category icon

Gestion

Compléter son offre : la clé du succès ?

Les personnes qui gèrent un magasin à la ferme ne doivent pas nécessairement produire elles-mêmes toutes les denrées alimentaires qui y sont vendues. Un magasin bien situé à tout intérêt à compléter ses propres produits avec des denrées provenant d’autres exploitations. Collaborer avec d’autres producteurs est bénéfique pour les deux parties, et une offre attrayante attire automatiquement des clientes et clients.

L’assortiment proposé dans le magasin de Samuel Müller s’est étoffé au fil des ans ; on peut désormais y faire une grande partie de ses achats hebdomada...

L’assortiment proposé dans le magasin de Samuel Müller s’est étoffé au fil des ans ; on peut désormais y faire une grande partie de ses achats hebdomadaires. Avant de s’équiper, il faut déterminer les besoins de la clientèle et développer l’assortiment progressivement. Cela permet de ménager son budget tout en réduisant les risques financiers. 

(Photo: Müller-Steinmaur)

Publié le

Choisir un site adéquat est essentiel au bon fonctionnement d’un magasin à la ferme. Lorsqu’une ferme est située dans un village ou à proximité d’un axe principal, il fait sens d’implanter le magasin directement à cet endroit. Il est alors impératif de prévoir suffisamment de places de parc. Les exploitations qui ne sont pas situées à un endroit central peuvent soit envisager un autre concept, comme des automates ou un service de livraison, soit opter pour un stand au marché. Compléter sa propre palette de produits avec des denrées alimentaires provenant d’autres exploitations est bénéfique pour les deux parties.

« La marge est correcte pour les deux parties, car nous pouvons nous passer d’intermédiaires. »

Samuel Müller, producteur de légumes

Spécialités et produits courants

Cela fait désormais 20 ans que la famille Müller gère un magasin à la ferme à Steinmaur (ZH). Les Müller y vendent des légumes frais provenant de leur ferme ainsi que des produits transformés tels des sirops, des pâtes de fruits, des sauces, des pestos et des produits à base de gingembre cultivé sur le domaine. En outre, les Müller complètent leur assortiment avec des produits laitiers régionaux, comme des yogourts, du séré, du lait et du fromage, du pain, du jus de pomme, des œufs, du poisson et de la viande fraîche. « Nous nous efforçons de proposer à notre clientèle un large assortiment complet de produits bio et vendons, outre des spécialités de la ferme, des produits pour les besoins courants », explique Samuel Müller, qui s’occupe de la production maraîchère et de gingembre.

Pour les courses hebdomadaires

Un magasin à la ferme n’est certes pas comparable à un commerce de détail. Mais les attentes de la clientèle ne diffèrent malgré tout pas tellement. Son temps est compté et il est trop compliqué pour elle de se rendre dans un magasin à la ferme pour n’y acheter que des pommes de terre et des carottes, après avoir fait ses courses chez un grand distributeur.

A propos de l’exploitation

Müller Steinmaur est une exploitation maraîchère Bio Bourgeon gérée sous la forme d’une société anonyme familiale. Le site de production et le magasin à la ferme se situent à Steinmaur (ZH). Outre la production maraîchère, une serre abrite du gingembre et des orchidées. La serre peut être réservée pour des événements. En outre, la ferme propose des places de formation protégées. Plus d’informations sur www.mueller-steinmaur.ch.

Les Müller disposent de tous les produits dont les clientes et clients ont besoin pour effectuer leurs courses hebdomadaires. Samuel Müller est attentif à la provenance régionale des produits qu’il achète et veille à sélectionner de délicieux produits provenant d’agriculteurs et d'agricultrices de la région. « Une bonne qualité est primordiale, le respect du label est indispensable », précise l’agriculteur. Il achète ces produits auprès des producteurs et les vend à ses risques et périls. Sa marge est de 30 %. S’il est vrai que la disponibilité des marchandises varie, force est de constater que la collaboration fonctionne très bien, grâce à une bonne communication. « Comme nous évitons un intermédiaire, les deux parties bénéficient d’une marge correcte », relève Samuel Müller.

Ne pas sous-estimer la charge de travail supplémentaire

Un assortiment plus large entraîne toutefois également une charge de travail supplémentaire, qui doit être rétribuée financièrement, précise l’agriculteur. « Il faut réfléchir à ce qui pourrait inciter les clientes et clients à faire leurs achats à la ferme et si le site est adapté », af-firme-t-il. On peut ainsi déterminer si un assortiment plus large répond réellement à la demande de la clientèle. En fait, chaque magasin à la ferme peut élargir son assortiment : « Surtout pour les produits à longue durée de conservation, le risque financier est réduit. » Il est parfois aussi intéressant de proposer des produits saisonniers périssables, tels que des asperges ou des fraises achetées.

Vente directe

En 2021, dans le cadre de sa nouvelle série d'articles, le LID (Service d'information et de communication agricole) met l'accent sur la vente directe et aide les agricultrices et les agriculteurs, dans chaque édition, à la mettre en œuvre. 

Tous les articles déjà parus peuvent être consultés sur notre site www.ufarevue.ch/fre/ vente-directe.

Soutien et conseils  pour le travail de relations publiques et le contact avec la clientèle sur www.lid.ch ➞ Bauern (en allemand uniquement)

La clientèle des magasins à la ferme apprécie beaucoup ces produits frais très saisonniers, comme Samuel l’a constaté : « En général, la plupart des clients quittent le magasin en emportant quelques bottes d’asperges et reviennent volontiers si la qualité est bonne. » Samuel Müller estime par ailleurs qu’acheter des produits à d’autres exploitations génère un effet publicitaire : un fournisseur fait en effet toujours de la publicité pour ses produits auprès de son entourage, ce qui génère un chiffre d’affaires supplémentaire pour le magasin à la ferme commercialisant l’article en question.

Un magasin à la ferme n'est pas un commerce de détail

Samuel Müller est d’avis que la vente en vrac, en particulier, recèle un fort potentiel. Aussi re-commande-t-il aux agricultrices et agriculteurs pratiquant la vente directe de privilégier des gros volumes, même pour les produits achetés, et de laisser la clientèle remplir elle-même ses sacs.

« Les produits vendus à la ferme doivent se démarquer clairement de l’assortiment de masse des supermarchés. »

Samuel Müller, producteur de légumes

Pour le propriétaire de magasin qu’il est, cette solution est financièrement avantageuse. « Les produits vendus à la ferme doivent se démarquer clairement de l’assortiment de masse des supermarchés. Baies et légumes parfaitement frais, pain cuit à la ferme, service compétent, produits à recharger comme du savon ou des produits de nettoyage, parc avec animaux à caresser ou encore toute l'expérience vécue à la ferme : il faut un produit à succès ou qui attire la clientèle. » Lorsque des marchandises sont achetées à l’extérieur, tout doit être étiqueté de manière transparente. Il faut indiquer clairement ce qui a été produit à la ferme et où se trouvent les autres exploitations et fournisseurs. La clientèle doit percevoir la palette élargie comme une plus-value et non comme une « tricherie ». 

Conseils de Samuel Müller pour compléter l’assortiment de votre magasin à la ferme

Réalisez un sondage auprès de votre clientèle pour savoir ce dont elle a réellement besoin. 

Inspirez-vous d’autres magasins à la ferme. 

Proposez des produits exclusifs mais pas uniquement ce genre de produits. 

Intégrez dans votre assortiment des produits dont tout le monde a besoin pour attirer la clientèle dans votre magasin. 

Transformez les achats en un événement spécial. Ainsi, les clientes et les clients reviendront.

Offres lecteur

Offres lecteurs

Commandez dès maintenant l'une de nos offres lecteurs.

Commander ici

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.