category icon

Gestion

Atteindre son groupe cible via Internet

Le dimanche, la famille Wieland organise des brunchs à la ferme. La grange compte assez de lits pour héberger des groupes. Sur le domaine des Wieland, il est aussi possible d’organiser des fêtes de mariage en plein air. Les Wieland font la promotion de leurs prestations sur Internet, conscients que personne « n’atterrit » vraiment par hasard dans une ferme aussi isolée que la leur.

Salome Wieland

Salome Wieland à l’œuvre : tous les deux à trois jours, elle publie un post sur les médias sociaux. Ainsi, elle est assez présente auprès de sa clientèle et la contacte au bon moment, à l’aide d’un post approprié. 

(LID)

Publié le

Actualisé le

Cela fait désormais deux ans que Thom et Salome Wieland, dont la ferme est située à Röthenbach, dans l’Emmental, proposent des prestations telles que l’agrotourisme, les brunchs à la ferme et des spécialités. Salome gère le site Internet de la ferme intitulé « Wielandleben », tout en étant présente sur Facebook, Instagram, Pinterest et Twitter.

Atteindre les citadins

Plus de 2000 abonnés suivent la famille Wieland sur Instagram. Sur Facebook, les Wieland comptent même 8000 abonnés. « Nous ne voudrions pas renoncer à cette large couverture médiatique », affirme Salome Wieland. « Les médias sociaux nous permettent d’atteindre notre public cible, à savoir les citadines et les citadins. En effet, personne n’atterrit complètement par hasard sur notre exploitation », précise l’agricultrice en riant.

L'expérience vient avec le temps

Salome Wieland a commencé à sécher des fruits et à conserver des légumes il y a sept ans. Ensuite, elle s’est mise à partager des vidéos de recettes sur Facebook. « Je faisais preuve d’un manque de professionnalisme absolu », explique-t-elle en se remémorant ses débuts. Peu à peu, elle a commencé à partager les prestations de plus en plus nombreuses de Wielandleben, sur Facebook dans un premier temps, puis sur Instagram et d’autres canaux. Aujourd’hui, la jeune agricultrice poste des contenus très professionnels. Elle veille à être toujours parfaitement informée et s’inspire d’autres exemples.

Poster des sujets actuels

Tous les deux à trois jours, Salome Wieland publie des posts sur les réseaux sociaux. Ce rythme lui permet de s’assurer une présence suffisante auprès de sa clientèle et de la contacter au bon moment, à l’aide d’un post approprié. Ces posts traitent aussi bien des apéritifs, mariages, brunchs, produits de la ferme et camps de vacances à la ferme que des parrainages d’animaux, portraits de collaborateurs ou suggestions de promenades. Salome Wieland estime que la publicité gratuite sur les médias sociaux est un atout majeur. Lorsqu’elle publie un post, la jeune agricultrice veille à ce qu’il s’agisse d’un sujet actuel. Elle évoque donc ce qui s’est passé dernièrement à la ferme ou des sujets qui font la une des médias. Il peut s’agir d’un commentaire sur la consommation de viande dont elle profite pour promouvoir des produits de la ferme. Ou d’un simple tweet le d’accueillir nos invités. » Salome Wieland publie généralement ses posts sur Facebook et les copie sur les autres réseaux sociaux. Elle économise ainsi énormément de temps. Publier un post lui prend environ une demi-heure. Pour le téléchargement et la publication sur les autres canaux, elle estime avoir besoin d’environ dix minutes.

Publier de belles photos

Une fois par mois, Salome Wieland engage un ami photographe dans le but de soigner sa présence sur les médias sociaux. Elle sait par expérience que les belles photos sont plus fréquemment consultées par les internautes et qu’elles augmentent son audience médiatique. « Le jour de la venue du photographe, je prépare souvent à l’avance une caisse contenant tous les produits que je voudrais qu’il photographie », explique Salome Wieland. Ces photos sont utilisées les semaines suivantes pour le site Internet de l’exploitation. « J’ajoute un bref commentaire aux photos et télécharge directement mon post sur Instagram. » Salome Wieland n’utilise les photos qu’elle a réalisées elle-même que lorsqu’elle doit poster quelque chose dans l’urgence.

Etre convaincant pour convaincre

 Les posts sur l’organisation de mariages à la ferme sont particulièrement appréciés. Ceux qui évoquent la viande crue le sont par contre moins. « J’ai remarqué que je perdais alors des followers », constate Salome Wieland. Lorsqu’elle présente ses parrainages d’animaux, il lui arrive de recevoir un ou deux commentaires désagréables. Elle ne les efface pas mais ne les commente pas exagérément non plus. Les Wieland sont fiers de leur exploitation. « Je suis très attentive à ce que je publie sur les réseaux sociaux. Mais il est impossible de plaire à tout le monde. Il faut aussi savoir garder une certaine distance par rapport à ce que les gens disent », explique Salome Wieland.

Cinq recommandations de Salome Wieland concernant la présence sur les médias sociaux

  • Il existe 1001 avis différents. Il est impossible de satisfaire tout le monde. Ce qui prime, c’est d’être en accord avec soi-même !
  • Il faut rester actif. Les choses évoluent constamment et il faut réfléchir dès le début à la manière d'intégrer l'activité sur les réseaux sociaux dans le travail quotidien à la ferme.
  • Il est indispensable d’utiliser de bonnes photos. Mettez à profit toutes les synergies possibles et demandez par exemple l’aide d’un photographe de vos amis, que vous pouvez rémunérer en nature.
  • Ne postez pas des textes trop longs.
  • Les contenus doivent être actuels. Si les gens viennent à la ferme et remarquent que vos posts ne sont pas actuels ou que les produits dont vous faites la promotion ne sont plus vendus depuis longtemps, votre crédibilité est mise à mal.

Offres lecteurs

Commandez dès maintenant l'une de nos offres lecteurs.

Commander ici
Gâteau aux pommes de terre

 

Gâteau aux pommes de terre

Chutney de pommes

 

Chutney de pommes

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.