category icon

Production végétale

de culture pour le maïs récolté en grain et ensilage

Après deux saisons de recul des surfaces récoltées en grain, les statistiques de l’Union suisse des paysans (USP) indiquent une augmentation des surfaces battues. Ainsi, en 2023, des surfaces de près de 2500 hectares en bio et 13 300 hectares en conventionnel ont été récoltées en grain. Les besoins en maïs grain sont importants, car il s’agit de répondre à la forte demande des producteurs·trices d’aliments.

Les grains de maïs contiennent de nombreux acides gras insaturés. 

Les grains de maïs contiennent de nombreux acides gras insaturés. 

(Isignstock)

Publié le

Product manager maïs, Semences UFA

Le maïs grain est une culture intéressante en Suisse. Cette culture de printemps s’adapte bien aux différentes zones de culture grâce à une offre variétale large en termes de précocité. La comparaison de la précocité des variétés est effectuée sur la base de la somme des températures depuis le semis. Pour atteindre la maturité, les variétés précoces ont besoin de moins de degrés-jours, cumulés sur la saison, que les variétés plus tardives. Au sein de ce cycle, certaines variétés vont fleurir plus tôt ou plus tard. Généralement, les zones de plaine peuvent permettre d’atteindre des maturités plus grandes que les zones les plus froides.

Somme de températures et précocité

Le graphique de cumul des degrés-jours cicontre illustre les différences de précocité des variétés en fonction de la date de semis. Les trois courbes indiquent les sommes de température moyenne sur les dix dernières saisons après trois dates de semis à Moudon (VD). Le 15 avril constitue une date de semis très précoce ; le 30 avril est une date de semis un peu tardive ; quant au 15 mai, il s’agit d’une date de semis relativement tardive en première culture, et précoce pour une seconde culture. Pour les trois dates, la courbe indique la somme des températures cumulées pour la croissance du maïs (entre 6°C et 30°C). Les droites en pointillés représentent les besoins en température pour atteindre la floraison et la maturité théorique des variétés LG 31.207 et P8834. La variété LG 31.207 est une variété précoce qui fleurira entre le 10 et le 23 juillet pour le semis le plus tardif. Sa récolte en ensilage à 32 % de matière sèche (MS) interviendra le 20 août pour le semis le plus précoce et le 6 septembre pour le semis le plus tardif. S’agissant de la variété P8834, mi-tardive, la floraison intervient un peu plus tard, le 20 juillet au plus tôt et le 30 juillet au plus tard. Au 28 septembre, la teneur en eau des grains du semis le plus précoce est à 32 %, il faudra attendre après le 12 octobre pour atteindre cette maturité avec un semis du 15 mai. Le battage interviendra à une humidité plus basse et un peu plus tard selon les conditions météo de la saison. Le graphique ci-contre présente une variété plutôt trop précoce pour la zone de Moudon en ensilage et une variété de maïs grain qu’il faut exploiter en première culture afin de limiter les risques de frais de séchage.

Implantation et densité de semis

L’implantation correcte du maïs est un premier pas vers une récolte à la hauteur des attentes. Le lit de semis doit être bien préparé. Ne pas semer dans un sol trop froid (minimum 8°C) permet une levée plus rapide des graines, ce qui les expose moins longtemps aux dégâts d’oiseaux, insectes et risques de pourriture. La densité de semis doit être adaptée à la variété et au potentiel de la parcelle. Les densités recommandées sont connues pour toutes les variétés.

Fumure selon le stade de croissance

Le maïs requiert une fertilisation spécifique à ses besoins. La norme de fumure pour le maïs recommande d’apporter 110 unités d’azote, 103 unités de phosphore, 250 unités de potassium, 25 unités de magnésium et environ 30 unités de soufre pour un rendement de 185 dt de MS/ha. Jusqu’au stade 4 feuilles, la plante vit sur les réserves de la graine, puis ce sont les racines qui prennent le relais. Dès le semis et jusqu’au stade 8-10 feuilles, les éléments P et K sont cruciaux, puisqu’ils sont impliqués dans le développement racinaire et du feuillage. Ils sont facilement accessibles grâce à l’utilisation d’un engrais, dit starter, mis en place au semis afin de favoriser la vigueur au démarrage. C’est entre le stade 8-10 feuilles et la floraison que le maximum des besoins en azote sont absorbés, puis jusqu’au stade 50 % d’humidité du grain. Le fractionnement des apports est possible, mais se raisonne en fonction des reliquats azotés dans le sol, de l’utilisation d’un N-Testeur par exemple et selon les possibilités de l’exploitant·e de retourner dans la parcelle de maïs.

Besoins en irrigation

Malgré la progression du rendement, les besoins en eau assez élevés des plantes de maïs n’ont pas augmenté grâce à une sélection plus ardue portée sur les variétés plus tolérantes aux stress. La réussite de l’irrigation, quand elle est nécessaire, est basée sur un calcul du bilan hydrique. Le contexte pédoclimatique est très variable, même au sein des différentes régions de Suisse, et entraîne des situations très différentes dans des espaces très restreints. La part des maïs irrigués en Suisse est relativement faible. 

Journées maïs Semences UFA

Plus d’informations sur le maïs lors des séances du 4 janvier à Winterthur, 10 janvier à Lyssach et 12 janvier à Moudon (sur inscription). Renseignements sur www.semencesufa.ch

Agri Quiz: santé intestinale porcine

Agri Quiz: santé intestinale porcine

Testez vos connaissances: Quel est le poste de coûts le plus important dans une entreprise d’élevage porcin ? Ou alors quel facteur a une grande influence sur le prix d’abattage des porcs ?

Vers le quiz
Quiz sur les céréales

Quiz sur les céréales

Testez vos connaissances en participant à l’Agri Quiz de la Revue UFA. Les questions portent sur l’origine du blé, ses caractéristiques ainsi que les pratiques agronomiques en la matière.

Vers le quiz

Articles les plus lues

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous fournissant des informations sur la manière dont le site est utilisé. Pour plus d'informations, consultez notre politique en matière de cookies.

  • Les cookies nécessaires permettent la fonctionnalité de base. Le site ne peut pas travailler correctement sans ces cookies, qui ne peuvent être désactivés qu'en modifiant les paramètres de votre navigateur.