Vie quotidienne

Aide durable à l’auto-assistance

Dans les pays africains situés au sud du Sahara, une personne sur deux vit en dessous du seuil de pauvreté et une personne sur quatre souffre de malnutrition. C’est dans ce genre de situations que Vétérinaires Sans Frontières (VSF) intervient. VSF ne fournit pas seulement une aide en cas de catastrophe mais privilégie aussi l’aide à l’auto-assistance.

Aide en médecine vétérinaire : un assistant bien formé vaccine un zébu.

Publié le

Zootierarzt und Wissenschaftspublizist

Vétérinaires Sans Frontières

Vétérinaires Sans Frontières (VSF) Suisse est une association à but non lucratif des vétérinaires suisses. VSF estime que la stratégie One Health est la clé du succès. Sachant que la santé des êtres humains, des animaux et la sauvegarde de l’environnement sont très étroitement liées, VSF n’intervient pas seulement en cas d’urgence, mais de façon diversifiée et interdisciplinaire. Actuellement, VSF Suisse concentre son activité sur six pays d’Afrique de l’Ouest et de la corne de l’Afrique, soit le Mali et le Togo ainsi que le Soudan du Sud, l’Ethiopie, le Kenya et la Somalie. Selon le Prof. Dr Ueli Kihm, président de VSF Suisse, il s’agit de privilégier des aides qui ont un effet multiplicateur, comme cela se fait au Kenya, par exemple : « Désormais, tout un village bénéficie du projet qui consiste à procurer des chameaux à des familles pauvres et à aider des groupes de femmes défavorisées à transformer et à commercialiser du lait. Le projet qui s’étend de la production à la commercialisation implique aussi bien les éleveurs que les petits paysans et les vendeurs de lait. »

Créer une base d’existence

Dans les régions situées dans la corne de l’Afrique où les grandes cultures sont impossibles à pratiquer, la production animale sur de grandes prairies naturelles est la manière la plus judicieuse d’utiliser les terres disponibles. Mais lorsque les maigres herbages commencent à griller, que les sources d’eau se tarissent, que les animaux ne produisent presque plus de lait et que les prix des denrées alimentaires flambent, la population locale finit par souffrir de famine. Ce cercle vicieux se manifeste par les cadavres d’animaux omniprésents et la présence de nomades épuisés dans des camps.

Dans un premier temps, il s’agit alors d’apporter une aide en cas d’urgence en distribuant de l’eau à la population et de la nourriture riche en nutriments aux familles dont les enfants en bas âge sont sous-alimentés. Cette aide d’urgence n’est toutefois pas seulement destinée à sauver des vies. Elle est aussi organisée de manière à protéger durablement les conditions de vie des personnes menacées.

5424380_image_5_65.jpg

Une famille nombreuse reçoit du menu bétail grâce à un projet de soutien.

La distribution de fourrages destinés aux animaux figure parmi ces mesures. Elle vise à sauver les bovins, les moutons, les chèvres et les chameaux et à reconstituer ainsi les troupeaux, ce qui peut prendre plusieurs années. Parallèlement à cela, les pharmacies locales sont approvisionnées en médicaments vétérinaires et les détenteurs d’animaux reçoivent des bons de traitement. VSF Suisse participe par ailleurs à la réparation des points d’eaux et des canaux d’irrigation, à l’introduction des cultures fourragères et maraîchères ainsi qu’au renforcement des marchés pour les produits animaux. Le meilleur niveau de résistance des êtres humains et des animaux aide les nomades et les petits paysans à préserver leurs rendements et leurs revenus tout en ménageant leur santé.

One Health

Le principe One Health est spécialement indiqué là où les interactions entre les personnes, les animaux de rente et l’environnement sont importantes, dans un contexte où les prestations publiques font défaut. C’est le cas dans les zones où VSF intervient en Afrique. Il s’agit alors de maîtriser des situations complexes comme la propagation des maladies par la nourriture et l’eau, par contamination entre les animaux et les êtres humains ou suite à des problèmes environnementaux. C’est pour cette raison qu’une étroite collaboration entre la médecine humaine, la médecine vétérinaire et les sciences de l’environnement est primordiale. Les vétérinaires y sont sensibilisés. « Outre la stratégie One Health, VSF Suisse veille à traiter les personnes concernées comme des ayants-droits et non comme des victimes tout en entretenant de bons contacts d’égal à égal, que ce soit avec les bénéficiaires, les partenaires et les autorités. C’est ce qui explique pourquoi les collaborateurs impliqués dans tous ces projets sont généralement des locaux et non des suisses. Dans l’aide à l’auto-assistance, on sait en effet que la proximité et la communication humaines, dans le langage local, sont des élé-ments-clés pour réussir », précise le directeur de VSF Suisse, Daniel Bolomey. 

Auteur   Heini Hofmann, vétérinaire de zoo et journaliste scientifique, 8645 Jona

Photos   VSF Suisse |Tom Martin

Informations supplémentaires   www.vsf-suisse.org

Histoire d’un enfant du Soudan du Sud

Il s’appelle John Lomoi. Son père a été tué pendant la guerre entre clans rivaux et son beau-père le frappait. Lorsqu’il décida de fuir de son domicile, l’armée le captura et l’enrôla comme enfant soldat. Il vit des amis souffrir et mourir. Lorsqu’il fut libéré, il reçut de VSF Suisse deux moutons et un kit de survie avec une canne à pêche, des fils anti-moustiques, du savon, un chaudron et des semences de légumes. Aujourd’hui, John est indépendant et est même scolarisé. Il souhaite devenir vétérinaire.


Offres lecteur

Offres lecteurs

Commandez dès maintenant l'une de nos offres lecteurs.

Voyage de lecteurs en Sicile reporté à septembre 2021

11. - 18.09.2021

Voyage de lecteurs en Sicile reporté à septembre 2021

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.

  • Les cookies nécessaires permettent d'activer les fonctionnalités de base. Le site web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies, et ne peut être désactivé qu'en modifiant les préférences de votre navigateur.