category icon

Gestion

Conduite en pente exigeante

Les déplacements avec des véhicules dans des dévers ou en pente peuvent être périlleux. Rouler dans de telles conditions exige de maitriser toutes les règles de sécurité.

En étant soucieux des lois de la physique, avec le matériel à sa disposition, la personne derrière le volant sera plus attentive aux notions de centre d...

En étant soucieux des lois de la physique, avec le matériel à sa disposition, la personne derrière le volant sera plus attentive aux notions de centre de gravité et de polygone d’appui au sol. 

(Photo: SPAA)

Publié le

Des accidents nombreux et graves Ces dix dernières années, le secteur agricole a enregistré 321 décès dus à des accidents professionnels, dont 42 % impliquaient des véhicules, selon les données enregistrées par le Service de prévention des accidents dans l’agriculture (SPAA) et d’agriss. Une partie importante de ces accidents mortels sont dus au renversement du véhicule. Pour l’année 2021, ce sont huit décès qui étaient dus à des renversements de véhicules sur vingt-cinq au total.

Des conditions exigeantes

De nombreux facteurs fixent les limites d’utilisation d’un matériel dans une pente, mais une chose est sûre, il est impossible d’échapper aux lois de la physique ! Si l’on connait et reconnait ces lois, le choix d’un matériel mieux adapté à la topographie de sa ferme sera plus facile et l’acheteur sera plus attentif à des détails qui exercent une influence sur la sécurité lors du travail en pente. Par exemple, la hauteur et la largeur, l’empattement ou la longueur des bras du relevage avant, peuvent déjà bien améliorer la sécurité dans le choix d’un tracteur standard, avant d’opter pour un véhicule plus spécialisé pour la montagne (faucheuse à deux essieux, ou transporteur), bien meilleurs, mais plus chers et peut-être moins polyvalents.

En étant soucieux des lois de la physique, avec le matériel à sa disposition, la personne derrière le volant sera plus attentive aux notions de centre de gravité et de polygone (ou même de pyramide) d’appui au sol. Elle veillera alors plus facilement à adopter les mesures techniques à disposition, comme monter les roues jumelées ou lester correctement son véhicule avant des travaux en pente. On n’a alors pas encore tenu compte de tous les autres facteurs, tel l’exposition, le caractère accidenté de la parcelle, ou l’état du sol et les conditions météorologiques. Certains peuvent varier fortement d’un jour à l’autre, voire d’une heure à l’autre ! Mieux maitriser ces facteurs implique une visite à pied des endroits « sensibles » de la parcelle, avant de l’investir avec des machines.

La sécurité par l’application des règles

Le facteur humain fait également partie du lot, déjà parce qu’il ne suffit pas d’avoir un véhicule équipé d’une ceinture de sécurité, encore faut-il la boucler ! De plus, l’expérience joue également un rôle important, par la connaissance du terrain, en ayant le bon réflexe en cas de problème ou en se réservant toujours une « porte de sortie » en cas de difficulté. En revanche, la routine ne dispense pas de l’application de toutes les règles et mesures connues et existantes.

Formation continue

Le SPAA organise périodiquement les cours sur la conduite des tracteurs, comme le cou « As du volant » en collaboration avec le TCS ou « Conduite en pente », destinés à la formation continue des agriculteurs. La journée de prévention agricole du 30 août 2022 montrera diverses activités du SPAA, dont le cours « conduite en pente ».

Source: SPAA

Articles les plus lues

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.