category icon

Technique agricole

Le désherbage de l’avenir ?

L’agriculture est constamment à la recherche de solutions alternatives dans tous les domaines. Les désherbages mécaniques des cultures pratiqués dans les modes de production biologiques sont également applicables dans les systèmes conventionnels. L’efficacité reste dépendante de facteurs externes comme la météo et le stade de développement des adventices.

Le soja peut être désherbé mécaniquement sur la ligne.

Le soja peut être désherbé mécaniquement sur la ligne.

Publié le

Actualisé le

Rédacteur, Revue UFA

Sarclage

Le sarclage permet de réaliser plusieurs travaux en un seul passage. Il consiste à éliminer les mauvaises herbes, à briser la croûte à la surface et à aérer la couche superficielle du sol. Par la même occasion, le passage avec une sarcleuse (bineuse) favorise la minéralisation et donc l’approvisionnement en éléments nutritifs des plantes. La capillarité est coupée et l’évaporation est sensiblement réduite.

Qualité du sarclage

L’efficacité du désherbage dépend de nombreux facteurs. Le meilleur résultat est obtenu dans un sol ressuyé, en présence d’un bon ensoleillement durant les jours qui suivent le travail et lorsque les adventices se trouvent à un stade précoce. Les adventices doivent être arrachées pour ensuite sécher rapidement à la surface du sol. Réalisé dans des conditions optimales, le sarclage peut éliminer la quasi-totalité des adventices. Il peut par contre être inefficace si les conditions sont défavorables et si les mauvaises herbes sont trop développées.

Types de machines

Dans la pratique, les sarcleuses munies de socs travaillant sur l’interligne sont les modèles les plus courants. Les dents semi-rigides ou flexibles existent en différentes formes qui varient en fonction de la profondeur de travail souhaitée. « Les machines à socs présentent une meilleure efficacité sur les adventices vivaces et le montage sur parallélogramme assure une profondeur de travail régulière et précise », explique Josy Taramarcaz, conseiller en production biologique chez Agridea à Lausanne. Les machines équipées de dents flexibles de type vibro brassent fortement la terre et assurent une vitesse d’avancement plus élevée. Le risque de projection de terre sur la culture et de blessures aux racines augmente.

Désherbage sur la ligne

La sarcleuse à doigts (Kress) et l’étrille rotative sont des machines spécialement développées pour le travail sur la ligne. Ces machines s’utilisent en combinaison avec le sarclage interligne, lors du même passage. Les doigts Kress sont des doigts en caoutchouc disposés de chaque côté de la ligne déracinant les adventices jusqu’au stade cotylédon. Le risque de blessures à la culture reste faible et le résultat est meilleur dans les sols plutôt limoneux. L’étrille rotative travaille la ligne sur une largeur de 15 cm, en biais par rapport au rang (30°). La rotation des éléments est assurée par l’avancement du tracteur entre 6 et 15 km/h. Les adventices jusqu’au stade deux feuilles sont éliminées par cette méthode, qui fonctionne aussi avec la présence de résidus végétaux.

alt_text

Les conditions et le stade des adventices sont primordiaux pour une bonne efficacité du sarclage.

Guidage

Au niveau du guidage, la plupart des fabricants proposent des systèmes équipés d’une caméra. Ce système assure un travail très précis. La possibilité de travailler seul sans la présence d’une personne sur la machine assure également davantage de flexibilité. « Dans le cadre d’un guidage par GPS et correction RTK, le semis doit se faire avec le même degré de précision, afin d’assurer un désherbage au plus proche de la culture. Les fiches techniques Agridea bio 3.3.41 à 3.3.46 décrivent les différents systèmes de guidages », précise Josy Taramarcaz.

Carré

L’entreprise française propose des sarcleuses pour le maïs jusqu’à douze rangs, sept rangs dans le tournesol et dix-huit rangs dans les betteraves. Selon le type de culture, toute une gamme d’éléments sur parallélogrammes de sarclage interligne, sur la ligne et de buttage, est proposée. Monté sur la sarcleuse, un système de traitement phytosanitaire ou de fertilisation localisée avec application sur la ligne permet d’économiser des intrants en combinaison avec le désherbage mécanique.

Pour le guidage par caméra, la correction est réalisée à l’aide d’un vérin sur un bâti (précicam) attelé au tracteur et portant la sarcleuse. Une dérive de 20 cm est possible dans les deux sens par rapport à l’image de la caméra fixée généralement sur la sarcleuse. En bout de champ, le système est centré automatiquement.

Einböck

Le fabricant autrichien Einböck propose ses bineuses en trois versions: Chopstar (dents), Rollstar (étoiles) et Hillstar (disques butteurs). Les trois systèmes sont équipés du même châssis sur lequel sont montés les éléments sur parallélogrammes. La forme du châssis permet un montage simple des éléments à l’aide d’un levier. La profondeur de travail est réglée en continu par un système à manivelle de gestion de hauteur des roues. Un vérin de pré-guidage hydraulique affine le guidage par le troisième point de la machine. Le système de guidage par caméra est appelé Row Guard. Il s’agit d’une chape d’accrochage munie d’un translateur dotée d’une course de 500 mm et d’un dispositif d’attelage rapide pour la bineuse. Une fois réglé, le système est entièrement automatique et le chauffeur peut se concentrer sur la conduite.

Garford

La gamme du fabricant anglais Garford comprend des machines dont la largeur de travail peut aller jusqu’à 12 m. Les éléments sur parallélogramme sont fixés sur un châssis en tube carré et sont disponibles pour toutes les cultures. Les différents types de dents et socs, corps de buttage, sarcleurs à doigts, boucliers de protection des cultures ou peignes peuvent être montés en combinaison. Le système de guidage par caméra Robocrop existe en plusieurs modèles de châssis d’attelage pourvus d’un translateur. La caméra montée sur la sarcleuse prend en compte plusieurs rangs de la culture, pour assurer une précision de travail maximale. Des équipements de fertilisation et d’application de pulvérisation peuvent également être montés sur la machine.

Les progrès techniques effectués dans les systèmes de sarclage et de guidage permettent actuellement de sarcler des cultures avec un écartement dès 15 cm. Les conditions météorologiques avant, pendant et après le passage avec la sarcleuse sont des éléments clés pour réussir. Une des difficultés consiste à trouver des conditions idéales, principalement lors de printemps pluvieux. Dans le cadre d’une agriculture plus intensive, un désherbage mécanique ne permettra peut-être pas d’obtenir chaque année les résultats escomptés. Les constructeurs l’ont bien compris et proposent des outils complémentaires pour désherber sur la ligne où les moyens mécaniques sont plus limités. 

alt_text

Dès cette année, une contribution est prévue pour le désherbage mécanique de la betterave.

alt_text

Une caméra embarquée augmente la précision et facilite le travail du chauffeur. 

alt_text

Un saclage en interligne favorise également la minéralisation.

alt_text

La herse étrille rotative travaille sur la ligne entre les plantes cultivées.

Auteur   Jean-Pierre Burri, Revue UFA, 1510 Moudon

Offres lecteur

Offres lecteurs

Commandez dès maintenant l'une de nos offres lecteurs.

Commander ici

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.