category icon

Production végétale

3 questions à Bruno Studer

La Revue UFA a posé trois questions au professeur Bruno Studer concernant l'avenir de la production végétale et de la sélection des plantes ainsi que sa compatibilité avec l'agriculture biologique.

Bruno Studer est Professeur de sélection moléculaire des plantes à l’EPF de Zurich

Bruno Studer est Professeur de sélection moléculaire des plantes à l’EPF de Zurich

Publié le

Certaines cultures atteindront-elles bientôt leur maximum ?

C’est déjà le cas pour certaines plantes cultivées, comme le blé. Cette limite des performances peut avoir plusieurs origines : moins d’intrants dans la production ou toujours plus de stress causé par le changement climatique et les phénomènes météorologiques extrêmes. La sélection peut alors jouer un rôle important afin de repousser cette limite. Elle peut en outre progresser davantage chaque année grâce notamment à des méthodes de sélection génomique ou à l’utilisation de nouvelles techniques de sélection, telles que l’édition génomique.

Nouvelles techniques de sélection et agriculture biologique sont-elles compatibles ?

D’après les définitions officielles et les directives, non. Mais d’après moi, oui, absolument : imaginez que l’édition génomique permette de développer des variétés particulièrement résistantes aux maladies ou très efficientes quant à l’utilisation des éléments nutritifs ; celles-ci ne pourraient pas être utilisées en agriculture biologique, alors même qu’elles y seraient justement extrêmement précieuses. La communication est très importante pour favoriser la compréhension envers ces nouvelles techniques. Les gens veulent comprendre ce qu’est la sélection végétale et comment les nouveaux outils, tels que l’édition génomique, fonctionnent et s’intègrent dans la sélection. L’expérience montre que les gens sont avides de connaissances et que les interventions de spécialistes sont très appréciées. Nous profitons à notre tour des échanges avec la population et pouvons mieux saisir les préjugés et les peurs de celle-ci. Ces échanges mettent aussi rapidement en évidence qu’une sélection végétale efficace est importante pour une production agricole durable : moins d’interventions phytosanitaires nécessitent plus de résistances.

Quelles sont les avancées auxquelles vous vous attendez ?

Dans le domaine de l’édition génomique, tant au niveau du contenu que de la méthode, je m’attends à des avancées considérables au cours des prochaines décennies. En parallèle, la prochaine révolution concernera la science des données : il s’agira d’évaluer correctement l’énorme quantité de données aux structures très diverses issues de la sélection végétale et de les rendre exploitables par la sélection. L’intelligence artificielle pourrait jouer ici un rôle toujours plus important. 

Explications

Edition génomique  Il s’agit d’un outil des « nouvelles techniques de sélection ». Cet outil peut être utilisé pour modifier l’ADN dans un endroit prédéterminé du génome. On peut ainsi modifier ou supprimer certains éléments de l’ADN. Il permet aussi d’intégrer de nouvelles séquences d’ADN.

Sélection génomique  Sélection basée sur des informations de l’ensemble du génome.

Offres lecteur

Offres lecteurs

Commandez dès maintenant l'une de nos offres lecteurs.

Commander ici

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.