category icon

Gestion

Augmenter la production ou se diversifier?

A l’occasion de leur rencontre d’automne annuelle, les membres du réseau European Dairy Farmers Suisse se sont retrouvés sur l’exploitation de Steve et Véronique Banderet à Champagne (VD). En plus d’avoir visité l’exploitation, les membres ont discuté de l’orientation future de l’exploitation.

La rencontre d’automne 2016 d’EDF Suisse s’est déroulée à Champagne.

La rencontre d’automne 2016 d’EDF Suisse s’est déroulée à Champagne.

Publié le

Actualisé le

ehemalige Redaktorin UFA-Revue

Journée d’automne EDF Suisse

Les membres d’EDF sont spécialisés dans la production laitière et organisés sous la forme d’un réseau de travail. Ils essaient d’améliorer ensemble la rentabilité de leurs exploitations et d’identifier dans quels domaines la production pourrait encore être améliorée. Les membres connaissent très bien leurs résultats économiques personnels et sont ainsi capables de déterminer si des améliorations sont encore possibles.

Réunion d’automne

Une fois par année, lors de la rencontre d’automne, un membre d’EDF accueille ses collègues sur son exploitation. A cette occasion, les participants se réunissent pour résoudre un problème d’exploitation momentané ou pour aborder les changements prévus (remise d’exploitation, agrandissement de l’étable, réduction des pointes de travail, etc.).

«Ferme le Cèdre»

Cette année, la rencontre annuelle des membres du réseau European Dairy Farmers Suisse (EDF) s’est déroulée sur l’exploitation «Ferme le Cèdre» de Steve et Véronique Banderet. Cette exploitation située dans le canton de Vaud, à Champagne, est actuellement spécialisée dans la production laitière et les grandes cultures. Le lait des 24 vaches qui composent le troupeau est transformé en gruyère et autres spécialités dans la fromagerie locale. Une nouvelle stabulation libre a été édifiée en 2016 pour remplacer la stabulation entravée. Les nouvelles installations permettent d’héberger 60 vaches et génisses mais ne sont actuellement pas utilisées au maximum de leur capacité. Steve Banderet aimerait par ailleurs développer son entreprise et créer une nouvelle branche d’exploitation.

Après la présentation de l’exploitation, les membres d’EDF se sont par conséquent penchés sur les questions suivantes:  • Dans quelle mesure le nouveau bâtiment peut-il être valorisé au mieux?  • Un passage au bio est-il une option?  • Intensification en se lançant dans l’engraissement de poulet?

alt_text

Les discussions en groupe ont permis de bons échanges.

Augmenter le cheptel ou opter pour d’autres solutions ?

Sachant que les volumes de lait vendus à la fromagerie sont contingentés, la production laitière peut uniquement être développée pour autant qu’un autre producteur réduise ou cesse la production. Il faut donc trouver d’autres solutions permettant de valoriser les volumes offerts par la nouvelle stabulation. La discussion en groupe a été très fructueuse et a permis d’élaborer des solutions créatives: réduction du niveau de production laitière par vache (plus de vaches avec des performances de lactation moins élevées, stratégie pâture intégrale), fusion avec une autre exploitation (communauté partielle d’exploitation), utiliser une partie de la stabulation pour les chevaux en pension, utiliser le lait produit en plus pour l’engraissement de veaux ou pratiquer en plus l’engraissement de taureaux. C’est à cette dernière option que le chef d’exploitation s’est le plus fortement identifié. Steve Banderet pourrait même imaginer de commercialiser la viande de ses animaux d’engraissement en vente directe: «Dans la région, il existe assurément une demande.»

Bio ou engraissement de poulet

La reconversion au bio serait une solution envisageable pour le chef d’exploitation. Le marché du gruyère bio est néanmoins plutôt restreint et peu intéressant en termes de prix. Le passage au bio dans les grandes cultures serait par contre intéressant mais impliquerait des besoins en main-d’œuvre supplémentaires. Le cheptel animal devrait aussi augmenter pour disposer de suffisamment d’engrais de ferme pour la fertilisation des surfaces (92 ha). Steve Banderet n’ayant pas l’intention d’engager plus d’un salarié, la solution du «bio» a été assez rapidement éliminée.

La construction d’une halle à poulet est le projet qui a été le plus concrètement envisagé jusqu’ici. Steve Banderet a déjà conclu un contrat avec un transformateur et une demande de permis de construire a été déposée. Cette demande de permis s’est soldée par de nombreuses oppositions de la part du voisinage. La discussion de groupe a donc porté sur la façon de traiter ces oppositions. Les membres du réseau EDF ont conseillé à Steve Banderet de prendre contact directement avec les personnes concernées, pour leur expliquer pourquoi il souhaite investir dans l’engraissement et pour quelles raisons il est judicieux de produire des poulets suisses.

Conclusion

La manière dont l’exploitation de Steve Banderet évoluera reste à définir. La journée d’automne du réseau EDF a toutefois permis de réunir de précieux conseils.

Le printemps prochain, EDF Suisse se réunira pour discuter des résultats d’exploitation. Pour les participants, ce sera une nouvelle occasion de comparer leurs résultats, de discuter, de rechercher des potentiels d’optimisation et de les mettre à profit. 

AuteureSandra Frei, Revue UFA, 3360 Herzogenbuchsee

European Dairy Farmers Suisse

Un groupe de producteurs de lait suisse fait partie de European Dairy Farmers depuis plus de dix ans. Dans le cadre de ce réseau, ils sont accompagnés par plusieurs spécialistes issus du monde de la formation, de la recherche et du conseil. Les trois piliers d’EDF sont les suivants:

1 er Comparaison des coûts de production EDF

• Calcul des coûts de production au niveau européen

2 e Echange au sein des groupes nationaux

• Analyse des coûts au niveau national  • Deux rencontres par année:  – Rencontre de printemps au mois d’avril: workshop pour l’analyse des coûts  – Rencontre d’automne: rencontre sur une exploitation pour traiter un thème actuel

3 e Congrès EDF

• Congrès annuel dans un pays européen  • Exposés techniques et workshops sur des sujets économiques, l’organisation du travail et la technique de production  • Visite d’exploitations EDF  • Réseau social et échange ouvert avec des producteurs issus de toute l’Europe

L’événement annuel principal est le congrès, qui se déroule chaque année dans un pays différent. L’année prochaine, ce congrès aura lieu en République Tchèque, du 27 au 29 juin.

Le secrétaire d’EDF Suisse est Ana Burger, de Leutwil. La présidence est occupée par Christoph Stämpfli, de Schüpfen. 

www.dairyfarmer.ch

Offres lecteur

Offres lecteurs

Commandez dès maintenant l'une de nos offres lecteurs.

Commander ici

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.