category icon

Production animale

Système immunitaire – plus il est robuste, mieux c’est

Les premiers mois d’élevage sont un défi, aussi bien pour les veaux que pour l’exploitation qui les élève. L’affouragement, le mode d’élevage et l’hygiène d’étable doivent être optimisés afin d’éviter que les veaux ne soient affectés dans leur croissance ou leur développement. Tout doit être mis en œuvre pour favoriser la robustesse du système immunitaire. Des additifs végétaux peuvent y contribuer.

Publié le

Employé marketing, UFA AG

Chef de ressort bovin UFA

Pour prévenir des maladies chez les jeunes veaux, il convient, outre un approvisionnement suffisant en colostrum au cours des deux à quatre premières heures de vie, de veiller à ce que l’endroit où se déroule le vêlage soit propre. Les box de vêlage offrent souvent des conditions de vie idéales aux agents pathogènes vecteurs de maladies. Outre le fumier présent dans toute étable, le box de vêlage est en plus souillé par les liquides produits lors de la mise bas, les arrière-faix et le sang. Ces substances forment un milieu nutritionnel idéal pour les germes. Meilleure est l’hygiène du box de vêlage et moins il y a de risque que les veaux tombent malades au cours de leurs premiers jours de vie.

Le système immunitaire prime sur tout le reste

Le système immunitaire des veaux est un élément essentiel en vue de leur santé à long terme et d’une croissance optimale. Les situations de stress affaiblissent le système immunitaire, les réactions immunitaires fonctionnant au ralenti. Chez les animaux souffrant de stress, une vaccination n’est judicieuse qu’à certaines conditions, la réaction immunitaire étant insuffisante. Par définition, le stress est une réaction corporelle déclenchée par des facteurs externes et qui donne la capacité de surmonter certains défis. Exprimé différemment, le stress place l’organisme en état d’alarme. Le système immunitaire « oublie » alors de réagir à certains germes pathogènes. Cela peut également occasionner des réactions inflammatoires, ce qui contribue à l’apparition de pneumonies ou de diarrhées. Il est donc essentiel de fournir aux veaux un environnement aussi exempt de stress que possible et de répartir les facteurs de stress éventuels.

Spécialité pour les veaux bio

La spécialité pour veaux UFA top-natur convient bien pour renforcer le système immunitaire des veaux dans les exploitations bio. Ajouté au lait entier pendant la phase de buvée, ce concentré de matières actives contient de l’énergie très facilement disponible, favorise la ventilation des poumons et la santé de l’intestin tout en contribuant à abaisser la fièvre.

Répartir le stress

Chez les veaux d’élevage, les facteurs de stress les plus importants sont le sevrage et tous les autres changements de ration, les changements d’étable (par exemple dans un autre bâtiment ou en vue de l’élevage en groupe), ainsi que les maladies comme les diarrhées ou les pneumonies. Il faut à tout prix éviter que ces facteurs de stress surviennent en même temps. Cela signifie qu’un changement d’étable et de ration ne doit pas intervenir en même temps que le sevrage.

alt_text

Il est important que le système immunitaire soit solide, surtout à chaque changement de saison.

(Photo: Jonas Salzmann)

Les substances végétales apportent une aide

L’utilisation ciblée d’additifs végétaux contribue à soutenir le système immunitaire. Les mécanismes d’action sont alors très nombreux. La plupart du temps, les alcaloïdes et les anti-oxydants sont des facteurs décisifs. Le stress oxydatif, qui est toujours occasionné par un stress, endommage les cellules via les radicaux libres générés. Cela augmente la perméabilité des muqueuses de l’intestin. Suite à cela, les germes pathogènes présents dans l’intestin passent plus facilement dans le système sanguin. Les anti-oxydants naturels présents dans les plantes protègent les cellules des dégâts et renforcent ainsi également le système immunitaire. Les alcaloïdes ont à la fois un effet anti-inflammatoire et antibactérien. Lorsqu’une inflammation est freinée ou entravée avec succès, le système immunitaire arrive à réagir plus rapidement face à d’autres agents pathogènes. En raison du niveau de stress accru qu’elles engendrent, les inflammations demandent beaucoup d’énergie. Plus la pression inflammatoire est faible, plus l’animal a de l’énergie à disposition. 

Aliment contre le stress et la pression des maladies

Les additifs végétaux contenus dans l’aliment UFA 220 ProRumin aident à mieux surmonter les situations de stress et à éviter ainsi une propagation des maladies consécutives. Ils ont un effet :

  • Anti-fièvre : anti-inflammatoire
  • Anti-bactérien : moins d’infections
  • Expectorant : meilleure ventilation des poumons
  • Stimulent le système immunitaire : réaction immunitaire plus rapide

Utilisation chez les veaux (vaches laitières et engraissement) 

  • Pendant et après le sevrage
  • En cas de changement de groupe ou d’étable
  • Pour renforcer le système immunitaire pendant les phases difficiles comme en cas de pneumonie et de diarrhée

Utilisation chez les vaches laitières 

  • En cas de vagues de groupe, commencer par 4 kilos par vache et par jour. Puis réduire progressivement pendant deux semaines.

Utilisation

A titre préventif

A titre curatif en cas de faiblesse immunitaire

Poids vif

pendandt 20 à 30 jours
kg/animal/jour

pendant 7 à 10 jours
kg/animal/jour

50 kg

0,30

0,30

100 kg

0,60

0,60

200 kg

1,10

1,10

300 kg

1,30

1,70

400 kg

1,70

2,30

500 kg

1,80

2,90

600 kg

2,10

3,40

700 kg

2,50

4,00

Lisez aussi

Articles les plus lues

Offres lecteurs

Commandez dès maintenant l'une de nos offres lecteurs.

Commander ici

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.