gräser

Publié le

Les prix des céréales augmentent fortement dans le monde entier et un débouché existe. Il convient donc de viser une production plus élevée. Les facteurs de stress tels que la sécheresse, le froid, le manque d’éléments nutritifs et les maladies peuvent diminuer massivement le rendement. Il est toutefois possible de renforcer la plante en utilisant des stimulateurs et de diminuer ainsi le risque de pertes de récolte dues à des maladies et à des arrêts de croissance. De nombreux stimulateurs sont composés d’éléments végétaux et sont produits, par exemple, à partir d’algues ou de mélasse de canne à sucre. Le soufre est connu depuis des années comme engrais foliaire ; il favorise l’absorption de l’azote et permet à la plante de fleurir en quelques jours.

Les conseils de l’expert

Ces produits peuvent-ils être utilisés sur les céréales IP-Suisse ?

Oui. Les biostimulants ne sont pas considérés comme des fongicides mais comme des engrais foliaires et des fortifiants. Ils soutiennent les plantes naturellement et renforcent leur système immunitaire : « mieux vaut prévenir que guérir ».

Qu’entend-on par activateur ?

Les activateurs stimulent la croissance des plantes et des racines. Pour les céréales, l’absorption des nutriments est favorisée et simplifiée, ce qui augmente le rendement et la qualité.

Quels sont les signes d’une carence et l’importance du manganèse ?

Le manganèse augmente le tallage au printemps et la résistance aux maladies. La carence est généralement visible sur les jeunes feuilles, sous forme d’éclaircissements en forme de bandes, voire de nécroses. Les zones compactées (ornières) sont plus vertes et ont l’air plus saines, car le manganèse reste disponible. Stimulateur et qualité : quel lien ? Grâce au traitement subséquent avec Vitaly et Sulfo S, le soufre remobilise l’azote dans la plante. Vitaly favorise la photosynthèse, ce qui a surtout un effet positif sur la dernière feuille. Le grain se remplit surtout après l’épiaison, le dernier « shot » augmentant la teneur en protéine brute et le poids à l’hectolitre.

Cyril Rennhard, Product Manager chez Stähler Suisse SA

Conseil produit

Articles les plus lues

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.