category icon

Technique agricole

Quelle mélangeuse choisir?

La distribution traditionnelle du fourrage aux animaux nécessite du temps et de nombreux passages. Une mélangeuse peut représenter une solution intéressante pour simplifier le travail. Le type de conception de la machine influence beaucoup la qualité de la ration finale.

Vis horizontales ou verticales: les deux systèmes ont leurs avantages.

Vis horizontales ou verticales: les deux systèmes ont leurs avantages.

Publié le

Actualisé le

Rédacteur, Revue UFA

Mélangeuse à fourrage

Le recours à la mélangeuse simplifie et rationalise le travail en réalisant une ration complète pour les animaux. Cette ration doit être homogène et préserver la structure du fourrage en assurant un bon équilibre nutritionnel. Sur le marché, il existe plusieurs types de mélangeuses, qui se distinguent par le système de brassage et la durée de préparation du mélange. Le choix du type de machine dépend principalement de la part de fourrage grossier, donc de foin, contenue dans la ration et des installations et équipement présents sur l’exploitation. Les principaux avantages de ces machines sont les suivants: 

  • utilisation facilitée de plusieurs aliments dans la ration

  • aucun tri et bon équilibre de la ration 

  • aucune distribution séparée aux animaux nécessaire 

  • production améliorée 

  • diminution des troubles digestifs

Des inconvénients sont également à souligner, comme le coût de l’équipement, une attention particulière à apporter à l’analyse des aliments, à la teneur en eau qui influence la formulation de la ration et, finalement, l’utilisation limitée de la quantité de foin sec dans la ration. L’économie de temps découlant de l’utilisation d’une mélangeuse reste plus difficile à estimer. La ration est distribuée plus rapidement mais la préparation prend tout de même du temps. En effet, chaque composant de la ration est incorporé individuellement, pour permettre un pesage éventuel. Le brassage nécessite par ailleurs un certain temps.La ration, surtout la part de foin, définit le type de mélangeuse.

Mélangeur à pales

Ce type de machine est muni de deux vis tournant en sens contraire et d’un rotor à pales. Les aliments sont soulevés par les pales et dirigés vers les vis pour le brassage. Les couteaux fixés sur les vis hachent le foin entre 8 et 10 cm et l’incorporent à la ration. Ce type de mélangeuse se démarque par un très bon mélange des ingrédients et un temps de brassage plutôt long. Ce système est surtout recommandé pour les rations contenant au maximum 20% de foin et dans les cas où aucune balle n’est incorporée dans la mélangeuse. Il est également bien adapté pour les rations plus humides et réalise un bon travail même en présence de quantités de fourrage restreintes dans la machine. Une surcharge de la machine compromet la qualité de mélange de la ration.

Mélangeurs à vis horizontales

Pour ce type de machines, plusieurs vis munies de couteaux coupent et mélangent les aliments dans une trémie. Le mélange est relativement intensif et il faut veiller à charger la machine avant sa mise en marche. Lorsque les vis s’usent, le temps de brassage nécessaire à l’obtention d’un mélange régulier s’accroît. La puissance requise augmente lors d’un brassage trop long, les parties fines ayant tendance à rester dans le fond de la trémie, dans la zone des vis. Un remplissage proche de la recommandation permet encore d’obtenir un mélange homogène.

Mélangeurs verticaux

Depuis plusieurs années, les remorques mélangeuses à vis verticales s’imposent progressivement et représentent plus de 85% des machines vendues. Ce type de machines est muni d’une à trois vis verticales d’un diamètre décroissant vers le haut. Ces mélangeuses permettent d’utiliser des balles rondes de foin ou d’ensilage et réalisent un bon mélange, même lorsque la part de foin est importante. Les couteaux sont boulonnés sur l’axe vertical et la construction est généralement plus simple avec moins de points d’usure et de pièces mobiles. Des contrecouteaux réglables permettent un traitement approprié des fourrages. La puissance nécessaire est souvent inférieure, mais le déchiquetage d’une balle entière peut prendre plusieurs minutes avant l’ajout des autres composants de la ration. Le fait de pouvoir distribuer la ration des deux côtés de la machine peut représenter un avantage. Les fabricants proposent actuellement des machines pouvant dépasser les 40 m 3 .

Mélangeuses automotrices

Ces machines permettent de gagner du temps dans le cadre de la distribution de la ration. Pour la plupart des marques, ces machines sont capables de reprendre le fourrage dans un silo tranché, de mélanger les ingrédients et de distribuer la ration complète. Le dispositif de pesée augmente la précision de la ration.

Dispositif de pesée

Une machine équipée d’une balance permet d’obtenir une ration régulière. Les balances numériques assurent une bonne précision pour les différents ingrédients ajoutés lors de la préparation. La prise en compte du taux de matière sèche reste importante, surtout pour les ensilages. La pesée permet également d’avoir un certain contrôle sur la quantité de fourrage ingérée quotidiennement.

Les différents types de mélangeuses ont leurs avantages et inconvénients. Les critères de choix importants sont le système de conception et la ration prévue. Les détails de construction des bâtiments peuvent également limiter le choix, notamment en ce qui concerne la hauteur de la machine censée entrer dans l’aire d’affouragement. Un autre point essentiel concerne le chargement de la mélangeuse, qui nécessite souvent un chargeur télescopique ou un chargeur frontal. La plupart des mélangeuses ne sont en effet pas conçues pour prélever le fourrage.

Le gain de temps consacré à l’affouragement des animaux peut être réduit, mais il faut toujours prendre en compte le temps nécessaire au remplissage et au mélange de la ration. Il s’agit d’obtenir une ration homogène et adaptée à la catégorie d’animaux à nourrir. Dans la pratique, les mélangeuses à vis verticales représentent la majorité des machines rencontrées sur les exploitations. 

Auteur   Jean-Pierre Burri Revue UFA, 1510 Moudon  Photos Jean-Pierre Burri

Offres lecteur

Offres lecteurs

Commandez dès maintenant l'une de nos offres lecteurs.

Commander ici

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.