category icon

Technique agricole

Un choix difficile

Les pneus sont tellement courants que l’on a parfois tendance à oublier toutes les exigences parfois contradictoires auxquelles ils doivent satisfaire. Leur construction est souvent complexe: il s’agit d’un produit très spécialisé destiné à une utilisation spécifique.

Pneus agricoles supportant une vitesse élevée sur la route. 

Pneus agricoles supportant une vitesse élevée sur la route. 

Publié le

Actualisé le

Rédacteur, Revue UFA

Pneus dans l’agriculture

Les exigences envers les pneus diffèrent selon le travail à effectuer. Pour les transports sur route, les pneus doivent supporter des vitesses élevées tout en présentant peu de résistance et d’usure. Ils doivent donc afficher une pression plus élevée. Au champ par contre, les pneumatiques doivent être souples et larges, ce qui implique une pression plus basse, et se distinguer par une grande adhérence. Le but consiste alors à réduire la pression au sol et le compactage, et de laisser le moins de traces possible. On distingue deux types de construction, à savoir le pneu radial et le pneu diagonal. Ce dernier se compose d’une superposition de nappes croisées. La bande de roulement et les flancs forment une couche épaisse et peu flexible, sensible à l’échauffement. Le type radial développé au milieu des années quarante se compose d’une carcasse plus souple et d’une ceinture métallique renforcée pour stabiliser la bande de roulement. Les flancs travaillent de ce fait indépendamment de la surface appuyant au sol. Le type radial se distingue principalement par une surface au sol importante, une bonne transmission de la puissance du moteur sur la surface adhérente et un degré d’absorption élevé des chocs et des impacts du sol. En ce qui concerne le type diagonal, la rigidité est supérieure avec une protection efficace des flancs du pneu.

Au champ

Lors des travaux des champs, l’objectif consiste à réduire le tassement et à augmenter la capacité de traction. Plusieurs marques de pneumatiques ont leur propre méthode pour y parvenir: le concept général consiste à travailler avec des pneus de type radial. Ces pneus sont capables de supporter de lourdes charges avec une pression plus faible. La charge est également mieux répartie avec une plus grande surface et un plus grand nombre de crampons travaillant simultanément. Le fabricant Michelin préconise aussi l’usage de séries larges et à gros volume appelées Omnibib, Multibib ou Machxbib. Comparée à celle d’un pneu standard de la même marque, la pression de gonflage pour ces genres de pneus à gros volumes peut être réduite d’au moins 20%, voire jusqu’à plus de 35%. Sur un tracteur de 200 CV, la pression des pneus passe de 1 bar à moins de 0,8 bar à l’avant et de 1,6 bar à 1,2 voire 1,0 bar à l’arrière. La pression au sol s’en trouve d’autant réduite, avec des avantages notables sur la compaction du terrain. Avec sa technologie Ultraflex, Michelin propose aussi une augmentation sensible de la surface d’appui au sol grâce à une structure plus flexible de la carcasse. Selon le fabricant, il s’ensuit une économie de carburant, un meilleur rendement et une bonne préservation du sol.

Le fabricant de pneumatiques Mitas, basé en république tchèque, dispose d’une technologie comparable commercialisée sous le nom de «super flexion tyre» ou SFT. Selon ce fabricant, «la flexion et l’endurance de la carcasse permettent de recourir à des pressions basses et de supporter de lourdes charges. Les vitesses de transport jusqu’à 65 km/h et la grande surface de contact au sol permettent de garantir une traction maximale et une productivité élevée».

Maniabilité et grosses machines

Le recours à la technologie des pneus Ultraflex sur une grosse machine comme la moissonneuse-batteuse par exemple contribue à assouplir la conduite et à rendre la direction un peu moins directe. Selon des tests réalisés par l’Université de Hohenheim en Allemagne, la stabilité dynamique reste bonne. Alors que la technologie permet d’augmenter la surface au sol des pneumatiques, il convient également de noter que la taille et surtout le poids des machines de récolte ou des remorques s’accroît également. Pour cette raison, la charge au sol reste un problème à ne pas sous-estimer.

Pneu radial et pneu diagonal

Les deux types de pneus sont foncièrement différents dans leur construction. Le type radial représente environ 80% du marché. Les fabricants en proposent différents modèles présentant des caractéristiques spécifiques. Les nouvelles technologies vont à l’encontre des anciennes pratiques. Il est ainsi possible de rouler vite et avec une grande charge tout en conservant une faible pression de gonflage.

Les flancs du pneu se déforment sans chauffer, grâce à de nouvelles composantes de gomme, et les épaules du pneu sont renforcées. Les crampons permettent une bonne transmission de la puissance et une faible usure sur la route.

Pour les usages forestiers

Pour les travaux en forêt, les pneus de type diagonal sont préférables. Une résistance extrême à la crevaison est indispensable. Elle s’obtient par une carcasse renforcée et l’utilisation de mélanges de gomme spéciaux. Il s’ensuit une excellente adhérence et un bon auto-nettoyage avec des dessins de crampons particuliers, sans oublier une grande capacité de charge.

Pneus implement

Ce terme regroupe tous les pneus destinés aux machines et remorques agricoles traînées ne disposant pas d’un entraînement moteur ainsi que les pneus pour les engins automoteurs, petites chargeuses, etc. dans l’agriculture. Ces pneus sont de type diagonal et présentent de très bonnes aptitudes de résistance à la charge et de polyvalence. Ils sont prévus pour un large champ d’application, sur le terrain comme sur la route.

Résumé

Les exigences envers les pneus sont multiples. Pour les travaux des champs, il faut des pneus offrant une grande surface au sol, peu de pression et un maximum d’adhérence. Le même véhicule peut être utilisé pour des transports sur la route où les exigences sont très différentes. Les pneumatiques doivent alors présenter une faible résistance au roulement et à l’usure tout en affichant une bonne stabilité et une aptitude à rouler à des vitesses relativement élevées. Les règles en vigueur pour la circulation routière doivent par ailleurs être respectées. Sachant que la pression idéale de gonflage dépend notamment de la charge sur les roues et de la vitesse, le choix des pneumatiques est toujours un compromis entre les utilisations prévues. 

Description des pneus radial et diagonal

Pneu à carcasse radiale

Pneumatique sur lequel les fils des plis de la carcasse s’étendent de talon à talon. Ils sont disposés selon un angle de 90° par rapport à l’axe médian du pneu. La carcasse est stabilisée par une ceinture rigide sur la circonférence, incorporée entre les nappes carcasses et la bande de roulement.

Pneu à carcasse diagonale

alt_text

Pneu pour bossette à purin avec une grande surface au sol.

Pneumatique sur lequel les fils des plis de la carcasse vont en diagonale de talon à talon et sont disposés selon des angles alternés, inférieurs à 90° par rapport à l’axe médian de la bande de roulement.

AuteurJean-Pierre Burri, Revue UFA, 1510 Moudon

PhotosJean-Pierre Burri

Offres lecteur

Offres lecteurs

Commandez dès maintenant l'une de nos offres lecteurs.

Commander ici

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.