category icon

Gestion

Plates-formes de récolte et de taille en arboriculture

Pour la récolte des fruits, les plates-formes arboricoles offrent une alternative ergonomique et efficace au travail sur échelle. Cependant, pour garantir une utilisation sûre et sans accident de ces engins, il faut respecter quelques points importants.

Une plate-forme arboricole correctement utilisée se révèle également sûre dans un terrain difficile.

Une plate-forme arboricole correctement utilisée se révèle également sûre dans un terrain difficile.

(Agriss)

Publié le

N’utiliser que des plates-formes arboricoles sûres

Les constructeurs, importateurs ou revendeurs ne doivent proposer que des machines qui remplissent les exigences actuelles de sécurité. Ceci est attesté par la déclaration de conformité. Cette dernière atteste le respect des prescriptions en matière de sécurité des machines (Directive CE Machines) et le respect des normes en vigueur. La hauteur de levage est limitée à trois mètre, sinon elle doit faire l’objet d’un examen par type. Le mode d’emploi, qui fait partie intégrante de la livraison, doit être rédigé dans la langue usuelle de la région linguistique et décrire l’utilisation sûre de la machine. Les employées ne doivent utiliser que des machines déclarées conformes !

Attention danger !

Les dangers avec ces machines sont multiples. Le danger réside dans le renversement de la plateforme, tant latéralement que dans le sens de la marche. Il arrive aussi que les personnes chutent en montant ou en descendant; ce sont des accidents graves. Il ne faut donc jamais monter ou descendre de la machine en position haute.

En sécurité jusqu’à destination

Dès le transport de la plate-forme de travail vers le verger, certains points doivent être respectés, comme le poids maximum autorisé, l'éclairage et la signalisation corrects, l'arrimage de la charge et les spécifications pour le transport selon le mode d'emploi. Il faut également s’assurer que l’assurance couvre les accidents routiers. Vérifiez que votre plate-forme puisse être immatriculée, ou qu’elle bénéficie d’une autorisation de circuler dans l’entreprise. La machine devrait être incluse dans l’assurance responsabilité civile de l’entreprise.

Utilisation correcte sur le terrain

Lorsque la plate-forme est arrivée à sa destination de travail, il faut la mettre en service. Il s’agit de savoir quelle est sa limite d’utilisation dans la pente et quelle est la nature du terrain. Vérifier aussi si une ligne électrique se trouve à proximité, en respectant une distance de sécurité d’au moins 5 mètres de cette dernière. Un contrôle préalable des fonctions est indispensable, pour éviter qu’un dérangement intervienne dès le début du travail. A contrôler en particulier : la compensation de pente et les freins.

Eviter les endroits dangereux

Parmi les autres risques, citons les points d'écrasement sur les parties mobiles à commande hydraulique, ainsi qu’entre la nacelle et la culture (p.ex. troncs d'arbre ou branches). Les chutes d’objets depuis la plate-forme constituent également un danger pour les personnes travaillant au sol. Il convient donc de respecter les distances de sécurité et de ne pas transporter de matériel inutile sur la plate-forme. Des vêtements ajustés empêchent d’actionner des commandes involontairement ; des chaussures antidérapantes (chaussures de sécurité) améliorent la stabilité et évitent les chutes. Portez les équipements de protection individuelle selon les exigences figurant dans le mode d’emploi, y compris les équipements antichutes. Il est interdit de s'asseoir ou de se tenir debout sur la balustrade de la nacelle de travail, ainsi que d'augmenter la hauteur de travail au moyen d'échelles, de plates-formes ou d'autres dispositifs similaires.

Utilisation seulement après instruction

Seuls des employés formés peuvent utiliser une plate-forme arboricole. L’instruction est basée sur les informations contenues dans le mode d’emploi et doit être documentée. La preuve de l’instruction doit indiquer qui a été instruit par qui, quand et à quel sujet. L’employeur ou le contremaître doit vérifier périodiquement la manière sûre de travailler avec la plate-forme et, si nécessaire, induire les corrections nécessaires. Pour les apprentis, les instructions doivent également être consignées dans le passeport-formation (mesures d’accompagnement).

Source: Agriss

Pour toutes questions : Didier Banderet, Conseiller en sécurité, +41 (0)21 557 99 18, didier.banderet@agriss.ch

Offres lecteur

Offres lecteurs

Commandez dès maintenant l'une de nos offres lecteurs.

Commander ici

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.