category icon

Production végétale

Des compléments à la fertilisation classique

Les biostimulants sont déjà répandus dans la production biologique et conventionnelle dans le but d’optimiser la santé des plantes et de les protéger contre les risques environnementaux, qui ont tendance à augmenter.

Hasorgan Profi favorise la production des hormones de croissance.

Hasorgan Profi favorise la production des hormones de croissance.

Publié le

Actualisé le

UFA-Samen

Biostimulants

Les biostimulants sont des « produits formulés » présentant différentes compositions. Grâce à des interactions complexes, ils fortifient les plantes et les rendent plus résistantes, améliorent leur santé et leur croissance. A l’exception des préparations biodynamiques, les biostimulants ne sont utilisés que depuis peu dans l’agriculture. Ils sont difficiles à caractériser en raison de leurs compositions variées ( bactéries, champignons, algues, plantes, matières animales, acides humiques, produits minéraux ) et de leurs différents modes d’action.

Des effets bénéfiques

Plusieurs facteurs de stress ( voir graphique )biotiques et abiotiques affectent la croissance des plantes. Les biostimulants ont pour but de fortifier les plantes, permettant de surmonter des situations qui péjoreraient le rendement et la qualité.

alt_text

Facteurs influençant la croissance des plantes

On a observé à maintes reprises que les biostimulants contribuaient à une meilleure mobilisation des nutriments dans le sol, à stimuler l’activité microbienne, à améliorer la croissance racinaire et le développement de la plante, et, par conséquent, à augmenter la résistance au stress et les rendements. De nombreux biostimulants exercent plusieurs de ces actions à la fois.

Ce que l’on sait

Certaines corrélations étudiées par la recherche indiquent que les biostimulants agissent dans le sol, d’une part, et, d’autre part, dans la plante ellemême. Dans le sol, ils augmentent la capacité d’échange cationique et favorisent la formation de complexes de nutriments. Ces processus peuvent améliorer la disponibilité des nutriments ainsi que l’activité microbienne. Dans la plante, les stimulateurs agissent d’une part en imitant des signaux, qui déclenchent par exemple une réponse immunitaire ou stimulent l’activité métabolique. D’autre part, ils fournissent des substances essentielles, comme les acides aminés, qui augmentent la production de phytohormones pour la croissance et celle d’autres métabolites.

alt_text

Assortiment des biostimulants de Landor

Résultats sur le terrain

Plusieurs essais ont montré que le potentiel de production est mieux exploité si l’on applique des biostimulants en foliaire sur les cultures. C’est particulièrement vrai lorsque les conditions de production ne sont pas idéales : ces produits peuvent compenser partiellement la situation et assurent qualité et rendement. En revanche, dans d’excellentes conditions de croissance, il ne faut pas s’attendre à des effets spectaculaires. Ce sont des outils préventifs permettant de diminuer les risques, et il faut les utiliser comme tels.

Conditions culturales : un rôle déterminant

On sait donc que l’utilité des biostimulants dépend en grande partie des conditions de production, ce qu’illustre Sunred, un produit riche en acides aminés. Sunred fournit aussi bien la substance de base ( phénylalanine ) que le stimulateur ( oxylipine ) permettant la biosynthèse de l’anthocyane et du flavonol, substances responsables de la coloration des fruits. L’intensité d’exposition du fruit joue un rôle décisif sur la coloration. Lors d’une année suffisamment ensoleillée, le fruit parvient à atteindre sa coloration maximale, de sorte qu’un phytostimulant n’apporte pas d’amélioration significative. En revanche, si l’ensoleillement est moins bon ou si les fruits sont à l’ombre, on peut faciliter la synthèse des pigments et améliorer ainsi la coloration des fruits en fournissant à la plante des acides aminés importants.

Rendement et qualité

L’utilisation de biostimulants permet de réduire les risques liés à la production et d’assurer rendement et qualité au moment de la récolte. La rentabilité dépend fortement des conditions culturales et doit être étudiée au cas par cas. Landor a élargi sa gamme et propose le produit qui convient à chaque situation ( voir tableau et www.landor.ch ). 

Auteur   Alexander Pulfer,  Landor, 4127 Birsfelden

Hotline gratuite   0800 80 99 60

Application

Suivant leur mode d’action, les biostimulants sont appliqués à différents moments. La plupart du temps, ils peuvent être mélangés avec des herbicides, des fongicides et des insecticides pour éviter un autre passage sur le champ. Selon les composants, la prudence est de mise pour les mélanges avec du cuivre. Dans tous les cas, il est recommandé de faire un essai sur un échantillon.

Offres lecteur

Offres lecteurs

Commandez dès maintenant l'une de nos offres lecteurs.

Commander ici

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.