category icon

Vie quotidienne

Quel temps prévoyez-vous Madame la grenouille?

Parmis les diverses prévisions météorologiques véhiculées dans le langage courant et les dictons paysans, certains s’avèrent être tout à fait fiables. D’autres par contre ne devraient pas être pris au sérieux, car ils reposent souvent sur une fausse observation ou une mauvaise interprétation. Comment fonctionnent cependant les signaux météo biologiques?

Comme les amphibiens ne réagissent pas à la pression de l’air, mettre une grenouille dans un bocal en tant que «baromètre viv...

Comme les amphibiens ne réagissent pas à la pression de l’air, mettre une grenouille dans un bocal en tant que «baromètre vivant» était non seulement une forme de cruauté animale mais surtout un vrai fiasco.

Publié le

Actualisé le

Vétérinaire de zoo et journaliste scientifique

Prévisions météo par les plantes et les animaux

Il est toujours difficile de prévoir l'avenir, en premier lieu bien sûr car il est encore imminent. Même l'utilisation des programmes informatiques les plus modernes permettant de prévoir la météo confirment ce truisme. Par le passé, ces prévisions se basaient sur l'observation des plantes et des animaux modifiant leur comportement lors d'un changement de temps.

Plantes sensibles à la météo

Les plantes et les animaux modifient leur comportement en fonction des conditions météorologiques. Les plantes – tels un photomètre ou un hygromètre – réagissent surtout aux changements de luminosité et d'humidité. Il en va de même des animaux qui, en outre, réagissent aussi à la pression atmosphérique et à la température, comme le feraient les thermomètres et les baromètres. Les plantes photométriques réagissent à la direction et à l'intensité de la lumière. Certaines peuvent même orienter leurs feuilles en fonction du rayonnement lumineux, afin d'augmenter la photosynthèse, à l'exemple du sorbier. La gentiane et le nénuphar réagissent même à des modifications soudaines de la luminosité, lorsqu'un nuage ne fait que passer devant le soleil, en fermant leurs fleurs.

Selon le degré d'humidité de l'air, les plantes hygrométriques comme le roseau des sables modifient la teneur en eau de certaines cellules. La feuille de cette plante s'enroule en cas de sécheresse et s'ouvre par temps humide car les cellules de sa face interne emmagasinent plus d'eau et gonflent. Alors que les fleurs de laitue, de sanguisorbe officinale et de potentille rampante s'ouvrent en cas de forte pluie, celles de l'oseille, de pâquerette et de dent-de-lion au contraire se ferment. Il en va de même pour les pommes de pin qui s'ouvrent par temps sec et se ferment par temps humide.

Les insectes comme thermomètre

Certains animaux réagissent avant tout à une forte humidité de l'air: ils se cachent par temps sec et mettent à profit les périodes humides pour se nourrir et se reproduire, tels les escargots, les vers de terre et les cloportes. Il en va ainsi du dicton: «Cloportes en foule sur les murs, le mauvais temps est sûr.»

Selon un dicton paysan, les mouches et les taons piquent avant le mauvais temps. C'est effectivement le cas, car l'atmosphère étouffante qui règne avant un orage fait transpirer les hommes et les animaux. Le vent qui se lève diffuse l'odeur de transpiration qui agit comme un appât sur les insectes. Le dicton populaire suivant s'explique également: «Toile solidement fixée, pluie annoncée.» La toile est effectivement plus courte et resserrée lorsqu'elle absorbe de l'eau.

Il est également possible de mesurer la température sans thermomètre, le comportement de nombreux insectes étant lié à la température. Les grillons et les sauterelles ne chantent par exemple que lorsque la température atteint au moins 12 à 15° C. Lors de la vague de chaleur qui frappa l'Italie à l'été 2003, les cigales ne furent ainsi actives que la nuit alors qu'elles ne le sont normalement que pendant la journée.

La rainette – un vrai fiasco

Les recherches scientifiques ne confirment pas le fait que les amphibiens soient censés réagir à une modification de la pression de l'air. C'est pourquoi la rainette perchée sur une petite échelle dans un bocal n'a pas fait ses preuves comme «baromètre vivant» – heureusement pour la grenouille. Cela étant, il existe effectivement des animaux qui réagissent comme des baromètres, à l'exemple des guêpes parasitoïdes qui pondent leurs œufs dans d'autres insectes. En cas de baisse de pression avant du mauvais temps, elles accélèrent la ponte de manière frénétique. Les pigeons voyageurs réagissent eux aussi aux différences de pression – et cela dans une plage d’écart d'altitude de seulement 10 m. Ils possèdent en quelque sorte un altimètre biologique intégré.

Au sein du règne animal, les prophètes de la météo ne le sont que de manière indirecte. Le plus souvent, ce sont leurs proies qui, en fonction des conditions météorologiques, modifient leur comportement. Les taupes sont ainsi particulièrement affairées avant un orage, car les vers de terre qui figurent à leur menu le sont aussi. Le dicton «Hirondelles volant bas, bientôt il pleuvra» ne se réfère quant à lui pas aux hirondelles mais aux insectes qu'elles chassent et qui volent à proximité du sol en raison de la chute de la pression de l'air.

Les mystères demeurent

L'étendue des indices inexpliqués est énorme. C'est pour cette raison que des recherches intensives sont menées sur les facultés qu'ont certains animaux à ressentir de légères vibrations et les faibles ondes éléctromagnétiques annonçant un tremblement de terre. C'est ainsi qu'en 1975, dans la ville chinoise de Haicheng, l'agitation inhabituelle des chiens permit de sauver la vie de 90 000 habitants grâce à une évacuation précoce. Lors du terrible Tsunami de 2004, il est également surprenant de constater que presque aucun animal sauvage n’est mort noyé. Il reste donc bien des mystères à éclaircir. 

Auteur   Heini Hofmann, vétérinaire de zoo et journaliste scientifique indépendant, Rapperswil-Jona

Offres lecteur

Offres lecteurs

Commandez dès maintenant l'une de nos offres lecteurs.

Commander ici

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.