category icon

Vie quotidienne

Un partenariat loyal

Les consommateurs et les agriculteurs membres de l’association Regioterre collaborent étroitement ensemble. Les premiers obtiennent des légumes frais bio provenant de leur région et les seconds des prix plus rémunérateurs.

Au sein de l’association Regioterre, les producteurs reçoivent une garantie de prise en charge de la part des consommateurs.

Au sein de l’association Regioterre, les producteurs reçoivent une garantie de prise en charge de la part des consommateurs.

Publié le

Actualisé le

journaliste indépendante

Abonnements de légumes

Lorsque Katharina Jud va chercher son sac de jute au dépôt de Saint-Gall et qu’elle le déballe à la maison, elle y trouve des pommes, du chou frisé, des pommes de terre, du jus de pomme, de la salade pain de sucre et de la mâche. Il s’agit là de légumes d’hiver typiques, tous produits en bio, qui plus est parfaitement frais et élaborés dans des conditions équitables. Katharina Jud est membre du comité de l’association Regioterre. « Pour conclure un abonnement de légumes, il faut être membre de l’association. » Katharina Jud a opté pour Regioterre parce qu’elle apprécie énormément le concept de l’agriculture solidaire, la collaboration directe entre les producteurs et les consommateurs et, plus particulièrement, le mode d’engagement qui lie les deux parties.

« Les prix convenus sont valables pour toute l’année. »

Peter Fust, agriculteur

Producteurs au comité

Selma et Peter Fust-Hengartner gèrent un domaine bio bourgeon. Ils y pratiquent la production laitière et y élèvent en plus 50 poules ainsi que deux cochons. 250 arbres haute-tige sont affectés à la fabrication de fruits de table et de cidrerie. La production de légumes se pratique sur une surface d’un demi-hectare. Les Frust-Hengartner vendent leurs produits dans le magasin de la ferme, au marché et approvisionnent l’association Regioterre. Peter Fust est membre de Regioterre depuis la création de cette dernière, en 2011, en tant que producteur et membre du comité. A l’image de Katharina Jud, sa collègue au sein de l’association, Peter Fust rappelle que des prix corrects, une prise en charge garantie et des contrats sûrs sont les éléments clés de toute collaboration. Les producteurs travaillent très bien avec Romano Andreoli, le responsable logistique. La séance de production a lieu deux fois par an. Lors de cette dernière, les producteurs indiquent ce qu’ils comptent cultiver. Le reste du temps, les producteurs ont jusqu’au samedi matin pour annoncer les produits qu’ils livreront jusqu’au mardi matin.

Transparence complète

Lors des assemblées générales, les producteurs annoncent leurs produits et leurs prix. « Les prix n’ont encore jamais fait l’objet de discussions », explique Peter Fust. Les listes sont tout d’abord transmises aux membres pour qu’ils puissent en discuter. Les prix convenus sont valables pour une année, même en cas de grêle, d’inondation, de sécheresses ou d’autres pertes dues aux conditions climatiques et lorsque les prix de vente évoluent fortement.

Ruth Bossert, LID

Atteindre de meilleurs résultats ensemble

La collaboration procure de nombreux avantages, que ce soit dans le domaine des achats, de la produc tion ou de la commercialisation. Les paysannes et les paysans collaborent toujours davantage, selon le slogan « ensemble, ça va mieux ».

Sous www.lid.ch, vous trouverez des infor mations supplémentaires concernant le présent article (uniquement en allemand).

Offres lecteur

Offres lecteurs

Commandez dès maintenant l'une de nos offres lecteurs.

Commander ici

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.