category icon

Technique agricole

La motofaucheuse : l’outil polyvalent par nature

La motofaucheuse est un outil essentiel pour l’agriculture, aussi bien en montagne qu’en plaine. Très polyvalente, elle s’emploie principalement équipée d’une barre de coupe. Des modèles électriques de différentes catégories de puissance permettent plus de confort et réduisent les émissions.

Une traction continue augmente la sécurité dans les fortes pentes.

Une traction continue augmente la sécurité dans les fortes pentes.

Publié le

Actualisé le

Rédacteur, Revue UFA

 

En bref

– Un porte-outils peut remplir de nombreuses fonctions.

– L’usage principal en agriculture est la fauche.

– Un porte-outils électrique réduit le bruit, les vibrations et les émissions.

La motofaucheuse a été inventée il y a plus de cent ans. Toujours d’actualité, cette machine est en réalité un porte-outils qui se distingue par une grande maniabilité et surtout une utilisation pour de nombreuses tâches. Dans les régions de plaine, elle est employée pour faucher les lisières de forêts, les endroits difficiles d’accès ainsi que le tour des champs. Dans les régions de montagne, la motofaucheuse est utilisée pour faucher les parcelles de très forte pente et inaccessibles pour les véhicules agricoles traditionnels.

Moteurs électriques: faucher sans bruit ni émissions

Les principaux avantages d’une machine électrique sont la réduction du bruit, la suppression des émissions de CO 2 et la diminution importante des vibrations dans le guidon dues au moteur thermique. Ci-dessous sont présentées quelques machines électriques pour l’agriculture.

Le constructeur allemand Köppl propose les trois modèles Compakt Easy, Multitalent et Compakt Comfort, en version à moteur thermique ou électrique. Le petit modèle dispose d’un moteur de 3 kW pour un poids de 70 kg, les deux autres étant équipés d’un moteur de 5 kW.

Le modèle Aebi CC 140e est équipé des mêmes systèmes de commande que les faucheuses conventionnelles de la marque. Il dispose en revanche de 4 batteries de 13 kg et 2 kWh chacune. Le moteur électrique consomme 6 kW (4 kW en mode Eco et 8 kW en Boost).

Les entreprises Rapid et Reform proposent un porte-outils électrique muni d’une batterie lithium-ion. Celle-ci entraîne un moteur électrique de 3 kW pour la prise de force des outils portés et un second moteur électrique de 1,2 kW pour l’essieu.

L’entreprise Sepp Knüsel AG propose le modèle électrique xelom Alpin 10 équipé de 3 moteurs et d’une batterie lithium-ion de 5,3 kWh. Cette nouvelle faucheuse pour une utilisation agricole a été présentée à Tier&Technik ainsi qu’à l’Agrimesse à Thoune en début d’année.

Le Monotrac de l’entreprise grisonne Novaziun est conçu pour un fonctionnement électrique. Une puissante batterie d’une capacité de 12 à 24 kWh assure une autonomie de 5 à 9 heures. Le centre de gravité de la machine peut être adapté à l’outil et au terrain en déplaçant les roues motrices.

Une machine polyvalente

Par son faible poids, la motofaucheuse reste un outil idéal pour limiter la compaction des sols. De plus, elle peut être équipée d’un peigne d’une largeur dépassant 3 m pour les modèles les plus puissants ; le rendement dépasse alors facilement un hectare à l’heure. En plus des différents types de barres de coupe, il existe une multitude d’outils portés qui rendent la motofaucheuse vraiment polyvalente. Parmi les plus courants, on trouve divers modèles d’andaineurs, de broyeurs, de balayeuses ou encore de lames à neige. Elle est de fait une machine vraiment passe-partout appréciée aussi par les services communaux et les paysagistes. Pour le travail dans les très fortes pentes, le choix des roues devient particulièrement important, en particulier s’agissant du type de roues de jumelage. Dans ces conditions, les roues à pointes sont souvent adoptées pour leur adhérence très efficace.

Une commande précise et sans efforts

Le modèle Combicut de Aebi comporte deux pompes variables et deux moteurs hydrauliques. Ceux-ci sont commandés individuellement de manière mécanique avec le guidon ou électroniquement avec le levier. Cette assistance à la direction permet de conduire la faucheuse avec un minimum d’effort. La commande individuelle des roues permet un sens de rotation différent et donc un demi-tour sur place de la machine tout en ménageant le terrain. Le levier de conduite assure le sens de marche et règle la vitesse par une pression avec le pouce.

De la puissance en toutes situations

La conception des faucheuses Brielmaier se distingue par la structure transversale de la machine et par une puissance élevée. Montées sur un châssis semblable, les machines disposent aussi des mêmes moteurs de roues, d’un circuit hydraulique et de commandes identiques. Ces dernières sont toutes centralisées sur le guidon réglable qui supporte aussi un écran de contrôle LED. Le système de refroidissement à huile comporte un ventilateur réversible, qui nettoie automatiquement le refroidisseur toutes les sept minutes. L’entraînement des roues et des outils portés est entièrement hydraulique.

La motofaucheuse est indispensable dans les fortes pentes.

Une machine équilibrée

Pour faucher les pentes extrêmes, la faucheuse Rapid Monta est conçue de manière compacte avec un centre de gravité bas. Le palier de guidon « Soft » désolidarisé du bloc moteur assure un meilleur confort d’utilisation en réduisant les vibrations, notamment lors de l’emploi d’une barre de coupe à mouvement oscillant. Afin de faciliter le travail, le guidon et les poignées sont réglables sans outils. La machine dispose aussi d’une direction active par le guidon ou le levier et la fonction Zero-Turn permet un retour sur place de 180°. De plus, la géométrie du carter est prévue pour assurer un appui élevé de la barre de coupe au sol sans ajout de poids supplémentaire. La commande par capteurs électroniques des modèles S nécessite moins d’efforts pour le réglage de la poignée rotative.

Un concept surbaissé

Le concept de châssis des modèles Reform RM assure un bon équilibre ainsi qu’un centre de gravité surbaissé de la faucheuse. Par ailleurs, ces machines disposent d’un moteur hydraulique par roue. La transmission en continu sans embrayage ni commutateur fait que les roues sont toujours entraînées, assurant une traction constante. Enfin, la transmission mécanique de la puissance du moteur au raccordement des outils portés offre un rendement élevé, tandis que la transmission hydrostatique sur les outils assure un régime de travail optimal de ces derniers. 

Agri Quiz : Activité de loisir

Agri Quiz : Activité de loisir

Au printemps, les activités de loisirs en plein air reprennent. Testez vos connaissances sur le droit d'accès libre, le droit foncier, les questions de responsabilité ou les offres et événements agrotouristiques à la ferme en participant au quiz agricole de la Revue UFA.

Vers le quiz
Quiz Agri : Le lisier - Un engrais de haute valeur

Quiz Agri : Le lisier - Un engrais de haute valeur

Testez vos connaissances en participant à l’Agri Quiz de la Revue UFA. Pourquoi est-il obligatoire de stocker le lisier en hiver ? Quel système d’épandage réduit le plus les pertes d’ammoniac ? 

Vers le quiz

Articles les plus lues

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous fournissant des informations sur la manière dont le site est utilisé. Pour plus d'informations, consultez notre politique en matière de cookies.

  • Les cookies nécessaires permettent la fonctionnalité de base. Le site ne peut pas travailler correctement sans ces cookies, qui ne peuvent être désactivés qu'en modifiant les paramètres de votre navigateur.