category icon

Production animale

Pellets de paille en test

Les pellets de paille sont de plus en plus souvent utilisés à titre de litière dans les logettes pour vaches laitières. Mais quels sont les avantages de ces pellets ? Une étude pratique a comparé de plus près les pellets de paille par rapport au matelas chaux-paille.

Logettes avec une litière composée à 100% de pellets de paille ANIvac.

Logettes avec une litière composée à 100% de pellets de paille ANIvac.

Publié le

Actualisé le

Responsable succursale Bösingen et Responsable de projet, Krieger AG

Raufutter, Einstreue und Salze, fenaco GOF

Litière

L’utilisation de pellets de paille à titre de litière dans les logettes progresse depuis peu et a fait ses preuves dans la pratique. Les résultats d’un travail de Bachelor de la Haute Ecole des sciences agronomiques, forestières et alimentaires HAFL, Zollikofen, en collaboration avec fenaco, le confirment.

Premier remplissage

Lors d’un essai pratique réalisé dans la ferme de la famille Mosberger, 42 logettes existantes aménagées avec une base de chaux-paille ont été parsemées de pellets de paille et 13 logettes nouvellement équipées remplies avec ce même produit. Les logettes ont une longueur de deux mètres (surface de couche), une largeur de 1,30 m et une profondeur de 20 cm. 200 à 230 kg de pellets de paille ANIvac y ont été épandus pour le premier remplissage. Lors de l’essai, ceux-ci ont été directement soufflés dans les logettes à l’aide d’un cyclone afin de réduire la formation arrosée, ce qui entraîne une légère de poussière. La litière a ensuite été désintégration des pellets et une consolidation du matelas. Puis ce-lui-ci a été compacté à l’aide d’une dameuse vibrante. Les pellets de paille ANIvac sont essentiellement élaborés à partir de paille de blé de bonne qualité. Cette dernière est broyée intensivement et travaillée à environ 80° C pour obtenir des cubes/pellets, ce qui garantit une hygiénisation complète.

Matériaux éprouvés

Pendant les quatre mois de la durée de l’essai, une surface de couche très absorbante, déformable et antidérapante s’est développée relativement rapidement. Les pellets se sont transformés après peu de temps en une masse semblable à de la sciure et sont ainsi devenus facile à manier. La surface de couche a pu être entretenue facilement, ce qui a considérablement réduit le travail journalier par rapport à d’autres types de litières. Immédiatement après l’épandage, la consommation en litière a été un peu plus importante, car le matelas n’était pas encore totalement compacté. Dès que les vaches se sont couchées, ce problème s’est immédiatement résolu. Le mouillage à l’eau ne contribue pas uniquement à réduire la formation de poussière mais favorise également la destructuration des pellets qui sont ainsi mieux compactés.

L’espace généreux qui se trouve à l’avant des logettes et qui permet à la vache de se pencher en avant quand elle se lève a pu être utilisé comme dépôt de stockage. Il ne faut toutefois pas y entreposer trop de matière, sans quoi la vache est restreinte dans l’élan qu’elle prend pour se lever.

Peter Mosberger  Gossau SG

  • Emménagement de la nouvelle étable pour vaches laitières en septembre 2016 

  • 55 logettes basses avec pellets de paille Anivac 

  • Robot de traite (avec porte anti-retour au pâturage) 

  • Robot pour enlever le fumier des caillebottis

Prix abordables grâce à un rapport qualité-prix exceptionnel

Les pellets de paille ANIvac sont très intéressants d’un point de vue fonctionnel. Dans la ferme où l’essai a été réalisé, la charge de travail journalière a pu être pratiquement réduite de moitié. L’utilisation régulière d’une mélangeuse et le rajout de paille au matelas chaux-paille sont supprimés. Grâce à la densité élevée, la réserve des pellets dans les logettes peut être utilisée plus longtemps. Outre le premier remplissage à l’aide d’une quantité de matière équivalant à 400 kg/m 3 , il faut compter avec un volume de consommation journalier de 0,8 à 1,2 kg de pellets de paille par boxe. Ainsi les consommations des matières s’élèvent la première année à environ 500 à 600 kg et pour les années suivantes, en moyenne, à 350 à 450 kg par logette.

Dans l’exploitation Mosberger, les dépenses en frais de matériel pour les pellets de paille sont tout à fait compétitives par rapport au mélange chaux-paille. Le plus grand avantage résidait clairement dans le gain de temps pour la charge de travail journalière liée à l’entretien des logettes avec pellets de paille. Le nivellement fastidieux de la surface de couche et le rajout fréquent de paille ont été presque totalement supprimés.

L’évacuation simple du fumier en présence de caillebottis a été un autre avantage. La fluidité du lisier et l’utilisation d’un pendillard lors de l’épandage du lisier sont d’autres caractéristiques positives. Le stockage des pellets de paille n’engendre pratiquement aucun frais supplémentaire. Les pellets peuvent être livrés en vrac (basculé ou soufflé) ou en big-bags.

Conclusion

Dans l’élevage laitier, l’utilisation de pellets de paille ANIvac est une solution tout à fait économique et intéressante en termes de gestion du travail. Le matelas adopte très rapidement une forme antidérapante et déformable.

Le prix légèrement plus élevé de la litière est compensé par le faible volume de stockage et la charge de travail réduite. Les pellets de paille ANIvac présentent par ailleurs l’avantage de ne pas devoir recourir à des machines puissantes. Lors de cet essai, le remplissage de nouvelles logettes ou la dispersion de pellets ont fait leurs preuves. 

Potentiel avec ANIvac

Une enquête réalisée auprès d’agriculteurs ayant de l’expérience dans l’utilisation de pellets de paille dans les logettes a confirmé les conclusions obtenues dans la ferme Mosberger.

Faisabilité dans la pratique

  • Travail quotidien très efficace lors du nettoyage des boxes 

  • Pas de formation de creux persistants ou d’accumulation de matière sous la séparation des logettes 

  • Réduction de la poussière et meilleure formation du matelas par le rajout d’eau lors du remplissage de la logette 

  • Capacité d’absorption d’eau de 400 % pouvoir absorbant très élevé 

  • Convient idéalement pour des sols en caillebotis équipés d’un robot pour l’évacuation du fumier de même que pour des sols bétonnés et équipés d’un racleur à fumier 

  • Parfait pour une utilisation avec un pendillard (meilleure fluidité du lisier) 

  • Nécessite un faible volume de stockage

Prix avantageux grâce à une efficacité de travail exceptionnelle

  • Gain de temps au niveau du travail, par la possibilité d’apporter de plus grandes quantités lors d’une intervention 

  • Volume de travail réduit en comparaison avec d’autres variantes de litière

Santé des animaux

  • Bonne acceptation des aires de repos par un couchage rapide 

  • Bonne santé des articulations grâce à un matelas souple et déformable 

  • Pas de changement négatif constaté au niveau de la santé du pis

Auteurs   Nathalie Roth et Jann Gujan, HAFL, 3052 Zollikofen; Patrick Brühwiler, commerce fourrages et litières, 8401 Winterthour Infoline gratuite 0800 808 850 www.litieres.ch www.landi.ch Commandes et informations supplémentaires Auprès du Team Agro de la LANDI.

Offres lecteur

Offres lecteurs

Commandez dès maintenant l'une de nos offres lecteurs.

Commander ici

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.