Technique agricole

Une machine pour toutes les situations

Depuis trois ans, Pöttinger propose en Suisse un modèle de presse à chambre fixe doté d’une foule d’innovations. Un agriculteur et entrepreneur en travaux agricoles du canton de Glaris présente sa machine modifiée pour ses besoins.

Heiri Zimmermann commence la deuxième saison avec son Impress 125 F Pro.

(Jean-Pierre Burri )

Publié le

Rédacteur, Revue UFA

Heiri Zimmermann est agriculteur et entrepreneur en travaux agricoles dans le canton de Glaris. Il emploie sa nouvelle presse à chambre fixe Impress 125 F Pro de Pöttinger pour la deuxième saison. Dans les terrains souvent accidentés et difficiles d’accès de la région de Glaris, il est satisfait de cette machine, dont la largeur a été réduite.

« Cela fait maintenant 22 ans que mon père a commencé à réaliser des balles rondes pour des voisins », explique Heiri Zimmermann lors de la visite de la Revue UFA sur son exploitation. « Au mois d’octobre 2018, j’ai acheté la nouvelle Pöttinger Impress 125 F Pro. L’atelier Schneider Landmaschinen AG à Mollis a modifié cette presse pour en réduire la largeur à 2,63 m et un système de liage film a été monté par l’entreprise Felix Eberhard », précise Heiri Zimmermann. Pour y parvenir, la voie a été réduite de 20 cm et les roues de jauge rapprochées au plus près du pick-up. Celui-ci mesure désormais 2,05 m de largeur au lieu de 2,30 m comme d’origine sur la version Pro. L’entrepreneur est équipé de deux presses et engage un chauffeur occasionnel lors des grosses journées de récolte. Depuis dix ans, les clients de Heiri Zimmermann sont habitués au liage des balles par film, qui réduit le risque de moisissures du fourrage et facilite l’ouverture des balles ainsi que le recyclage du plastique.

5805351_image_1_24.jpg

Le liage par film est plus pratique pour réaliser des balles d’ensilage régulières et facilite le recyclage des plastiques.

(Jean-Pierre Burri )

Rotor et couteaux

La série Impress bénéficie d’une foule d’innovations. Après le ramassage par le pick-up pendulaire bénéficiant d’un grand battement de 12 cm, le fourrage passe au-dessus du rotor qui tourne dans le même sens que le pick-up. Le rotor de gros diamètre est muni de dents en étoile. Le fourrage est acheminé régulièrement dans la chambre de pressage. La barre de coupe Flexcut de Pöttinger est munie de 32 couteaux réversibles et permet une longueur de coupe théorique de 36 mm. « Pour l’ensilage, je travaille en deux temps avec toujours la moitié des couteaux, avant de les tourner. Le système de coupe de cette presse est un des points forts de la machine. Et les clients apprécient la qualité des balles produites », commente Heiri Zimmermann. La barre de coupe peut se sortir sur le côté de la machine (Easy Move) et le nombre de couteaux est sélectionné de manière simple à l’aide d’un levier. Un système d’engagement hydraulique des couteaux est disponible, mais Heiri Zimmermann a opté pour la version manuelle.

5805351_image_0_25.jpg

Grâce au système Easy Move, les couteaux sont à hauteur pour l’entretien ou la sélection manuelle.

(Jean-Pierre Burri )

Pressage et commande

La chambre de pressage se compose de 18 rouleaux entraînés par chaîne. La pression désirée est sélectionnée sur le terminal dans la cabine. Le fourrage est compressé jusqu’à atteindre la pression définie et mesurée sur la porte arrière. Le tracteur de 165 CV de Heiri Zimmermann est suffisant dans les terrains plats. Dans les pentes, en revanche, un moteur plus puissant serait parfois souhaitable. Une puissance supplémentaire impliquerait toutefois un tracteur plus lourd et peut-être plus large, ce que l’agriculteur de Glaris ne souhaite pas. « Le liage et l’éjection de la balle s’effectuent rapidement. Il serait par contre intéressant de disposer d’un système de liage par film monté d’usine. J’apprécie le réglage hydraulique du timon et les commandes via le terminal Expert 75 dans la cabine », affirme Heiri Zimmermann, qui utilise plusieurs machines de fenaison Pöttinger et qui en est très satisfait, comme du service, d’ailleurs. 

5805351_snip_1590665309858.png

« Une machine sur mesure pour atteindre les parcelles difficiles d’accès »

Heiri Zimmermann vit avec sa famille dans le village de Mitlödi, dans le canton de Glaris, appelé communément « Zigerschlitz » en référence au fromage schabziger qui provient de cette région. Ce village est situé à une altitude de 500 m au pied du majestueux « Glärnisch », qui fait l’objet de nombreux mythes. Le sommet de cette montagne est semble-t-il visible depuis un point précis de la gare de Zurich.

En 2007, la famille Zimmermann a construit une nouvelle étable moderne avec une salle de traite DeLaval de quatre places tandem. Le lait est vendu à la coopérative laitière Mooh et le jeune bétail est placé en estivage sur un alpage de la région. Le domaine est géré selon les règles de l’agriculture biologique. Il s’étend sur 21 hectares et compte en moyenne 22 vaches laitières de différentes races. Le jeune exploitant a repris le domaine de son père, qui est âgé aujourd’hui de 76 ans et qui participe encore aux travaux de fenaison en utilisant le nouvel andaineur double Pöttinger Top 702 C.

Dans sa région de montagne en zone d’ensilage, Heiri réalise au printemps et en automne des balles enrubannées. « J’emploie une enrubanneuse séparée afin de pouvoir presser le foin et le regain avec une machine la plus légère possible », explique Heiri Zimmermann. « Dans les parcelles souvent petites et les passages difficiles, la Impress Pro de Pöttinger est parfaitement adaptée ». Les agriculteurs apportent le plus grand soin aux prairies, qui, malgré les irrégularités de terrain, sont fauchées sans dégât au gazon. Souvent, toute la famille passe le râteau pendant que l’entrepreneur presse le fourrage. Avec son tracteur Fendt 516, Heiri accorde beaucoup de soin à la récolte du fourrage : il n’hésite pas à passer entre les arbres dans les vergers hautes tiges et travaille souvent dans les terrains en pente. Auparavant, Heiri travaillait à plein temps dans une entreprise de la région et conduisait aussi les camions pour le service de bennes. Maintenant, il a décidé de se consacrer à son domaine et aux travaux d’entreprise : pressage, transport de paille, épandage de fumier, ramassage des balles rondes et service d’hiver. Il peut ainsi consacrer plus de temps à sa famille et à son épouse Rita, qui travaille sur l’exploitation et gère souvent seule le bétail durant la saison. Durant ces périodes, ce sont les parents de Heiri Zimmermann qui gardent les trois enfants en bas âge.  


Offres lecteur

Offres lecteurs

Commandez dès maintenant l'une de nos offres lecteurs.

Voyage de lecteurs en Sicile reporté à septembre 2021

11. - 18.09.2021

Voyage de lecteurs en Sicile reporté à septembre 2021

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.

  • Les cookies nécessaires permettent d'activer les fonctionnalités de base. Le site web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies, et ne peut être désactivé qu'en modifiant les préférences de votre navigateur.