Plus de blé bio européen dans la farine labellisée Bourgeon suisse

La mauvaise récolte de céréales de 2021 due à la météo entraîne des conséquences sur l’approvisionnement en blé Bourgeon suisse. C’est pourquoi Bio Suisse a accordé une autorisation spéciale pour une durée limitée à tous les meuniers. Jusqu’à fin août 2022, ils pourront moudre jusqu’à 20 % de blé importé tout en utilisant le Bourgeon suisse.

Le blé bio provenant d’entreprises européennes certifiées Bourgeon doit être transporté par voie terrestre. Le transport aérien n’est pas autorisé confo...

Le blé bio provenant d’entreprises européennes certifiées Bourgeon doit être transporté par voie terrestre. Le transport aérien n’est pas autorisé conformément au Cahier des charges de Bio Suisse.

(Photo: fenaco)

Publié le

En raison du mauvais temps, l’agriculture suisse a enregistré une récolte de céréales historiquement mauvaise en 2021. L’agriculture biologique est également concernée par ceci, et particulièrement le blé bio. Malgré une extension de la surface de blé bio sur environ 7’300 hectares (+6,9 % par rapport à 2020), la récolte a chuté de 30 %.

Afin de compenser la disponibilité limitée, Bio Suisse accorde une autorisation spéciale pour une durée limitée jusqu’au 31 août 2022. Cette autorisation spéciale est accordée à tous les moulins. Pour la mouture, il est donc autorisé d’utiliser au maximum 20 % de blé Bourgeon en provenance d’entreprises européennes certifiées selon le Cahier des charges de Bio Suisse. Cette autorisation spéciale respecte la disposition légale de la Swissness qui exige une proportion de 80 % d’origine suisse. La farine pourra continuer à s’appeler Bourgeon suisse.

Source : Bio Suisse

Articles les plus lues

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.