus de construction

Intégrer la durabilité dans un projet commence dès l’idée de projet. Il s’agit notamment de considérer la stratégie de l’exploitation ainsi que les souhaits et les attentes de la famille. Il s’agit ensuite, avec tous les acteurs, de maintenir le cap tout au long du processus (conception, réalisation, utilisation, évolution) pour atteindre la durabilité imaginée au départ. Il est donc clair que la durabilité doit être prise en compte et évaluée sur l’ensemble du processus de construction.

alt_text

La rénovation d’étable existante peu présenter des atouts pour optimiser la durabilité d’un projet de construction agricole.  Photo : Beat Steiner

Un guide facile à utiliser

Il est essentiel pour les acteurs concernés par le processus de planification et de réalisation des constructions de disposer d’un outil simple, compréhensible et facile à utiliser. Par conséquent, le choix des critères et des indicateurs est un mélange entre données qualitatives et données quantitatives, ne nécessitant pas trop de recherches pour obtenir les informations requises. Le guide est conçu de manière à ce que chaque acteur puisse l’utiliser facilement en fonction de sa situation. Cet impératif est d’autant plus important qu’il s’agira d’une démarche volontaire.

A ce stade, les résultats obtenus sont :

– Une grille d’évaluation avec 21 thèmes répartis dans les trois piliers de la durabilité. Chaque thème intègre des questions-clés, des critères et des indicateurs, ainsi que des références utiles (outils existants, personnes ressources).  – Un ensemble de synergies ou conflits d’objectifs entre les critères.  – Les caractéristiques essentielles de l’outil : facilité d’utilisation, études de variantes, mémoire des choix, renvoi vers des outils existants et lien entre acteurs.

Il vaut la peine d’améliorer la durabilité des constructions agricoles.

Prototype et développements futurs

Les prochaines étapes d’ici à l’automne 2023 ont pour but de développer un prototype et de réaliser des tests utilisateurs, dans un premier temps, avec un groupe restreint, puis, à une échelle plus large. Des acteurs se sont déjà montrés intéressés pour cette phase de test, par exemple dans le cadre du projet de développement régional du Jura bernois.

Une version opérationnelle de l’outil (sous forme de plateforme web) est prévue dans une phase ultérieure du projet, pour laquelle de nouveaux financements seront recherchés.

alt_text

Le modèle classique des trois piliers de la durabilité (environnement/société/économie) a servi pour retenir les thèmes et questions-clés les plus pertinentes dans l'évaluation de la durabilité des constructions agricoles. Source: Agridea

Conseil et accompagnement

L’agriculteur·trice est clairement au cœur du processus de construction car les choix finaux et le financement du projet lui appartiennent. Pour autant, l’évaluation de la durabilité ne devrait pas se faire de manière isolée par le maître d’ouvrage. L’accompagnement par une équipe compétente dans un processus clair et fluide est essentiel. La démarche de conseil est importante dans une utilisation réussie du guide et pourra être adaptée en prenant en compte les expériences des acteurs. Il s’agit de permettre à toutes les parties prenantes d’intégrer l’utilisation du guide dans leur pratique. Enfin, le recensement et la diffusion de bonnes pratiques et de bons exemples, notamment par le biais de formations continues, constitueront un levier supplémentaire pour améliorer la durabilité des constructions agricoles. 

Matériaux de construction durables

Un matériau de construction durable est défini par :  – une utilisation respectueuse des ressources (origine, quantité, fabrication)  – sa composition (matériau renouvelable)  – sa transformation locale – la possibilité de recyclage lors de la déconstruction.

Les matériaux de construction durables peuvent être utilisés dans l’ensemble du bâtiment : pour la structure porteuse, les sols, les murs, le toit ou encore l’isolation. Dans les bâtiments abritant des animaux, ils doivent également assurer un climat intérieur sain et ne pas émettre de substances nocives ou toxiques au cours de leur cycle de vie.

Les principaux matériaux utilisés dans la construction durable sont  – le bois, qui est naturel, renouvelable et polyvalent  – l’argile sous forme de briques, d’enduits, de tuiles  – les fibres naturelles pour l’isolation (chanvre, laine ou fibres de bois, liège, etc.)  – les matériaux de construction recyclés (par exemple pour le béton).

Auteurs

Claude Gallay, Agridea, construction et technique agricole, Lausanne

Beat Steiner, Agridea, construction et technique agricole, Lindau

Marc Gilgen, Agridea, agriculture et déve loppement régional et agriculture dans les régions de montagne, Lausanne

Danielle Albiker, Agridea, développement rural, Lindau

Plus d’infos url.agridea.ch/construction-durable ou url.agridea.ch/com

Rentabilité dans la porcherie

Rentabilité dans la porcherie

Testez vos connaissances en participant à l’Agri Quiz de la Revue UFA. Quel est le poste de coûts le plus important dans une entreprise d’élevage porcin ? Ou alors quel facteur a une grande influence sur le prix d’abattage des porcs ?

Vers le quiz

Articles les plus lues

Opatija

Voyage agricole des lecteurs·trices en Croatie et Slovénie

Plus d'information

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.