category icon

Technique agricole

Des porte-outils pour tous les travaux

Le porte-outils est un véhicule indispensable dans de nombreuses régions. Sa polyvalence permet de faucher et d’entretenir des zones inaccessibles avec un tracteur conventionnel également en zone urbaine. Les équipements techniques se développent et améliorent la sécurité et le confort pour le conducteur.

La cabine du Rigitrac SKH 60 compense une pente latérale jusqu’à 30 % pour un meilleur confort de conduite. 

La cabine du Rigitrac SKH 60 compense une pente latérale jusqu’à 30 % pour un meilleur confort de conduite. 

Publié le

Rédacteur, Revue UFA

L’agriculture de montagne représente une part non négligeable des surfaces en Suisse. Le porte-outils, ou faucheuse deux essieux, reste un véhicule indispensable dans les régions où les conditions sont difficiles. Chaque année, plus de 250 nouvelles immatriculations sont recensées. Entre 35 et 45 porte-outils Carraro, BCS et Pasquali figurent aussi dans cette catégorie, bien qu’il s’agisse de tracteurs à voie étroite équipés d’un poste de conduite réversible. A titre de comparaison, quelque 2000 nouveaux tracteurs conventionnels sont immatriculés en Suisse.

250 immatriculations de porte-outils sont recensées par année.

Les porte-outils des constructeurs Aebi, Reform, Rigitrac et Sauerburger se distinguent par un centre de gravité très bas, une voie et des pneumatiques larges et, par conséquent, par une excellente aptitude et tenue dans les pentes. Ces véhicules sont également très appréciés par les communes pour les travaux d’entretien des espaces verts, de transport, de voirie ou encore le service hivernal.

Un véhicule équilibré

Le porte-outils Aebi TT 241 + dispose d’un délestage hydraulique des outils sur les relevages avant et arrière ainsi que d’un déport latéral de 630 mm sur le relevage avant. Cela garantit une adaptation précise au sol, même dans des conditions difficiles. De plus, le train avant peut pivoter jusqu’à 15° par rapport au train arrière. Un amortisseur de torsion progressif intégré est monté de série. Le véhicule se caractérise par une répartition uniforme du poids entre les essieux avant et arrière, ainsi qu’entre le côté droit et le côté gauche. Pour augmenter les performances de travail, l’Automatic Drive Control (ADC) règle automatiquement la vitesse maximale possible en fonction de la puissance requise par l’accessoire. « Tous les éléments de commande importants pour l’utilisation pendant le travail sont regroupés sur le levier multifonction. Il est également possible d’automatiser les processus de travail en bout de champ », explique Mathias Leubler, responsable de vente technologie agricole chez Aebi Schmidt. Outre l’Eco-Drive, quatre programmes de conduite permettent de prioriser différemment la puissance du moteur entre l’avancement et l’entraînement de l’outil.

Les porte-outils sont adaptés à l’agriculture de montagne et appréciés par les communes.

Un véhicule intelligent

Depuis 50 ans, Reform construit des porte-outils spécialisés pour l’agriculture et les communes. La nouvelle série Metrac H propose des véhicules entièrement repensés dans une gamme de puissance de 61 à 95 CV. Avec le modèle H75, l’accent est mis sur la polyvalence, la sécurité, l’ergonomie, la facilité d’utilisation et le confort sans oublier le côté économique. Sur ce véhicule pourvu d’un essieu oscillant, le châssis a été optimisé. Il dispose aussi d’une transmission intégrale avec blocage de différentiel avant et arrière électrohydraulique. Les cinq modes de direction, avant, arrière, en crabe, sur les quatre roues et décalée sont activés par pression sur une touche et assurent une adaptation optimale au terrain. Le relevage dispose d’un délestage électrohydraulique et d’un amortissement des vibrations. Les prises de force électrohydrauliques sont également embrayables sous charge. Au niveau du confort, la nouvelle cabine est découplée mécaniquement afin de limiter le niveau sonore et les vibrations. « Le joystick pour commander l’entraînement et la machine attelée ainsi que le Controller R-Com sont regroupés sur l’accoudoir ergonomique », explique Pius Kaufmann, directeur de l’entreprise Agromont AG, responsable Reform pour la Suisse. Diverses possibilités de programmation supplémentaires, dont une gestion de fourrière, sont prévues dans la version H75 pro.

Made in Switzerland

La fabrication en série des premiers porte-outils Rigitrac SKH 60 débute cette année. Le développement et la production de ce véhicule sont réalisés à Küssnacht am Rigi (SZ) par l’entreprise familiale Sepp Knüsel AG. Les particularités de cette faucheuse deux essieux sont le châssis à articulation pivotante jusqu’à 15° et sa construction particulièrement robuste. Le mécanisme d’entraînement est monté de manière à limiter les vibrations et dispose d’un circuit hydraulique séparé. Les relevages avant et arrière sont intégrés au châssis et les accessoires guidés par l’essieu. En plus des modes de direction habituels, le Rigitrac dispose d’un mode différé, breveté : à partir d’un angle de braquage de 10° à l’avant, la direction différée commence automatiquement le braquage sur l’essieu arrière jusqu’à atteindre un angle de braquage identique à celui de l’essieu avant. « Une autre innovation importante est le correcteur de dévers de la cabine, entièrement découplée, qui compense une pente jusqu’à 30 % », déclare Sepp Knüsel, patron de l’entreprise Rigitrac.

Le joystick est central pour commander toutes les fonctions.

Un véhicule léger et maniable

Le modèle Sauerburger Grip 4-70 se distingue par son faible poids, son confort de conduite, sa maniabilité et sa visibilité. La construction avec une cabine centrée et sur supports hydrauliques limite les émissions sonores de 75,8 dbA pour le chauffeur en assurant une vue dégagée sur les roues et les outils attelés. Le moteur situé à l’arrière améliore l’équilibre lors de travaux avec une machine frontale. Dans la cabine, le joystick permet de commander l’entraînement et toutes les fonctions hydrauliques, ainsi que la gestion du relevage avant. « Le Grip 4-70 est construit sur un châssis en deux parties reliées à l’avant par un point de pivot situé 32 cm au-dessus du centre de l’essieu. Cette construction confère au véhicule une résistance au renversement nettement plus élevée », explique Adrian Rätz, co-directeur de Heer Landmaschinen, importateur de la marque Sauerburger. En plus des modes de direction habituels avant, arrière et en crabe, un mode Drift est disponible. Les essieux sont alors commandés séparément, l’avant par le volant et l’arrière à l’aide du joystick afin d’augmenter la stabilité dans les fortes pentess.

Ces quatre porte-outils à entraînement hydrostatique sont équipés d’un levier multifonctions et conçus pour assurer un maximum de sécurité dans les pentes. Un large choix de pneumatiques est disponible pour chacun d’eux et leur polyvalence permet une utilisation durant toute l’année, tant pour les travaux agricoles en zones de montagne que pour le service communal. 

Articles les plus lues

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.