category icon

Technique agricole

Le semis de précision des céréales devient possible

Mettre en place les céréales de manière précise poursuit plusieurs buts. Cette technique permet entre autres de réaliser des économies financières et d’obtenir une levée de la culture plus homogène. Du point de vue technique, le semis de précision de céréales est réalisable.

Le Proceed est un semoir de très haute précision prévu pour toutes les cultures. Photo : Väderstad

Le Proceed est un semoir de très haute précision prévu pour toutes les cultures. Photo : Väderstad

Publié le

Rédacteur, Revue UFA

La précision de la mise en place des cultures influence dans une mesure importante la régularité de la levée et par conséquent, du développement ainsi que de la maturité de la culture. Avec les semoirs monograines, la précision au semis est assurée pour les cultures sarclées. Toutefois, il existe peu de solutions permettant la mise en terre précise d’un nombre défini de graines de céréales. Depuis quelques années, les constructeurs se penchent sur différents systèmes, dont quelques-uns semblent adaptés pour nos structures et conditions en Suisse.

« La demande pour le semis de précision de céréales est bien présente. »

Lukas Keller, Keller Technik AG

Comptage exact sur le semoir

La première étape pour un semis de précision réside dans le comptage des graines. Le constructeur suédois Väderstad a mis au point une tête de distribution particulière nommée « SeedEye ». Ce système de comptage optique des graines complète le système de contrôle qui reconnaît les bourrages dans les tuyaux. Il est disponible sur plusieurs modèles des semoirs Spirit et Rapid A. « Le système est maintenant établi chez nos clients en Suisse depuis plusieurs années », explique Lukas Keller, de l’entreprise Keller Technik AG, importateur de la marque.

« En utilisant le Väderstad SeedEye, l’agriculteur définit la densité de semis souhaitée en nombre de graines par mètre carré », déclare Lukas Keller. Au champ, des capteurs enregistrent avec précision le nombre de graines passant dans chaque tube de descente. En combinant ces informations avec les données de vitesse d’avancement provenant du radar au sol du semoir, le débit est automatiquement ajusté pour maintenir la densité de semis souhaitée.

alt_text

Le SeesEye est équipé d’un compteur sur chaque tuyau de distribution.

Avantages et exigences du semis de précision

– Chaque graine dispose de la même quantité d’eau et d’éléments nutritifs. – Chaque graine est déposée à une profondeur régulière et précise. – Favorise une levée régulière. – Le comptage des graines est une première étape. – Le semis monograine des céréales est le but à atteindre.

Expérience pratique

Andreas Wyssbrod est agriculteur et entrepreneur en travaux agricoles à Rubigen (BE). Depuis 2017, il emploie un semoir Väderstad Rapid RDA 400 équipé du dispositif SeedEye. « Avec le réglage du nombre de grains plutôt que du poids des semences, je constate une plus grande précision », déclare Andreas Wyssbrod. « Pour les semis de céréales, de colza, de pois, de haricots, etc., le système se règle automatiquement et surtout, évite de devoir procéder à un calibrage manuel », poursuit l’entrepreneur. Le risque d’erreur lors de l’étalonnage est aussi exclu. De plus, en réalisant les semis pour plusieurs agriculteurs et en changeant souvent de variétés, le gain de temps devient important. « Par contre, pour les semences qui ne sont pas calibrées, comme les mélanges prairies ou les engrais verts, un étalonnage de la machine selon le poids de semences à semer à l’are devient nécessaire », précise Andreas Wyssbrod.

alt_text

Un disque spécial est monté sur chacun des socs pour effectuer un semis graine par graine.

Semis monograine de céréales

En 2022, le semoir Proceed de Väderstad a été primé comme Farm Machine de l’année dans la catégorie semoir. Le jury a notamment apprécié la précision de travail et la polyvalence de ce semoir monograine. « Une plus grande précision permet de réduire la densité de semis et d’obtenir de meilleures conditions pour chaque graine », selon les informations du constructeur. Le cœur du Proceed se compose des éléments semeurs repris du semoir monograine Tempo avec quelques modifications. « La machine en est au stade présérie et quelques machines seulement sont employées en plein champ. Par contre, l’intérêt pour des semis de très haute précision est présent chez les agriculteurs », précise Lukas Keller. Une distance inter-rangs de 22,5 ou 25 cm doit aussi permettre un désherbage mécanique du blé et des autres céréales semées. Pour le semis de colza ou de tournesol, un espace entre les éléments de 45 ou 50 cm est possible en relevant un élément sur deux. En semant avec un élément sur trois, la mise en place du maïs à 75 cm d’in-ter-rang est réalisable. Selon le constructeur, « les essais au champ montrent qu’avec le semoir Proceed, il est possible de réduire de moitié la densité de semis du blé, tout en conservant le même rendement par rapport aux semoirs conventionnels ».

Autres systèmes et machines

En 2017, la DLG a testé un semoir Horsch Express 3KR équipé du dispositif Singularsystem permettant également le semis graine par graine de céréales. Aussi bien en laboratoire que dans les tests au champ, la machine a montré des résultats encourageants. La note « Très bon » a été attribuée pour la précision du dosage au semis du blé et du colza. Pour le Singularsystem, « la conception de la distribution centralisée et le système pneumatique sont identiques au système de semis conventionnel », indique le constructeur. La sélection jusqu’à 100 graines / seconde est ensuite réalisée par un disque spécial situé sur chaque élément semeur. La séparation graine par graine est opérée mécaniquement.

Le constructeur Monosem a présenté à l’Agritechnica en 2019 un semoir monograine capable de mettre en place des céréales avec un écartement de 25 cm. Les adaptations par rapport à un semoir graine à graine conventionnel sont relativement légères : les disques de sélection des graines sont adaptés aux semences de céréales par le nombre de trous et le diamètre de perçage, et les éléments semeurs sont plus étroits au niveau des roues de jauge, du bloc tasseur arrière et de la trémie.

Des progrès sont encore possibles

Au vu des avantages d’une précision élevée au semis en termes de nombre de grains, de profondeur de placement, mais aussi de leur répartition régulière sur la ligne, la technique doit poursuivre les améliorations dans ces paramètres sur les semoirs. D’après les essais réalisés et dans le but de respecter les normes suisses et européennes (sols sains selon le Green Deal), des progrès sont encore possibles dans le domaine de la précision de semis.

Articles les plus lues

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.