category icon

Production végétale

Intrant aux multiples talents en maraîchage

La culture maraîchère exige beaucoup du sol, ce dernier ayant un impact important sur la quantité et la qualité de la récolte. La chaux vive facilite non seulement la récolte des légumes racines, mais présente aussi un grand nombre d’autres avantages pour diverses cultures.

combined_5541293_5_5541294_4.jpg

Publié le

Actualisé le

Culture maraîchère  Chaux vive

La chaux vive contient du calcium, et la chaux magnésienne vive contient aussi du magnésium (CaO/MgO). Elles sont obtenues par calcination du calcaire ou de la dolomite à plus de 1000° C et sont très réactives. La chaux vive est la seule forme de calcaire qui réagit au contact de l’eau, d’où un effet ultrarapide.

Améliore la structure du sol

Le calcaire joue un rôle particulièrement important dans la fertilité du sol. Il colle les feuillets d’argile du sol et donne à celui-ci une structure floconneuse et stable. Les feuillets ne sont alors plus empilés comme des dessous de verre, mais disposés comme un château de cartes, ce qui améliore grandement la porosité du sol ainsi que son aération et accélère son réchauffement. Les graines germent plus vite et lèvent de façon plus régulière. Les pores du sol peuvent aussi absorber beaucoup plus d’eau. Du fait que sa structure est plus stable et que l’eau ne stagne pas à la surface, le sol est protégé de la battance et de l’érosion.

Hygiénise le sol

La hernie du chou occasionne des pertes de rendement importantes dans les cultures de crucifères. Il provoque des excroissances galleuses au niveau du collet qui interrompent les faisceaux vasculaires et entraînent un dépérissement de la plante. La chaux vive augmente le pH pendant plusieurs semaines dans la partie superficielle du sol et empêche la germination des spores de la hernie. Avant de procéder à une nouvelle plantation en culture maraîchère, on peut hygiéniser le sol en épandant une fine couche de chaux vive, ce qui le protège des maladies fongiques. Les ravageurs, comme les limaces et les vers fil de fer, sont annihilés par la chaux. Grâce à sa forte action hygroscopique, elle extrait l’eau des mollusques, ou des pontes, ce qui cause leur destruction. Il faut pour cela un contact direct entre le ravageur et la chaux vive.

Assure un apport en calcium

Le calcium est un nutriment particulièrement important pour la qualité de la récolte. Si le calcium libre fait défaut, les cultures peuvent souffrir de brunissement du cœur, de cœur creux et de dépérissement des points de végétation. Une teneur élevée en calcium dans la plante améliore la stabilité du tissu et la capacité de stockage. Bien que le calcium soit souvent présent dans le sol en quantité suffisante, la quantité de calcium libre ne l’est pas toujours en cas de culture intensive. A forte teneur, le potassium et le magnésium dans le sol font concurrence au calcium (antagonisme). La chaux vive se dissolvant rapidement, on peut augmenter la teneur en calcium libre dans la solution du sol pendant trois à cinq semaines et couvrir ainsi pendant cette période les besoins des cultures nécessiteuses, comme celles du chou. Le magnésium contenu dans la chaux magnésienne vive produit lui aussi un effet notable.

Epandre juste avant les semis

La chaux vive doit être épandue avant de semer ou de planter et incorporée superficiellement au sol lors du buttage ou du semis. Selon le type de culture et de sol, il est conseillé d’employer 1 t de chaux (sols légers) et 2 t (sols lourds). La chaux vive agit principalement sur la structure du sol et peut donc être utilisée même si le sol a un pH élevé.

La chaux vive (90 % de CaO) et la chaux magnésienne (60 % de CaO +25 % de MgO) sont vendues en granulés ou en poudre. Les granulés peuvent être épandus avec un épandeur d’engrais normal. Pour la chaux en poudre, il est nécessaire d’utiliser un semoir à chaux spécial. 

AuteurWalter von Flüe, conseiller technique Landor, 4127 Birsfelden

« La chaux vive améliore la structure du sol »

Depuis plus de dix ans, Peter Kramer, maraîcher dans le Seeland, utilise de la chaux vive. Pour lui, la chaux est tout simplement indissociable des cultures d’oignons, de pommes de terre, de betteraves sucrières et de carottes. Pour les carottes, Peter Kramer épand 1,5 t de chaux vive en granulés avant les semis et 1 t pour les autres cultures. Le pH élevé de ses sols est stable: entre 6,9 et 7,4. L’emploi de chaux est malgré tout utile. Peter Kramer est convaincu de l’action de la chaux vive: « Grâce à l’utilisation de la chaux vive, les sols lourds présentent une structure nettement meilleure. La finesse du sol facilite la récolte et la quantité de terre adhérant aux légumes est faible. Par ailleurs, nous déplorons moins de dégâts dus aux limaces. »

Aperçu des avantages de la chaux vive

  • Nette amélioration de la structure 

  • Pouvoir accru de rétention d’eau dans le sol 

  • Meilleure disponibilité des principaux nutriments 

  • Meilleure aération du sol 

  • Levée plus rapide et plus régulière 

  • Meilleure croissance racinaire 

  • Forme idéale du produit récolté (carottes, oignons, etc.) 

  • Moins de terre adhérant aux légumes 

  • Hygiénisation du sol grâce à son effet corrosif 

  • Destruction des limaces et de leurs pontes 

  • Baisse de la propagation de la hernie du chou 

  • Apport en Ca

Offres lecteur

Offres lecteurs

Commandez dès maintenant l'une de nos offres lecteurs.

Commander ici

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.