category icon

Technique agricole

Désherbage mécanique pour toutes les cultures

Le désherbage mécanique est un sujet complexe dont la réussite dépend de nombreux facteurs. Il existe un grand nombre de machines, ne serait-ce qu’au niveau des herses étrilles, avec différents types de dents et systèmes de réglage. Le type de sol, le stade de la culture et des adventices sont également à prendre en compte dans ce travail.

Réglage mécanique de l’agressivité sur une herse Hatzenbichler.

Réglage mécanique de l’agressivité sur une herse Hatzenbichler.

Publié le

Actualisé le

Rédacteur, Revue UFA

Herse étrille

La machine la plus polyvalente pour le désherbage mécanique des cultures est la herse étrille. Elle s’emploie dans quasiment toutes les cultures, céréales, sarclées, cultures maraichères et spéciales comme les fraises. Le succès de ce travail dépend beaucoup du dessèchement des adventices qui doivent être arrachées. Et l’arrachage des adventices dépend lui des conditions de sol, donc de l’humidité, de la préparation avant et au semis, ainsi que du réglage de la herse étrille.

Le sol

Le sol doit être grumeleux et sec. Des sols lourds, argileux-silteux ont aussi plus tendance au croûtage. Lors de la préparation du sol, du semis et du désherbage, il est important de maintenir un sol le plus plat possible et d’éviter la formation d’ornières. L’état du sol va définir le réglage de la herse, donc l’agressivité des dents.

alt_text

Herse étrille Treffler dans une culture de soja. 

Le bon moment pour un hersage

L’étrillage à l’aveugle (avant la levée de la culture) permet généralement d’éliminer un grand nombre d’adventices, souvent dans de bonnes conditions. D’excellents résultats (jusqu’à 80% d’adventices éliminées) sont aussi obtenus sur des adventices au stade germination et levée. Plus tard, au stade rosette, les adventices sont mieux ancrées. L’agressivité des dents de la herse doit être augmentée, avec un risque accru de dégâts à la culture. Un temps ensoleillé, idéalement avec du vent, assure le dessèchement des plantules déposées sur le sol par le travail de la herse.

Avantages d’un travail du sol

Les dents de la herse étrille travaillant à une profondeur de 2 à 3 cm favorisent l’aération du sol. En même temps, une régulation du taux d’humidité se fait en coupant la capillarité et en diminuant l’évaporation. Un effet bénéfique sur le tallage est également observé.

alt_text

Herse étrille Hatzenbichler dans une culture de maïs. 

Les machines

La description se limite à trois marques courantes (tableau 1).Deux proviennent de constructeurs autrichiens et une est allemande. La marque Einböck est distribuée par la maison Aebi Suisse et la marque Hatzenbichler par Robert Aebi Landtechnik. La marque allemande Treffler est distribuée en Suisse par Agrar-Landtechnik. Ces trois marques disposent d’une longue expérience dans le désherbage mécanique des cultures et le hersage des prairies.

Modèle Einböck

Cette machine polyvalente est commercialisée avec des largeurs de travail allant de 1.5 à 15 m. Elle est composée d’éléments de 1.5 m avec six tubes portes-dents ronds et résistants au vrillage sur toute la longueur. L’inclinaison régulière des dents assure une pression constante sur le sol. Les 60 dents par compartiment laissent un espace de 2.5 cm entre chaque passage de dent. Un guide en matière synthétique stabilise l’orientation de chaque dent sur son tube. Les spires des dents sont situées en-dessous de la fixation et le débattement se fait uniquement sur le ressort. Chaque compartiment est équipé d’un levier central de réglage de l’inclinaison des dents avec cinq positions au choix. Plus les dents s’approchent d’une position verticale et plus le travail devient agressif. En version standard, la herse étrille est équipée de dents de 490 mm de longueur et de 7 mm de diamètre. Un système hydraulique de réglage de l’agressivité est disponible en option. «Pour cette machine, il existe tout un choix de dents de différentes longueurs, formes et diamètres. Le choix des dents dépend du type de cultures, du sol et de l’effet sur le sol désirés. Pour ces travaux, la herse étrille rotative travaille aussi bien l’interligne qu’entre les plantes sur la ligne» comme l’explique Gerhard Aebi, de la Direction Aebi Suisse.

alt_text

Herse étrille Einböck dans une culture de pois. 

Modèle Hatzenbichler

Ce modèle est aussi disponible dans des largeurs de travail de 1.5 à 15 m, avec des unités de 1.5 m. Les portedents sont des profils plats au nombre de six par unité. Un réglage central mécanique permet de définir dix positions pour définir l’agressivité des dents. Un système hydraulique de réglage en continu est également disponible. Il facilite la position horizontale des dents lors du repli de la machine en position de transport. Les spires des dents sont situées au-dessus du profil qui les porte. La dent traverse le support et est maintenue avec une vis dans celui-ci. Il n’y a pas de surface non travaillée, puisque le travail des dents se coupe d’une unité sur l’autre. Comme nous l’explique Steeve Trolliet, conseiller technique chez Robert Aebi, «plusieurs types et qualités de dents sont également disponibles dans des longueurs de 380 à 450 mm et des diamètres de de 6 à 8 mm».

Sur ces deux modèles, l’adaptation au terrain est assurée par le biais des unités suspendues au châssis par des chaînes. Ces herses étrilles peuvent être équipées d’un semoir spécifique de la marque.

Modèle Treffler

Sur le modèle TS de Treffler, appelé herse étrille de précision à dents mobiles, la pression ne se règle pas par l’inclinaison des dents, mais par la tension exercée par un ressort individuellement sur chaque dent dans une plage de 200 g à 5 kg.

«La machine est composée d’un châssis avec des éléments repliables variant selon la largeur de travail. Les dents sont montées individuellement et travaillent latéralement par leur propre résistance» explique Rémy Vaucher de Agrar-Landtechnik. Cette machine est employée presque exclusivement avec un réglage hydraulique de la pression sur les dents. L’inclinaison des dents reste ainsi toujours identique ainsi que la garde au sol. La profondeur de travail est définie comme sur les autres marques par les roues de jauge. La suspension individuelle des dents assure une bonne adaptation au terrain et une pression constante sur toutes les dents. Lors du désherbage de pommes-de-terre par exemple, la pression des dents est identique sur la crête, le flanc et le fond du sillon.

Ces trois modèles de herse étrille se différencient principalement par le type de dents et le montage de celleci. Le choix des dents, de la longueur et du diamètre dépend des cultures à désherber, sauf pour le modèle Treffler. Ce type de herse reste le plus polyvalent, contrairement à une herse rotative qui s’emploie sur une période plus courte.

Le compromis consiste à trouver la machine utilisable dans toutes les cultures de l’exploitation, y compris les prairies, en ajoutant une lame niveleuse pour égaliser la terre en surface. 

Auteur Jean-Pierre Burri, Revue UFA, 1510 Moudon

Offres lecteur

Offres lecteurs

Commandez dès maintenant l'une de nos offres lecteurs.

Commander ici

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.