category icon

Production végétale

Récolte 2018 et perspectives 2019

Malgré la sécheresse, la récolte 2018 de pommes de terre est plutôt satisfaisante. En de nombreux endroits, il a cependant fallu arroser pour obtenir ce résultat. Pour la saison 2019, la continuité est de mise dans tous les segments de production.

Les conditions sèches ont représenté un défi pour la récolte des pommes de terre en 2018.

Les conditions sèches ont représenté un défi pour la récolte des pommes de terre en 2018.

Publié le

Actualisé le

Pommes de terre

Contrairement aux grandes régions de culture européennes, la Suisse enregistre une récolte 2018 de pommes de terre satisfaisante, voire bonne. Toutes les variétés ont été plantées dans d’excellentes conditions et la chaleur a permis un développement rapide des cultures. Dans de nombreuses régions, un arrosage constant a été nécessaire afin d’assurer le rendement. Parfois, des orages d’été réguliers ont presque suffi à combler les besoins en eau. Le stockage des pommes de terre s’annonce par contre difficile cette année, qu’il s’agisse des plants ou de l’entreposage des variétés de consommation à 4° C ou de transformation à 8° C. En raison de la chaleur, les pommes de terre sont bien plus âgées physiologiquement qu’en 2017.

La sécheresse durant la récolte a posé des difficultés considérables aux agriculteurs, qui ont dû à maintes reprises interrompre leur travail pour éviter les dégâts dus aux chocs. On constate aussi de nombreux problèmes qualitatifs, comme les dégâts de ver fil de fer, le drycore, les dommages dus aux chocs et des tests de cuisson insuffisants pour les pommes de terre de transformation.

Production de plants 2018

D’après les relevés de Swissmem, la récolte 2018 est quantitativement très bonne.

L’offre de pommes de terre de consommation et à frites devrait amplement satisfaire la demande. Pour la production de chips, il faudra vraisemblablement avoir recours à l’importation.

Les producteurs peuvent se féliciter des résultats réjouissants de l’analyse qualitative d’Agroscope Changins, les cas de gale ayant effectivement nettement baissé par rapport à 2017. La contamination virale a été plutôt élevée et certaines variétés ont déjà essuyé des refus.

Conditions de livraison

L’écart entre le prix d’automne et de printemps s’est nettement réduit par rapport à 2017 et se monte à 7 francs. Jusqu’à présent, les établissements multiplicateurs facturaient 13 francs pour le stockage. Le prix pour les livraisons en automne augmentera de 3 francs et compensera le stockage d’octobre à novembre. Pour les commandes jusqu’au 9 novembre compris, livrées d’ici fin novembre, le prix de base s’applique. Un supplément de 2 fr./100 kg est accordé pour les commandes à partir du 12 no10 décembre. Un supplément de vembre pour livraison jusqu’au 7 fr./100 kg est appliqué aux livraisons à partir du 11 décembre.

Echelonnements quantitatifs

  • Les plants de calibre normal peuvent être commandés en BigBag de 1100 kg, quantité minimale de 6600 kg par variété. 

  • Echelonnement quantitatif en paloxes: prix échelonné pour les commandes inférieures à 3300 kg/variété. 

  • Les plants traités de calibre normal sont proposés en paloxes ou en sacs pour plus de 750 kg. 

  • Les plants en sacs de 25 kg sont proposés en trois échelons quantitatifs (moins de 250 kg, entre 250 kg et 750 kg, plus de 750 kg). 

  • Les sacs de 25 kg des variétés destinées à la transformation n’étant guère demandés, une livraison est possible à partir de 1000 kg.

Auteur   Patrick Kreienbühl, GPM Plants de pommes de terre, fenaco Produits du sol, 3001 Berne

Planification des cultures 2019: perspectives

Consommation

La commercialisation du segment de consommation est stable et les variations dans la structure des ventes se sont atténuées. La planification des cultures de fenaco Produits du sol de l’année dernière était bien ajustée aux besoins du marché et servira donc de référence à la planification 2019. Les quantités seront réparties un peu différemment entre la Suisse romande, centrale et orientale et la composition variétale sera corrigée en certains endroits.

Transformation

Les besoins prévisibles pour la récolte 2019 seront connus cet automne. Les récoltes 2017 et 2018 ayant été très bonnes, fenaco Produits du sol réduira légèrement la planification des variétés pour la production de surgelés. La quantité des variétés à chips devrait enregistrer une légère hausse. Matthias Aeberhardt, responsable de l’approvisionnement de matière première chez fenaco Produits du sol, et ses collègues Emilien Piot pour la Suisse romande et David Schmid pour la Suisse orientale se chargeront de répartir les quantités en fonction des besoins de l’industrie, des capacités de stockage et des possibilités des producteurs des différentes régions. Il est impératif de planifier la prochaine campagne en accord avec l’acheteur.

Variétés précoces

L’écoulement de la Lady Christl se limite à la phase de démarrage de la nouvelle récolte. Elle doit être plantée dans des régions très précoces. Il faut tout mettre en oeuvre afin de favoriser un développement hâtif. La situation est similaire pour l’Agata. La variété principale pour le segment à chair ferme est couvert par l’Annabelle, alors que pour les variétés à chair farineuse, fenaco Produits du sol favorise la Concordia. Les quantités produites sous plastique restent d’une manière générale stable.

Variétés à chair ferme

L’Annabelle (jusqu’au début de l’hiver), l’Erika, la Ditta et la Queen Anne couvrent essentiellement les besoins en pommes de terre à chair ferme. L’Erika prend la tête de ce segment grâce à ses propriétés culinaires, son aspect et son aptitude à la conservation. Des quantités moindres de Charlotte, Venezia et Gourmandine sont également cultivées. La Cheyenne et les variétés d’essai couvrent en grande partie la demande en pommes de terre à chair ferme à peau rouge.

Variétés à chair farineuse

La Concordia s’est établie dans le segment précoce et dans celui des variétés de garde, remplaçant peu à peu la Lady Felicia. En raison de retours défavorables des consommateurs, fenaco Produits du sol enlève la Challenger de son assortiment. Cette suppression sera compensée par une légère augmentation des cultures de Concordia, de Jelly et de Victoria. S’agissant des variétés à peau rouge, on cultive encore des petites quantités de Laura et de Désirée. La Bintje se vend bien, ce qui permet d’augmenter les quantités.

Variétés à frites

Alors que la Lady Anna et l’Ivory Russet sont venues étoffer la liste des variétés l’année dernière, on mise plutôt sur la continuité en 2019. L’Agria restera la principale variété de ce segment. On cultivera en outre les variétés Markies et Fontane, la production de cette dernière restant limitée en raison du nombre restreint d’acheteurs. Le développement futur de Lady Anna doit encore être discuté avec les entreprises de transformation. En 2019, l’Innovator constituera encore plus de 90 % de la culture des variétés à chair blanche. L’Ivory Russet, sur la liste depuis l’année dernière, sera cultivée en fonction des plants disponibles issus de la multiplication indigène.

Variétés à chips

La Lady Rosetta, cultivée sous plastique ou non, est transformée de mi-juin à début octobre. Les quantités de cette variété importante sont stables. La culture d’Osira sera augmentée, ayant donné de très bons résultats sous plastique.

L’Hermes et la Panda enregistrent un recul et ne seront probablement plus cultivées dans deux ou trois ans. La période de transformation de la variété Figaro, encore récente, est courte et s’étend de novembre à décembre.

S’agissant du stockage, les variétés principales sont la Pirol, suivie de la Lady Claire pour le déstockage tardif. La Verdi convient également très bien à une longue conservation. Ces trois variétés constituent au moins la moitié des cultures dans ce segment.

Offres lecteur

Offres lecteurs

Commandez dès maintenant l'une de nos offres lecteurs.

Commander ici

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.