category icon

Technique agricole

Une traite en douceur et sous contrôle

L’Astronaut A5 est le dernier modèle de robot de traite fabriqué par Lely. Ce robot est le fruit de 25 ans d’expérience dans le secteur de la traite automatisée. Le bras hybride est une des nombreuses nouveautés équipant cette machine qui assure un confort accru aux vaches et qui permet au chef d’exploitation d’être plus flexible.

Le bras hybride assure une traite en douceur et permet des économies d’énergie en recourant à la fois à des vérins électriques et pneumatiques.

Le bras hybride assure une traite en douceur et permet des économies d’énergie en recourant à la fois à des vérins électriques et pneumatiques.

(Jean-Pierre Burri)

Publié le

Actualisé le

Rédacteur, Revue UFA

Urban Ledergerber, producteur de lait à Arnegg, est directement passé de la stabulation entravée à la stabulation libre. Lors de la transformation de son bâtiment, il a tout fait pour assurer un travail rationnel et un confort maximal à son cheptel. Le passage au robot de traite est encore tout récent pour le troupeau et cette phase d’adaptation se déroule très bien à voir le défilé paisible et continu des vaches laitières dans l’Astronaut A5. L’exploitation de Urban Ledergerber élève des vaches haute productivité, comme la Revue UFA l’a constaté lors de sa visite sur place. « Les vaches reçoivent une ration totale mélangée (RTM) hautement concentrée à la crèche et passent malgré tout volontiers au robot de traite. Le taux de fréquentation moyen actuel s’élève à trois traites par jour. Je constate que les vaches apprécient le fonctionnement silencieux et précis du bras hybride de l’Astronaut A5 », affirme le jeune chef d’exploitation en précisant que le robot nécessite peu de place, ce qui est un gros avantage lors de la transformation d’un bâtiment existant.

alt_text

Le robot de traite débranche automatiquement les gobelets trayeurs une fois que la traite d’un quartier est terminée.

(Jean-Pierre Burri)

Astronaut A5

Le système I-Flow, repris du modèle précédent, permet aux vaches d’entrer et de sortir du robot en ligne droite. Le troupeau d’Urban Lederberger se compose de vaches de grand gabarit. Le box de l’Astronaut A5 est largement dimensionné et permet ainsi aux vaches de disposer de beaucoup de place.

Une caméra placée au-dessus du box de traite détecte la position de la vache et transmet l’information au bras du robot. Après le nettoyage des trayons avec des brosses désinfectées entre chaque vache, la pose des gobelets trayeurs s’effectue en quelques secondes. La traite peut être adaptée en fonction de chaque vache avec une pulsation individuelle par quartier.

Bras hybride

La conception du bras hybride est une des principales nouveautés de l’Astronaut A5. Le bras est désormais entraîné par des vérins pneumatiques et électriques. L’utilisation de vérins électriques contribue à réduire l’usure des vérins pneumatiques et à augmenter la vitesse d’accrochage des gobelets de traite.

Le bras suit très rapidement les mouvements de l’animal lorsque ce dernier avance ou recule dans le box de traite. Lors de la première traite, la position des trayons est calibrée automatiquement pour chaque animal. Par la suite, la position du bras s’adapte au changement de configuration de la mamelle. Le système de bras hybride électrique et pneumatique permet également des économies au niveau de la consommation d’énergie.

Traite individuelle par quartier

La pulsation est adaptée individuellement pour chaque quartier en fonction du débit de lait. Dès que le débit d’un quartier est inférieure au seuil défini, le gobelet concerné est retiré individuellement. Lorsqu’un gobelet se décroche suite à un coup de pied par exemple, il est immédiatement rebranché, avant même d’avoir pu toucher le sol. « Après la traite, lors du pompage, le système MQCC analyse la teneur en cellules du lait. Les teneurs en matière grasse, protéine et lactose sont également analysées. L’intérieur des gobelets est désinfecté à l’aide d’un dispositif de nettoyage à la vapeur, pour éliminer les bactéries et éviter ainsi la transmission de mammites », précise Urban Ledergerber.

L’écran tactile est simple et convivial à utiliser. Il permet d’effectuer un suivi de chaque vache, d’obtenir des informations et de consulter des rapports à tous moments. « Les vaches sont encore dans une phase d’adaptation, même si tout se déroule très bien. Et le technicien régional Lely est toujours disponible pour répondre à mes questions. », explique le jeune chef d’exploitation, convaincu des avantages de sa nouvelle installation de traite robotisée Astronaut A5. 

Portrait: « Lely Astronaut A5, un robot confort et bien-être pour les vaches »

L’exploitation de la famille Ledergerber juste en dehors du village d’Arnegg sur la commune de Gossau dans le canton de Saint-Gall. Elle s’étend sur 20 hectares, dont huit sont affectés à la culture du maïs, du colza, du lin oléagineux, de l’orge et du ray-grass anglais en multiplication pour Semences UFA. L’exploitation produit également des fruits à cidre et le reste de la surface est constitué de prairies naturelles. Le cheptel compte 32 vaches Holstein avec la remonte. Urban Ledergerber exploite également une halle d’engraissement à poulets de 8000 places. L’étable a été construite en 1985 pour 28 vaches par les parents du jeune chef d’exploitation. Urban Ledergerber a repris le domaine début 2018 après une formation agricole complétée par un diplôme d’agro-technicien terminé en 2016. La transformation du rural a débuté fin avril 2018 et neuf semaines plus tard les vaches entraient dans la stabulation libre équipée du nouveau robot de traite Lely Astronaut A5. Actuellement, le cheptel augmente progressivement, l’écurie étant prévue pour quelque 40 vaches laitières. Avant même la phase de transformation, le chef d’exploitation avait déjà décidé d’installer un robot de traite et d’utiliser les bâtiments existants pour installer son cheptel. « Le robot de traite me permet de gagner en efficacité. Les vaches fréquentent par ailleurs très bien l’installation. Jusqu’ici, je n’ai pas dû éliminer de vaches. J’ai vraiment l’impression que l’Astronaut a été pensé pour le bien-être des vaches avec un accent sur le confort. Actuellement, le taux de fréquentation au robot s’élève à trois traites par jour. », explique Urban Ledergerber lors de la visite de la Revue UFA sur son exploitation. Grâce au nouveau système de stabulation et de traite, le producteur de lait de Arnegg arrive à gérer son exploitation avec l’aide de ses parents. Il s’est aussi équipé d’un Lely Collector pour nettoyer les caillebottis et la surface devant la table d’alimentation. « Cet appareil réalise un excellent travail et nettoie bien même autour des poteaux dans la stabulation. Les passages entre les allées de logettes sont aussi nettoyés, ce qui aurait été impossible avec un racleur .», précise Urban Ledergerber.

Le choix de l’exploitant s’est porté sur le robot de traite de la marque Lely pour son système I-Flow de passage en ligne droite et son confort notamment. Le box de l’Astronaut A5 permet une grande liberté de mouvement durant la traite, ce qui ne pose aucun problème même pour les primipares. « Les opérations de contrôle des animaux sur l’écran tactile sont très simples à réaliser et le système envoie un message sur le téléphone portable pour m’avertir en cas de nécessité, de jour comme de nuit. Le robot nécessite deux nettoyages quotidiens qui prennent cinq à dix minutes », explique Urban Ledergerber.

Offres lecteur

Offres lecteurs

Commandez dès maintenant l'une de nos offres lecteurs.

Commander ici

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.