category icon

Production végétale

Les pieds dans l’eau

La campagne de maïs 2021 est placée sous le signe de l’eau. Après la grêle tombée en juin, des parcelles ont dû être partiellement voire entièrement ressemées. En conséquence, la récolte de maïs ensilage sera repoussée cet automne. Les conseils qui suivent peuvent aider à prendre les décisions qui s’imposent.

L’eau stagnante entrave la performance racinaire, ce qui réduit l’absorption de nutriments.

L’eau stagnante entrave la performance racinaire, ce qui réduit l’absorption de nutriments.

(Semences UFA)

Publié le

Actualisé le

Stagiaire/Semences UFA

Conseillère Semences UFA

La campagne de maïs 2021 est marquée par un semis tardif, des gelées nocturnes en avril, de fortes pluies et de violents orages de grêle en été. Par conséquent, de nombreuses parcelles de maïs ont dû être ressemées partiellement voire totalement, et ce parfois tard dans la saison. Les cultures de maïs touchées par la grêle à un stade précoce se développent plus lentement. Cette année, il faut être particulièrement attentif aux maladies, car les dommages causés par la grêle rendent les plantes plus sensibles, notamment au charbon du maïs et aux fusarioses. Pour que le maïs arrive à maturité, il a besoin d’une certaine somme de températures, qui, cette année, sera atteinte plus tard que d’habitude. La récolte commencera donc plus tard elle aussi. La teneur en MS optimale à la récolte se situant entre 32 et 35 % pour le maïs ensilage, Semences UFA recommande vivement de le récolter au mois d’octobre plutôt que d’ensiler du maïs ayant une teneur en MS trop basse. Lors de belles journées d’octobre, le maïs peut encore mûrir. Ainsi, la teneur en MS continue d’augmenter à mesure que le reste de la plante mûrit, ce qui réduit le problème du jus d’ensilage. En outre, si la praticabilité des sols s’améliore, il vaut d’autant plus la peine d’attendre.

Récolter au bon stade

Semences UFA met à disposition une grille pour déterminer le moment de récolte opportun. Trois facteurs sont évalués. On commence par estimer le pourcentage d’épi par rapport à la plante totale. En conditions normales, celui-ci se situe à 50 %. La deuxième étape consiste à déterminer la teneur en MS des tiges et des feuilles. On tord la tige afin de voir si du liquide s’écoule encore. On détermine enfin le degré de maturité du grain de maïs, qui ne doit plus gicler lorsqu’on l’écrase avec l’ongle et doit être en partie dur. 

Conseils pour une récolte tardive de maïs ensilage

• Prévoir une récolte imminente lorsque le sol risque de geler.

• Avoir conscience du risque accru de maladies fongiques et de l’apparition du charbon et réagir avec un conservateur d’ensilage adéquat.

• Maximiser la densité d’ensilage.

• Plus la praticabilité du sol est compromise pour la récolte, plus il faut récolter tôt.

• Plus les tiges sont humides, plus elles doivent être longues.

• Lorsque la teneur en MS est inférieure à 28 % et que le maïs doit être récolté, la hauteur de coupe doit être augmentée de 20 - 30 cm.

• Dans une culture de maïs très verte et juteuse, la teneur en sucre dans le reste de la plante et l’ensilage peut être relativement élevée. Un développement accéléré des levures et un échauffement plus rapide peuvent s’ensuivre.

• L’outil d’Agroscope pour évaluer la maturité du maïs permet d’obtenir très rapidement la somme des températures. www.agroscope.ch  rechercher « maturité du maïs d’ensilage ».

Plus d’informations  auprès du service externe de Semences UFA.

Offres lecteur

Offres lecteurs

Commandez dès maintenant l'une de nos offres lecteurs.

Commander ici

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.