category icon

Gestion

Des panneaux pour expliquer

Les températures plus clémentes attirent la population à l’extérieur et les gens sont nombreux à se promener sur les chemins de campagne. Des panneaux d’information et des « poteaux indicateurs » disposés en bordure de champ sont une occasion idéale pour expliquer la production agricole à un large public. Il s’ensuit des discussions intéressantes, affirme Nicole Reusser, qui utilise de nombreux panneaux d’information dans son « Zegli-träff ».

MA10_Raps_franz

Publié le

Le lieu de travail des agricultrices et des agriculteurs est souvent une zone de repos pour les citoyennes et les citoyens qui empruntent les chemins de campagne pendant leurs loisirs ou qui font du vélo. Et les passants ont une foule de questions auxquelles seul un professionnel est à même de répondre. Seulement voilà : les agricultrices et les agriculteurs ont beaucoup à faire et ils ne peuvent rester dans les champs pour répondre aux questions des passants. Les panneaux d’information installés en bordure de champ ou les poteaux indicateurs (aussi appelés « bornes d'accroche ») sont une solution idéale pour que les passants puissent obtenir, malgré tout, des réponses fondées sur l’agriculture. Et lorsque l’agriculteur a finalement le temps d’écouter, les informations dispensées sur ces poteaux sont une entrée en matière idéale pour entamer une discussion.

Cinq conseils de Nicole Reusser en matière de communication :

  • La plupart des consommateurs n’ont aucun lien avec l’agriculture et il est important de toujours garder cela à l’esprit. 
  • Ecouter ses interlocuteurs et poser des questions lorsque des gens accusent l’agriculture en assénant des demi-vérités ou en faisant des affirmations erronées. Par exemple en leur demandant : « D’où tirez-vous cette affirmation ? ». Vous pouvez ensuite parler de votre exploitation et dire que vous agissez différemment. 
  • Tout le monde ne doit pas trouver que ce que vous faites est génial. J’établis souvent une comparaison avec la Coop et la Migros : il y a des gens qui préfèrent la Migros et d’autres qui privilégient la Coop. Chacun a ses préférences et c’est bien ainsi. Ne cherchez pas à convertir les gens ! 
  • Soyez généreux. Dans mon magasin à la ferme, lorsque je donne aux clients de la confiture à déguster en plus du pain que je leur vends, ceux-ci m’achètent souvent un grand paquet de confiture lors de leur prochain passage au magasin de la ferme. Finalement, tout le monde y gagne ! 
  • De nombreuses organisations de branche mettent des panneaux d’information à disposition. Utilisez-les, vous ne devez pas toujours tout réinventer.

Les panneaux rapprochent

Au Zeglihof, à Biezwil (SO), Nicole et Fritz Reusser en ont fait l’expérience. « Les panneaux explicatifs favorisent le rapprochement. Les gens s’aperçoivent que nous parlons volontiers de notre métier et que nous sommes ouverts à la discussion. Les panneaux sont aussi un sujet de discussion », affirme Nicole Reusser. Après avoir participé à l’émission « Landfrauenküche » de la télévision suisse alémanique en 2014, elle s’est lancée dans la gastronomie à la ferme et concocte des plats pour ses hôtes, en collaboration avec son mari.

Informer

La famille Reusser attache beaucoup d’importance à ce que les personnes qui visitent sa ferme apprennent des choses sur l’agriculture. « Pour nous, les panneaux d’information sont toutefois un bon moyen de fournir des informations aux personnes intéressées », explique Nicole Reusser. Sur son domaine, à proximité des ruraux abritant le bétail, des panneaux thématiques donnent des informations sur les porcs, les chèvres et les poules. Les panneaux implantés en bordure de champ expliquent les céréales, le colza et la production d’énergie. Les panneaux sur l’écologie fournissent quant à eux des explications sur les prairies extensives, les jachères florales, etc. La famille Reusser a même fait réaliser spécialement, en collaboration avec le LID (Landwirtschaftlicher Informationsdienst), le panneau qu’ils ont posé dans leur nouvelle truffière.

Petit à petit, nous avons étoffé notre collection de panneaux thématiques, explique Nicole Reusser en souriant. « Un chemin pédestre passe à côté de la ferme. Nous avons constaté que beaucoup de passants prenaient le temps de lire attentivement le texte affiché sur les poteaux indicateurs », affirme cette mère de six enfants.

Ferme des sens Zelgli-Träff

Le Zelgli-Träff sert des repas à ses hôtes et propose des produits de la ferme dans son magasin. La « voie lactée », un sentier expérimental, et le restaurant seront probablement réouverts dès le 8 juin dans le cadre des directives fédérales et cantonales concernant le déconfinement lié au coronavirus.

Informations supplémentaires sur le site internet : www.zelgli-traeff.com.

Des panneaux qui attirent

Les poteaux indicateurs sont un élément de la campagne « Les paysans suisses ». Mirjam Hofstetter, de l’Union suisse des paysans, explique : « Le long des champs, des prairies et des fermes, ces panneaux blancs au design accrocheur sont censés capter l’attention des promeneurs et leur faire mieux comprendre l’agriculture à l’aide de textes créatifs. » La codirectrice de la communication de l’USP ajoute que les poteaux indicateurs présentent l’avantage d’être peu exigeants en entretien tout en permettant de parler de l’agriculture sous des angles inhabituels.

« Toujours une ferme ? »

Une fois les poteaux indicateurs installés avec succès, la famille Reusser s’est dit qu’il serait bien de donner encore plus d’informations sur leur ferme et l’agriculture en général, surtout aux visiteurs issus du monde de la restauration. « Beaucoup de gens viennent prendre un repas dans notre ferme et nous demandent alors si nous pratiquons encore une activité agricole », explique Nicole Reusser. Lorsqu’elle et son mari répondent par l’affirmative, elle entend souvent la réponse suivante : « Je n’aurais jamais imaginé qu’une ferme ressemble à cela ». Ces échanges les ont fait réfléchir et les ont motivés à s’investir encore davantage dans la communication.

Les premières années, les Reusser ont bricolé eux-mêmes leurs panneaux d’information, comme l’affirme la paysanne. Ils se sont ensuite renseignés sur l’offre en panneaux élaborés par des professionnels. Depuis, Nicole Reusser utilise les panneaux du LID et d’IP-Suisse. Depuis le mois de mars 2017, le domaine de Zelglihof propose la voie lactée, un chemin des sens à l’intention des familles. Sur le sentier de promenade qui entoure leur ferme et compte 15 postes, la famille Reusser explique l’agriculture de manière ludique. Les enfants ont par exemple la possibilité d’y observer des insectes à la loupe dans un champ de céréales. Un panneau d’information adapté a été posé à chaque poste, les accessoires nécessaires étant disposés dans des boilles à lait.

Commander des panneaux thématiques, participer aux « poteaux indicateurs »

Des panneaux d’information attrayants visuellement peuvent être commandés sur le shop du LID : www.lid.ch. Désormais ils peuvent aussi être personnalisés.

Les informations relatives aux poteaux indicateurs sont disponibles sur le site web www.lockpfosten.ch. Ces poteaux sont installés par des équipes régionales aux emplacement les plus judicieux et enlevés en fin de saison.

L’inscription pour la prochaine saison démarre en octobre et s’effectue sur le site www.bauernportal.ch

Transparence

Nicole Reusser attache beaucoup d’importance à la transmission de connaissances concernant l’agriculture : « Nous souhaitons être transparents et montrer aux gens ce que nous faisons. Nous pratiquons un dialogue ouvert et donnons volontiers des explications lorsqu’on nous pose des questions. » Bien qu’une foule d’informations soit déjà disponible dans les champs, les gens préfèrent tout de même s’adresser directement à eux. Fritz Reusser a par conséquent souvent besoin de plus de temps pour réaliser les mêmes travaux que par le passé. « Mais nous trouvons que c’est bien. Parce que nous sommes fiers de nos produits et que nous souhaitons montrer aux gens les raisons pour lesquelles ils ont autant de valeur », explique Nicole Reusser. Les panneaux d’information ne remplacent pas les discussions personnelles, mais aident à entamer la discussion. 

Communiquer, mais bien

En 2020, dans chaque édition de la Revue UFA, le LID (service d’information et de communication agricole) présente, dans le cadre de sa série « Communiquer, mais bien », comment les agricultrices et les agriculteurs peuvent promouvoir l’agriculture auprès de la population grâce à une communication adéquate. Vous trouverez des conseils utiles à ce sujet sur www.lid.ch.

Offres lecteur

Offres lecteurs

Commandez dès maintenant l'une de nos offres lecteurs.

Commander ici

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.