category icon

Technique agricole

Une mécanique efficace et simple à utiliser

Les faneuses de grande largeur permettent à la fois un rendement élevé et un suivi du terrain précis. Différents systèmes sont possibles pour atteindre un ramassage propre. Une machine semi-portée ne nécessite pas un tracteur très puissant.

Publié le

Actualisé le

Rédacteur, Revue UFA

 

Une faneuse doit assurer un ramassage du fourrage propre, sans gratter le sol, et surtout un épandage homogène. Pour cela, un bon suivi du terrain est important, afin d’attraper également l’herbe déposée dans les inégalités du sol. La répartition homogène va permettre un séchage plus régulier du fourrage. Sur le terrain, une faneuse est parfois soumise à une forte sollicitation. C’est pourquoi une construction robuste permettant des réglages précis est un point essentiel, sans oublier le transport sur la route qui doit être sûr, notamment pour les autres usagers.

Largeur de travail

Une machine de 13 m de largeur permet un rendement élevé à l’heure. « Notre Claas Volto 1300T a une grande largeur de travail et surtout reste maniable », explique Pascal Rey, agriculteur aux Verrières dans le canton de Neuchâtel. « C’est aussi une machine simple qui travaille bien dans nos conditions », poursuit l’agriculteur, qui réalise environ 100 ha de foin par an ainsi que la seconde coupe. Une machine de cette envergure épand cinq andains laissés par une faucheuse de 3 m de barre de coupe. L’avantage d’une faneuse semi-portée est qu’un

tracteur relativement peu puissant suffit pour son fonctionnement et qu’elle est facile à transporter grâce à une largeur hors tout inférieure à 3 m. Pour Pascal Rey, cette faneuse semi-portée est « roulante » et son gabarit compact facilite le stockage en hiver.

Construction de la machine

Pour une largeur de travail de 13 m, les faneuses comportent dix ou douze rotors. Des rotors présentant un diamètre plus petit ainsi qu’un écart réduit entre eux doivent assurer un travail intensif en projetant l’herbe plus haut. En revanche, des rotors plus grands projettent le fourrage à une plus grande distance. La Volto de Claas comporte dix rotors munis de sept bras chacun. Les autres modèles de la comparaison ont tous douze rotors à six bras pour une largeur de 13 m. Le modèle Vicon Fanex est l’exception, puisque sur ses 15 m de largeur de travail, il compte quatorze rotors à six bras. Le nombre de bras influence la qualité de l’épandage, car plus le rotor comporte de bras, moins chacun projette de fourrage, ce qui assure un meilleur « mélange ». La simplicité est un des buts recherchés par les constructeurs, qui proposent des boîtiers et des entraînements avec peu voire pas d’entretien. « Nous tenons à garder nos machines longtemps et un graissage régulier reste nécessaire pour cela », explique Pascal Rey. « Pour des raisons de simplicité, nous avons choisi la version sans toile d’andain, et un seul raccord hydraulique pour le repli de la machine est nécessaire », raconte l’agriculteur, qui tient aussi à travailler avec un concessionnaire proche pour obtenir rapidement des pièces de rechange. Le type de construction influence aussi le poids de la faneuse, qui varie d’une tonne entre le modèle le plus léger et celui le plus lourd pour la même largeur de travail.

Réglage de la hauteur

L’adaptation au sol est obtenue par diverses techniques. En premier lieu, la hauteur de travail est réglée à l’aide d’un système mécanique ou hydraulique. Pour la plupart des modèles, les roues de transport de grande dimension restent au sol en position de travail. La Volto fait exception puisque les roues de transport situées à l’arrière sont pivotées au-dessus de la machine et que deux roues de jauge sont fixées au châssis de transport. Et sur les modèles de Pöttinger et de Vicon, les roues de transport font office de roues de jauge au champ. Le réglage de l’inclinaison des rotors (angle de piquage) est le second point important à gérer.

Les machines se différencient ensuite par le diamètre des rotors, le type de bras porte-dents et par les dents elles-mêmes. Les dents symétriques, donc de longueur identique, ramassent le fourrage sur deux hauteurs en raison de l’inclinaison de la machine et brassent plus le fourrage. Les dents asymétriques, avec une dent plus longue sur l’extérieur, ramassent le fourrage au même niveau par rapport au sol. Pour le réglage de la machine, un angle de piquage plus important réduit la largeur de travail. Il est alors possible que du fourrage ne soit pas travaillé entre les rotors. Les réglages prévus sur les machines évitent en principe ce problème.

Suivi du sol

Pour assurer le suivi du sol, les fabricants ont développé des constructions de rotors particulières (Optitedd, Dynatech, HD, etc.). Les bras de rotors sont en fer plat, profilés ou tubes ronds, selon le constructeur, et de forme spécifique pour offrir une bonne rigidité. Kuhn propose un bras de rotor estampé et encastré sur l’assiette dans le but d’augmenter la rigidité, notamment pour les fourrages très lourds. Son système GSC (Ground Save Control) doit améliorer le suivi du terrain grâce à un châssis de support muni d’une articulation entre chaque élément ainsi qu’une distance réduite entre la roue et la fourche qui ramasse le fourrage.

La largeur des rotors influence directement l’épandage.

Claas améliore la dispersion du fourrage avec son système Max Spread et une position des dents tangentielles. Cela permet un meilleur ramassage, une vitesse d’avancement supérieure et une répartition sur une largeur maximale.

Chez Krone, l’essieu de transport contribue au suivi du sol. Le réglage de la hauteur est centralisé et les dents asymétriques sont réglables sur trois positions. Lorsque les rotors sont en position de tournière, un ressort pousse le châssis de transport vers le bas et empêche une charge d’appui négative sur l’attelage.

Sur les modèles Pöttinger Hit HT, le châssis de transport sert de roues de jauge en position de travail. Les rotors Dynatech sont munis de bras en fer plat, recourbés et portant des dents asymétriques. Avec cette géométrie, le fourrage est prélevé par les dents en position fuyante et traité de manière plus douce. La hauteur de travail est assurée et le poids de la machine réparti uniformément sur les roues des toupies. La Hit HT 13 120 est la faneuse la plus légère de la comparaison.

Le modèle du constructeur slovène SIP se distingue par un réglage hydraulique de la hauteur de travail. La hauteur des roues et l’angle de piquage sont réglables sur plusieurs positions et les rotors sont protégés par un double embrayage.

La Fanex 1564 C est équipée du nouveau système de suivi du sol TerraFlow, lequel connecte le réglage de la hauteur au point central de l’essieu de transport. De ce fait, les rotors sont indépendants des mouvements du tracteur et s’adaptent au sol en maintenant une hauteur de travail constante. En option, la machine peut être équipée d’un réglage hydraulique de la hauteur, ainsi que d’une toile d’andainage à repli hydraulique. 

En bref

Points essentiels pour une faneuse de grande largeur

– Il faut veiller à adapter l’angle de piquage (angle plus important lors d’une grande quantité de fourrage).

– Il est important d’ajuster la hauteur des dents pour un ramassage propre.

– De petits rotors projettent le fourrage en hauteur.

– De grands rotors projettent le fourrage plus loin et en largeur.

– L’articulation des éléments du châssis de support permet l’adaptation des rotors au terrain.

Agri Quiz : Activité de loisir

Agri Quiz : Activité de loisir

Au printemps, les activités de loisirs en plein air reprennent. Testez vos connaissances sur le droit d'accès libre, le droit foncier, les questions de responsabilité ou les offres et événements agrotouristiques à la ferme en participant au quiz agricole de la Revue UFA.

Vers le quiz
Quiz Agri : Le lisier - Un engrais de haute valeur

Quiz Agri : Le lisier - Un engrais de haute valeur

Testez vos connaissances en participant à l’Agri Quiz de la Revue UFA. Pourquoi est-il obligatoire de stocker le lisier en hiver ? Quel système d’épandage réduit le plus les pertes d’ammoniac ? 

Vers le quiz

Articles les plus lues

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous fournissant des informations sur la manière dont le site est utilisé. Pour plus d'informations, consultez notre politique en matière de cookies.

  • Les cookies nécessaires permettent la fonctionnalité de base. Le site ne peut pas travailler correctement sans ces cookies, qui ne peuvent être désactivés qu'en modifiant les paramètres de votre navigateur.