category icon

Production animale

Bien meilleur que prévu

Contrairement à une opinion très répandue, la taille du troupeau et le niveau de production laitière a un impact très positif sur la durée d’utilisation ainsi que sur la santé et la fertilité.

Les vaches haute performance atteignent des durées 


d’utilisation élevées. 

Les vaches haute performance atteignent des durées  d’utilisation élevées. 

Publié le

Actualisé le

UFA-Beratungsdienst

Ancien stagiaire, UFA AG

Vaches haute performance

D’une manière générale, les vaches haute performance et plus particulièrement les grands troupeaux affichant des moyennes de production élevées sont souvent associées à une moins bonne fertilité. Une étude récente contredit toutefois cette opinion largement répandue. L’université de Giessen a dépouillé les résultats de plus de 100 000 vaches Holstein issues de 8000 exploitations, au cours de la période 2012 à 2015. Cette étude visait à déterminer l’impact de la taille du troupeau et des performances de ce dernier sur la durée d’utilisation. Outre des motifs économiques, une durée d’utilisation élevée est également primordiale pour des raisons éthiques. Dans le cadre de l’étude susmentionnée, les troupeaux ont été répartis dans des groupes de performances et selon la taille du troupeau.

Meilleure longévité des petits troupeaux?

La catégorie correspondant à la taille de troupeau la plus petite est bien celle qui a affiché la durée d’utilisation la plus longue, soit 40,3 mois. Avec une durée d’utilisation moyenne de 39,5 mois, ce sont en revanche les exploitations de plus de 151 vaches qui arrivent au deuxième rang. La durée d’utilisation en fonction du niveau de production laitière moyen du troupeau présente des résultats similaires. Les vaches issues de troupeaux affichant une production laitière moyenne annuelle inférieure à 6000 kg sont celles qui ont produit du lait pendant le plus longtemps (40,4 mois). Contrairement aux attentes, les exploitations dont la moyenne de troupeau est élevée (moyenne de troupeau supérieure à 10 000 kg par vache) se sont distinguées par une durée d’utilisation de 39,6 mois. En fait, ce sont les troupeaux dont le niveau de production laitière moyen était situé entre 7001 et 8000 kg qui ont affiché la durée d’utilisation la moins élevée.

Age au premier vêlage

L’élevage intensif des futures vaches haute performance a également un impact sur l’âge au premier vêlage, qui diminue au fur et à mesure que le niveau de production laitière augmente. Dans les exploitations avec une moyenne de troupeau supérieure à 10 000 kg, l’âge au premier vêlage avoisinait 28,5 mois. Un âge élevé au premier vêlage augmente le risque d’embonpoint, ce qui a des impacts directs négatifs sur les performances de la vache et de son veau, qui risque de produire moins de lait à l’âge adulte.

Conclusion

Une durée d’utilisation ou un niveau de production laitière élevé ne garantissent pas à eux seuls une vache performante. L’obtention de performances élevées par jour de vie (min. 15 kg/vache/jour) passe par des vaches fertiles et en bonne santé. La fertilité et l’état de santé sont quant à eux influencés par des facteurs tels la gestion, l’affouragement, le mode de détention et la génétique. 

Auteurs   Werner Zuppiger, spécialiste en bétail laitier auprès du service technique UFA, 9501 Wil, Manuel Strebel, stagiaire, marketing UFA, 3360 Herzogenbuchsee

Offres lecteur

Offres lecteurs

Commandez dès maintenant l'une de nos offres lecteurs.

Commander ici

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.