category icon

Technique agricole

Les soins aux prairies améliorent la qualité

Les machines de soins aux prairies accomplissent plusieurs travaux en un seul passage. Un réglage précis des différents outils, lame niveleuse, herse et rouleau est nécessaire pour parvenir à entretenir les herbages comme des cultures. Les constructeurs proposent des machines performantes adaptées à toutes les situations.

La lame niveleuse, la herse et un rouleau sont parfaits pour l’entretien d’une prairie.

La lame niveleuse, la herse et un rouleau sont parfaits pour l’entretien d’une prairie.

Publié le

Actualisé le

Rédacteur, Revue UFA

 

Pour fournir un rendement de qualité, une prairie utilisée plus ou moins intensivement nécessite des soins. L’aération, l’élimination de la mousse et du feutrage ainsi que le semis de plantes fourragères sont bénéfiques pour la prairie, les animaux et finalement l’agriculteur.

Entretien des prairies

Le fourrage des prairies est un élément de base pour l’alimentation du bétail. Les travaux d’entretien visent à obtenir des rendements supérieurs et à mieux valoriser la récolte. En plus de cela, ils permettent de maintenir ou d’améliorer la qualité tout en favorisant les plantes fourragères souhaitées. « Des prairies dégradées ou lacunaires profitent de l’entretien réalisé tôt au printemps », explique Cyril Perrenoud, responsable technique à la Chambre neuchâteloise d’agriculture et de viticulture CNAV. « Le passage d’une herse à prairie aplanit le sol et répartit la terre et les bouses en surface en créant de la terre fine en vue d’un sursemis. » Un semoir monté sur la herse à prairie permet de réaliser un sursemis lors du même passage, pour autant que cela soit nécessaire. « Dans bien des situations, l’entretien et la régénération des prairies remplacent un labour pour renouveler une prairie », explique le spécialiste. « En plus de cela, une régénération évite la perte de la première coupe, comme c’est souvent le cas lors d’un labour. » Ceci est particulièrement important dans les régions de montagne et pour récolter un maximum de fourrage.

Les méthodes

Le travail de ces machines est réalisé en plusieurs étapes. Le terrain, les taupinières et les bouses sont d’abord aplanis à l’aide d’un système de lame niveleuse. Celle-ci est constituée d’une pièce ou de plusieurs sections, voire de palettes d’environ 10 cm de largeur montées sur des lames ressort. Ces palettes raclent les déjections des animaux et répartissent plus finement la terre en surface. « Un terrain plat permet de récolter un fourrage propre et donc de meilleure qualité », explique Cyril Perrenoud. Les machines sont ensuite dotées de plusieurs rangées de dents flexibles de 8 à 12 mm de diamètre et ayant pour effet de gratter le sol. L’intensité du travail est définie par le réglage de la position des dents. Une position droite assure un travail agressif alors qu’une position inclinée des dents réduit l’intensité du grattage. Ce travail arrache la mousse et les herbes mortes en favorisant l’aération de la terre en surface. Il doit permettre d’activer la formation d’humus. « Lorsqu’un sursemis est réalisé, les semences doivent avoir un bon contact avec la terre », note le spécialiste. « Le rouleau équipant la herse à prairie rappuie la terre fine et favorise la germination ainsi que la levée des semences. » Les constructeurs proposent différents types de rouleaux, parfois en option. Une utilisation séparée, avec la herse attelée à l’avant du tracteur et le rouleau à l’arrière, assure un meilleur équilibre de la machine. Ce système est avantageux notamment dans les terrains en pente ou lorsqu’on emploie un tracteur moins puissant. Pour réaliser un travail précis, il est important de régler précisément le système de nivellement et l’agressivité de la herse.

Les conseils du spécialiste

  • Passer la herse à prairie et réaliser un sursemis dans les prairies lacunaires 
  • Le but est d’égaliser le sol, répartir la terre (taupinières, bouses, boudins de pendillard) 
  • Bien régler la hauteur de la lame niveleuse et l’agressivité de la herse 
  • Passer uniquement un rouleau lourd pour favoriser le tallage sur les prairies en bon état (un rouleau large est plus lourd).

Les machines

Il existe un grand nombre de fabricants de herses à prairie. Les modèles présentés dans le tableausont prévus pour l’entretien et la régénération des prairies. Le modèle Grass 300 du fabricant polonais Agro-Masz accomplit trois travaux : égalisation, griffage de la prairie et scarification du sol. Il peut être équipé d’une lame de nivelage sur lames ressort et d’un semoir en option. Sur une largeur de travail de 3 m, il compte trois rangées de dix dents doubles. Le rouleau Prismatic est prévu pour favoriser le tallage et rappuyer le sol après le sursemis.

La herse à prairie Grass-Kombi de HE-VA de 6 m dispose de deux ou trois rangées de dents à réglage hydraulique de l’agressivité, précédées d’une lame niveleuse. Elle peut être attelée au relevage avant ou arrière et complétée par un Spring-Board et un rouleau Tip-Roller. Pour le transport, la machine se replie hydrauliquement et affiche une largeur de 3,2 m. Chez le même constructeur, le Top-Strigel est prévu soit pour le hersage des prairies ou, équipé de dents de 16 mm, pour un passage dans les chaumes de céréales.

« La machine doit égaliser le sol et répartir la terre fine. »

Cyril Perrenoud

Le fabricant Güttler propose des machines modulables, dont la version GreenMaster, qui se compose d’une herse à deux rangées de dents et d’une lame niveleuse Flexboard. En option, le « Ripperboard » formé d’une barre équipée de dents courtes et droites permet de doubler le nombre de dents et de réduire l’espace entre ces dernières. Selon le fabricant, le pâturin commun est également arraché. Le rouleau Güttler imite le piétinement des moutons en recourant à plus de 300 pointes prismatiques par mètre carré. L’étrille et le rouleau peuvent être combinés ou employés séparément selon les besoins, et la machine peut servir à la mise en place de cultures intercalaires.

La lame niveleuse Flexboard de la Green.Rake Expert de Düvelsdorf montée sur ressorts est dotée d’une protection contre les chocs. Une autre particularité est la herse composée de sections de 1,5 m de largeur suspendues individuellement et guidées par parallélogramme.

Le Günlandkombi GK du constructeur APV est disponible en 2,5 et 3 m de largueur. La barre niveleuse est montée sur lames ressort et la herse se compose de deux rangées de dents coudées. La herse et le rouleau peuvent être séparés pour un attelage frontal et arrière. Le semoir pneumatique PS est monté sur la herse ou le rouleau. La herse GS ou le Grünlandprofi existent en 3 et 6m de largeur.

Le modèle Prairial du constructeur français Carré se compose de deux rangées de couteaux et de deux rangées de lames niveleuses crénelées, montées sur lames ressort. La herse comporte deux rangées de dents. Les couteaux sont réglables manuellement ou hydrauliquement et inclinés pour éviter de faire sortir les pierres. Le rouleau de rappui Farmflex en caoutchouc est spécialement prévu pour éviter la terre adhérente. La machine est repliable à une largeur de 2,5 m et comporte une double sécurité hydraulique et mécanique.

Le nivelage du modèle Scariflex R5S3 est réalisé par des lames et des palettes niveleuses. La machine est entièrement galvanisée pour assurer une longue durée de vie. Elle est équipée de grandes roues de jauge et l’agressivité des trois outils est réglable individuellement. Joskin propose une large gamme de herses étrilles, aérateurs et régénérateurs de prairies, également en modèles de grandes largeurs.

Le modèle Vertikator de Hatzenbichler lutte contre la mousse avec cinq rangées de dents à faible écartement. Les semences tombent devant la dernière rangée de dents et sont rappuyées par un rouleau Farmflex en plusieurs sections.

Les prairies sont à considérer comme des cultures à part entière. L’entretien au printemps à l’aide d’une herse à prairie, d’un régénérateur de prairies ou d’un rouleau fait partie des soins nécessaires pour récolter un fourrage de qualité durant la saison. Le résultat d’un sursemis réalisé simultanément n’est pas toujours spectaculaire la première année. Par contre, il porte ses fruits à plus long terme, ce qui est le but final dans les prairies permanentes.   

Offres lecteur

Offres lecteurs

Commandez dès maintenant l'une de nos offres lecteurs.

Commander ici

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.