category icon

Gestion

Il faut toucher un salaire pour être couvert par une assurance sociale.

Qui travaille dans l'exploitation familiale sans salaire vit de manière risquée. Un bilan anonyme en ligne permet d'identifier les lacunes de la protection sociale.

istockphoto-1181480232-2048x2048

Publié le

Rédacteur Revue UFA

C’est pendant la haute saison que l’on comprend à quel point une exploitation agricole dépend de ses ressources en personnel. Sa réussite économique doit aussi beaucoup au travail des membres de la famille, surtout à celui des femmes. Comme le montrent des documents de l’Office fédéral de l’agriculture (OFAG), la rétribution de cette collaboration et la couverture sociale ne sont pourtant pas réglées clairement dans de nombreuses exploitations.

La protection sociale des personnes qui ne perçoivent pas de salaire est souvent insuffisante. Un décès, une invalidité du conjoint ou une séparation menacent vite l’existence de la personne concernée. Par ailleurs, faute de clarté, il existe une dépendance perdurant au-delà de la vie professionnelle, qui peut peser de façon latente sur la vie d’un couple.

Or il existe aujourd’hui déjà des possibilités de régler les questions de travail au niveau de l’exploitation. Un système anonyme de bilan en ligne, proposé par l’Union suisse des paysannes et des femmes rurales, l’Union suisse des paysans, le groupe Agrisano et Prométerre permet d’évaluer sa situation personnelle et de détecter les besoins d’amélioration. L’accent est mis sur l’assurance indemnités journalières, la prévoyance risques, la prévoyance vieillesse et le partage du revenu. Outre une analyse, une adresse pour un conseil gratuit est fournie au terme de l’opération.

Articles les plus lues

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.