fenaco-LANDI

Une nouvelle ère pour la protection des plantes

La société et les acteurs politiques nourrissent des attentes de plus en plus élevées à l’égard d’une protection des plantes durable. fenaco entend y répondre et a décidé d’unir les forces de fenaco Protection des plantes et de Semences UFA Auxiliaires. Pour ce faire, elle a réactivé une marque suisse éprouvée : Agroline.

L’équipe de conseil d’Agroline soutient sa clientèle sur toutes les questions relatives à la production végétale.

L’équipe de conseil d’Agroline soutient sa clientèle sur toutes les questions relatives à la production végétale.

(fenaco)

Publié le

journaliste indépendant

Les consommatrices et consommateurs suisses désirent de plus en plus une agriculture qui puisse prospérer sans produits phytosanitaires chimiques de synthèse. Le commerce de détail demande quant à lui des fruits et des légumes à l’aspect impeccable pour réussir à les vendre. De leur côté, les productrices et producteurs doivent dégager un revenu décent pour leur travail. Tels sont les défis que l’agriculture suisse doit aujourd’hui relever. En témoignent les deux initiatives agricoles extrêmes et le message du Conseil fédéral sur le développement de la politique agricole PA22+.

Les paysannes et paysans suisses sont convaincus de l’importance d’une production durable des aliments. Ils veulent répondre aux exigences élevées de la population et trouver des méthodes alternatives pour protéger les cultures. Afin de les soutenir au mieux, fenaco a décidé de regrouper deux unités d’activité, Semences UFA Auxiliaires et fenaco Protection des plantes, sous une seule marque : « Agroline ». Cette nouvelle unité se veut proche de la terre, compétente, innovante, responsable et garante d’une production suisse. Pendant longtemps, Agroline a été une marque forte sur le marché suisse des engrais. Elle fait aujourd’hui son retour et poursuit l’objectif de fenaco : devenir le premier interlocuteur des agricultrices et des agriculteurs pour tout ce qui touche aux méthodes durables de protection des plantes en Suisse.

En quête de nouveaux concepts

La protection des plantes est nécessaire pour assurer le rendement et la qualité des cultures agricoles. « Si nous renoncions entièrement aux produits chimiques de synthèse courants aujourd’hui, nous accuserions des pertes de récolte de 30 à 40 % », explique Ursula Iseli, membre de la direction d’Agroline et coresponsable du lancement de la nouvelle marque.

Ces chiffres sont tirés du plan d’action de la Confédération visant à la réduction des risques et à l’utilisation durable des produits phytosanitaires. Agroline va donc rechercher de nouveaux concepts de protection des plantes et redéfinir l’usage des produits chimiques de synthèse suivant le principe : « aussi peu que possible, autant que nécessaire ». Elle jouera ainsi un rôle important dans la mise en œuvre du plan d’action de la Confédération.

Pour y parvenir, Agroline travaille étroitement avec les autres unités d’activité de fenaco, comme Landor, Semences UFA, Serco Landtechnik et fenaco Produits du sol. Dans le cadre d’une intense coopération avec des instituts de recherche comme Agroscope ou l’EPF de Zurich, fenaco expérimente différentes méthodes alternatives. La sélection de nouvelles variétés résistantes est l’une des voies explorées.

En un mot

Protéger signifie cultiver

Avec le lancement d’Agroline, fenaco a décidé de regrouper les forces de « fenaco Protection des plantes » et de « Semences UFA Auxiliaires » sous le même toit. Nous poursuivons ainsi un objectif ambitieux : devenir le prestataire de référence en matière de protection durable des plantes. Cela ne signifie pas que nous tirons un trait sur les produits phytosanitaires « classiques ». Nous conserverons notre vaste assortiment et notre service de conseil personnalisé. Mais avec Agroline, nous voulons redéfinir la protection des plantes. Agroline se veut un centre de compétences et d’innovation porteur d’avenir. Protéger signifie désormais cultiver.

« Combiner pour innover. »

Pour parvenir à produire des aliments sains, de haute qualité et issus d’une agriculture durable, nous devons appliquer un grand nombre de mesures – et les combiner judicieusement. L’heure est aux solutions multidimensionnelles. Autrement dit : combiner pour innover. Il s’agit d’une entreprise complexe, à laquelle fenaco se consacre depuis de nombreuses années et qui, avec Agroline, trouve aujourd’hui un nouvel élan.

fenaco déploie ses activités et son réseau tout au long de la chaîne de valeur ajoutée. Nous connaissons les exigences élevées des consommatrices et des consommateurs à l’égard des aliments, tout comme les problématiques qui en résultent pour les agricultrices et les agriculteurs. Agroline prend ici tout son sens : nous voulons soutenir tous les paysannes et paysans dans leurs efforts pour façonner l’agriculture durable que demande la société.

La protection durable des plantes gagne en importance

Pour le moment, il est impossible de renoncer entièrement aux produits phytosanitaires chimiques de synthèse : « Du fait des relations de cause à effet naturelles, maladies, ravageurs et adventices reviennent de façon récurrente. Par exemple, le mildiou de la pomme de terre peut causer des pertes considérables. L’apparition de nouveaux ravageurs, comme la punaise diabolique, peut aussi faire des dégâts. L’usage de produits chimiques de synthèse devra rester possible lorsqu’aucune autre méthode ne permettra de protéger suffisamment les cultures et d’empêcher des pertes de rendements conséquentes », explique Mme Iseli.

Avec Agroline, fenaco redéfinit la protection des plantes.

Les méthodes alternatives de protection des plantes gagnent tout de même nettement en importance : « Les nouveaux résultats sur les effets secondaires des produits chimiques de synthèse entraînent une baisse des homologations. Certains traitements ne sont plus assurés », poursuit Mme Iseli. « Les exigences auxquelles doivent satisfaire les nouveaux produits sont si élevées que presque plus aucune nouvelle substance active n’est lancée sur le marché. » La branche doit donc trouver des alternatives.

Prestataire d’auxiliaires depuis 30 ans

Dans ce domaine, Agroline est à la pointe de l’évolution : Semences UFA Auxiliaires produisait et commercialisait déjà des auxiliaires alors que l’« agriculture biologique » n’était pas encore sur toutes les lèvres et dans tous les médias. Par ailleurs, pionnière dans la technologie du drone, Semences UFA Auxiliaires a été la première entreprise suisse à utiliser des drones pour répandre des larves de trichogrammes dans les champs de maïs. A cette fin, elle a coopéré avec l’entreprise Die Tüftelberger pour développer son propre drone, qu’elle a fait breveter en Suisse et dans l’UE. Pour sa part, fenaco Protection des plantes a su se faire un nom ces dernières années grâce à son service de conseil compétent et orienté clients. Qu’il s’agisse d’un plan de protection des plantes, de la journée production végétale, de visites de cultures ou de champs : sous son nouveau nom, l’équipe de conseil reste aux côtés des client(e)s comme avant et les épaule dans tout ce qui touche à la production végétale. Ce faisant, les spécialistes tiennent compte de tous les aspects liés au développement durable et au succès économique.

Agroline Logo

Le nouveau logo d’Agroline. La marque s’engage pour une protection des plantes à la fois complète et durable.

(Agroline)

Conseil, auxiliaires et innovation

L’assortiment choisi fait partie du service de conseil d’Agroline et restera l’ouvrage de référence de la branche. Les brochures présentent tous les herbicides, fongicides et insecticides et listent toutes les plantes concernées. Elles seront retravaillées chaque année par l’équipe « Service » d’Agroline, qui actualisera leur contenu par rapport aux dernières avancées et aux nouvelles directives. Les productrices et producteurs pourront être sereins dans l’utilisation des produits.

L’équipe de conseil d’Agroline va même encore plus loin et présente à ses client(e)s les nouvelles possibilités qui permettent un usage ciblé, efficace et sûr des nouvelles méthodes de protection des plantes. « Nous travaillons sur de nouveaux produits en lien avec la technologie du drone, sur des robots agricoles et sur des produits de diagnostic permettant un épandage ciblé des produits phytosanitaires », cite Mme Iseli à propos des projets pour l’avenir. « En parallèle, nous nous intéressons à des pièges, des auxiliaires, des phytostimulants, des sous-semis, ainsi qu’à des nématodes et à des champignons pour lutter contre les ravageurs. Ces dernières années, nous avons constamment étoffé notre offre. Nous allons poursuivre ainsi, par exemple dans la culture maraîchère et l’arboriculture, pour une utilisation professionnelle et privée. » Ainsi, le secteur de l’innovation de fenaco recherche, teste et lance de nouveaux procédés sans relâche en vue de parvenir à une protection des plantes à la fois complète et durable. 

En un mot

Protéger signifie cultiver

Avec le lancement d’Agroline, fenaco a décidé de regrouper les forces de « fenaco Protection des plantes » et de « Semences UFA Auxiliaires » sous le même toit. Nous poursuivons ainsi un objectif ambitieux : devenir le prestataire de référence en matière de protection durable des plantes. Cela ne signifie pas que nous tirons un trait sur les produits phytosanitaires « classiques ». Nous conserverons notre vaste assortiment et notre service de conseil personnalisé. Mais avec Agroline, nous voulons redéfinir la protection des plantes. Agroline se veut un centre de compétences et d’innovation porteur d’avenir. Protéger signifie désormais cultiver.

« Combiner pour innover. »

Pour parvenir à produire des aliments sains, de haute qualité et issus d’une agriculture durable, nous devons appliquer un grand nombre de mesures – et les combiner judicieusement. L’heure est aux solutions multidimensionnelles. Autrement dit : combiner pour innover. Il s’agit d’une entreprise complexe, à laquelle fenaco se consacre depuis de nombreuses années et qui, avec Agroline, trouve aujourd’hui un nouvel élan.

fenaco déploie ses activités et son réseau tout au long de la chaîne de valeur ajoutée. Nous connaissons les exigences élevées des consommatrices et des consommateurs à l’égard des aliments, tout comme les problématiques qui en résultent pour les agricultrices et les agriculteurs. Agroline prend ici tout son sens : nous voulons soutenir tous les paysannes et paysans dans leurs efforts pour façonner l’agriculture durable que demande la société.

Michael Feitknecht, Chef du département Production végétale

Newsletter

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter dès maintenant et gagnez de superbes prix !

Offres lecteur

Offres lecteurs

Commandez dès maintenant l'une de nos offres lecteurs.

Voyage de lecteurs en Sicile reporté à septembre 2021

11. - 18.09.2021

Voyage de lecteurs en Sicile reporté à septembre 2021

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.